10 Conseils aux Débutants pour Améliorer vos Photographies

Voici dix conseils simples pour améliorer vos photographies !

1 – Plus près !

Approchez-vous de votre sujet !
En vous approchant de votre sujet, vous allez éliminer les détails inutiles !
Que ce soit en photo de portrait, photos de famille, photo de paysage vous obtiendrez des photographies beaucoup plus attirantes.

En règle générale, au moment de déclencher votre appareil photo, avancez d’un mètre !

2 – Exposez juste !

Que votre appareil photo soit un appareil automatique ou un appareil manuel, que ce soit un appareil photo argentique ou un appareil numérique vous devez contrôler son étalonnage !
Certains appareils photo, surtout en photographie argentique, sont réglés en usine pour surexposer les photographies. En général le but est de fournir des négatifs riches en détail.
Si vous constatez que vos photos sont régulièrement trop claires ou trop foncées, prenez le temps d’étalonner votre appareil photo.
C’est très simple, vous prenez successivement 7 photos d’un même sujet courant.
Sans effet de lumière particulier, par lumière stable.
D’une photo à l’autre l’éclairage ne doit pas changer.

  • Photo 1 = normale
  • Photo 2 = -1/3 (vous affichez sur votre correcteur d’exposition -1/3)
  • Photo 3 = -2/3
  • Photo 4 = -1
  • Photo 5 = +1/3
  • Photo 6 = +2/3
  • Photo 7 = +1.

Vous demandez à votre laboratoire de photographie de tirer cette série de photos sans aucune correction.
Vous pouvez comparer à l’écran, plutôt sur l’écran d’ordinateur.

Sur cette série, vous repérez la photo qui a le meilleur rendu, la mieux exposée.

Si par exemple, elle correspond à la photo prise avec un décalage de -1/3, il suffit maintenant de laisser en permanence ce réglage de base sur votre appareil photo.

Si votre correcteur d’exposition ne fonctionne que par demi-valeurs vous tiendrez le même raisonnement, le réglage sera un peu moins fin mais suffisant.

3 – Ouvrez l’œil et soyez sélectif !

Avant de déclencher, vérifiez les détails inutiles qui entourent votre sujet !
Simplifiez au maximum votre photo !
En vous déplaçant, en jouant sur votre focale, éliminez les arrières plans confus et surchargés de détails.

4 – Flashez !

Dès que l’ambiance est un peu sombre ou au contraire à l’extérieur par soleil brillant, quand les visages présentent des ombres très noires, servez-vous de votre flash !

5 – Une main de fer dans un gant de velours !

Tenez fermement votre appareil photo, sans crispation.
Continuez à respirer calmement pendant votre cadrage.

Quand il y a peu de lumière, le temps de pose est plus long, respirez avec le ventre !

Quel que soit l’évènement photographié, gardez votre calme !
Votre main ne doit pas appuyer sur l’appareil photo pour déclencher !
Juste, l’extrémité de votre index doit appuyer délicatement sur votre déclencheur !
Un nombre incroyable de photographies manquent de précision dans les détails à cause d’un très léger flou de bougé dû à un déclenchement brutal !

Dans certaines circonstances, utilisez un pied photo.
À méditer !

6 – Un peu de lecture !

Un appareil photo ne fonctionne bien qu’en le connaissant bien !

Les manuels sont de plus en plus impressionnants, surtout en photographie numérique !
Le nombre des fonctions disponibles s’est multiplié ces derniers temps.

Toutes ne sont pas utiles et rendent même le système plus confus.
Malgré tout, les appareils photo ont considérablement évolué ces dix dernières années et permettent d’obtenir de très bons résultats en toutes circonstances.

Même des appareils photo simples donnent de bons résultats, à condition d’être capable de choisir le bon programme ou le bon réglage adapté aux circonstances.

Lisez votre mode d’emploi le jour du déballage de votre appareil photo, c’est la moindre des choses !
Mais n’oubliez pas, de temps en temps de le relire, à tête reposée.

À cette occasion, essayez de trouver quelle fonction aurait pu améliorer une photo dont vous n’avez pas été satisfait.
Un évènement important va se produire, réunion de famille, mariage, communion, quinze jours avant, relisez votre mode d’emploi !

7 – Décentrez !

La plupart du temps, le capteur de mise au point est situé au centre du viseur.
Instinctivement, nous le plaçons sur la partie nous paraissant la plus importante de notre sujet.
Et on déclenche !

Il faut simplement appuyer à mi-course le déclencheur pour bloquer le réglage (mémoriser) et recadrer votre sujet pour le rendre plus captivant.

Retenez ces quelques règles simples :

  • Laissez plus d’espace du côté où votre personnage regarde.
  • Laissez plus d’espace en avant du véhicule, dans la direction où il avance.
  • Vous photographiez des personnages, laissez peu d’espace au-dessus de leur tête !
  • Accompagnez votre sujet par un cadrage adapté.
    – Sujet vertical, cadrage vertical.
    – Sujet horizontal, cadrage horizontal.

Ce sont des règles de cadrage générales qui peuvent être transgressées par un photographe averti. Si vous êtes un photographe débutant(e) vous obtiendrez certainement de meilleurs résultats en suivant ces quelques conseils.

8 – Sur le vif !

Rares sont les personnes qui savent poser naturellement.
Plus rares encore sont les personnes qui savent poser naturellement debout !

Photographiez vos personnages en les occupant à quelque chose pour garder leur naturel au moment du déclenchement.
Laissez-les s’appuyer naturellement contre un mur, un pied posé sur une borne, assis sur un banc, sur l’aile de la voiture etc.

9 – Domptez le soleil !

En photographie de portrait comme en photographie d’architecture, JAMAIS de soleil dans le dos !

  • En photographie d’architecture, les bâtiments n’auront plus aucun volume
  • En photographie de portrait vous aurez des faces de lune grimaçantes !

En règle générale, choisissez une orientation à 45 degrés.

En utilisant un réflecteur ou le flash, les contre-jours peuvent être magnifiques sur la végétation, dans la chevelure de votre modèle.

10 – Mitraillez !

Appliquez les règles photographiques précédentes, multipliez les déclenchements, surtout en photo numérique, les vues sont gratuites !

Ne mitraillez pas n’importe comment !
Vous n’auriez pas de résultats valables.

Mais, dans le cas d’une photo de personnage le fait de multiplier les déclenchements, tout en étant très attentif au cadrage, à l’orientation de la lumière, à l’élimination des détails du fonds, améliore les prises de vue.

Votre modèle s’habitue à votre présence et retrouve son naturel.
Dans une série de photos vous pourrez tirer « la » bonne photo !

Dites-moi en commentaire lequel de ces conseils vous allez utiliser, dès aujourd’hui !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

15 Comments

  • Rémi

    Reply Reply 10 décembre 2014

    Merci pour ces points Patrick.

    Certains sont des rappels en ce qui me concernent (cela fait toujours du bien) ou me semblaient évident (mitraillez !). Pour certains cas, tout en les connaissant, j’ai parfois du mal à les appliquer (j’ai par exemple tendance à avoir la main « lourde » quand j’appuie sur le déclencheur. En tout cas, c’est mon impression. Je contourne parfois le problème en utilisant un trépied et une télécommande).

    bonne soirée.
    Rémi

  • laurent

    Reply Reply 24 septembre 2014

    Bonjour très intéressant de bonnes astuces déjà essayées merci beaucoup impatient de vous relire

  • prem

    Reply Reply 16 février 2014

    @nanardpvt18

    Bonjour,

    Moi aussi, j’ai fais du Tir et c’est vrai, même démarche pour éviter la tremblote.

    Cordialement
    (ps: pasquier , c’est moi aussi)

    • nanardpvt18

      Reply Reply 19 février 2014

      Bonjour Pasquier !

      Hé oui, certaines astuces ont l’air simple à dire mais leur efficacité est prouvée !

      ps: alors comme ca on trompe son p’tit monde en changeant de pseudo ? lol !

  • nanardpvt18

    Reply Reply 16 février 2014

    Ca bouge un peu sur ce post et ça, ça fait plaisir !

    J’ai un petit truc de militaire à ajouter pour ceux que ça intéresse:
    – Au tir, mes instructeurs m’ont appris à me concentrer sur ma respiration avant l’action. Respirez largement à plusieurs reprises puis, bloquez votre respiration juste avant d’appuyer sur la détente.
    l’appuie doit être progressif et le coup de feu doit surprendre le tireur.

    Et bien j’essaye d’appliquer cette recette à chaque fois que je fais une photo « à mains levées » et ça me réussi plutôt bien…

    Et vous, vous avez d’autres astuces à partager ?

  • prem

    Reply Reply 16 février 2014

    Bonjour,

    Conseil « 9 » (dompter le soleil).

    J’irais plus loin, il faut(ré)apprendre à « jouer » avec le soleil et la lumière comme on savait le faire avant tous ces automatismes . La lumière à 45 degrés est magnifique, il faut juste savoir l’attendre, (ré)apprendre à regarder la météo, observer le ciel, les nuages et prendre le temps de s’extasier de la manière dont la lumière tombe sur le paysage. Bien entendu, cette démarche n’est pas toujours applicable en voyage (surtout en voyage organisé) mais cela reste tout a fait faisable un dimanche dans votre jardin public de proximité.

  • pasquier

    Reply Reply 15 février 2014

    Bonjour,

    sympas ces conseils

    Pour le conseil « 5 » (éviter le « bougé) , je conseille d’utiliser le retardateur 2 secondes si le sujet s’y prête et si l’appareil en est équipé.

  • ludiphoto

    Reply Reply 1 janvier 2013

    Et bien si j’avais lu cet article quand j’ai commencé, cela m’aurais éviter de perdre du temps. Aujourd’hui j’applique ces règles, mais quand j’ai commencé j’ai tout fait dans le désordre!!! A commencer par lire le manuel. Quand j’ai écrit mon livre gratuit pour ma newsletters, je me suis mise à le lire à ce moment là. Je ne voulais pas donner un conseil que je n’avais moi même pas appliqué. Et bien j’ai été surprise de ce que j’ai appris que je ne savais pas sur mon boitier. Il faut dire aussi que le langage d’un manuel est barbare surtout pour un débutant qui ne comprend pas du tout ce langage. Aujourd’hui je le parle et le pratique, car j’ai appris beaucoup en lisant des articles comme celui ci. Alors merci pour cet article très pertinent et plein de bon sens au combien utile.

  • nanardpvt18

    Reply Reply 22 novembre 2012

    Et personne n’à commenté ces conseils si précieux ? C’est pourtant la porte d’entrée à « l’art de la photographie »!

    Les meilleurs photographes professionnels ont tous commencé par prendre des clichés avec « l’Instamatique de papa » avant de se payer un reflex dernier cri …

    Personnellement, je conseil à tout un chacun de faire l’acquisition d’un petit carnet et d’y noter tout ce que vous voulez apprendre en photo (et ce que vous constatez sur le terrain) en commençant par cet article de Patrick (facile à écrire, dure à dire ! LOL).

    Encore une fois merci Patrick !

    • ettori

      Reply Reply 6 janvier 2013

      Je ne pense pas être une exception, j’ai rencontré pas mal de photographes qui ont commencé avec du matériel top niveau comme moi, et d’ailleurs ça n’a influencé en rien leur parcours : certains sont devenus professionnels d’autres non.
      « Les meilleurs photographes professionnels ont tous commencé… »
      Quand à dire qu’ils aient été traumatisés dans leur enfance par du matériel « luxueux », je leur laisse droit de réponse, mais perso je ne crois pas.

      • nanardpvt18

        Reply Reply 7 janvier 2013

        Cher Ettori,

        Tout d’abord, bonne année et excellente santé à toi et à ton entourage !

        Si je me suis permis de commenter l’article de Patrick, c’est que je le trouve plein de bon sens, qu’il est un excellent préambule à tous les autres et qu’il s’adresse à tous (possesseur d’appareil photo de tous poil).

        J’ai succinctement abordé trois points:
        1- ma surprise que personne n’ai encore commenté le sujet.
        2- nul n’est besoin d’un reflex dernier cri pour s’intéresser aux techniques photo et améliorer la qualité de ses clichés.
        3-notez vos observations pour vous améliorer.

        A aucun moment je n’ai parlé de « traumatisme » ou « de matériel luxueux ». Je suis ouvert à la critique de mes commentaires mais cette interprétation m’interpelle. Peut-être me suis-je mal exprimé ?! Peut-être aurais-je dû écrire: « Les meilleurs photographes professionnels ont souvent commencé… ».

        Le fond de ma pensée c’est qu’un novice peut tout à fait s’améliorer en photographie en utilisant son compact habituel avant d’investir plusieurs centaines d’euros dans du matériel plus abouti. Certains franchissent le cap trop tôt, s’y cassent les dents puis baissent les bras par manque de conseils (comme ceux de Patrick !). C’est bien dommage. Mais je conçoit tout à fait que pour d’autres, l’utilisation première d’un boitier reflex (par exemple) soit une révélation.

        Donc, mon avis c’est qu’en photographie on doit d’abord apprendre à voir et à regarder que ce soit à travers le viseur d’un reflex ou d’un écran de compact et qu’on y prenne plaisir !

        Pour conclure, ettori, je te présente mes excuses pour ton interprétation erronée de mes pensées suite à mes difficultés rédactionnelles éventuelles…

        Salut à tous et encore bonne année !

        • ettori

          Reply Reply 7 janvier 2013

          Meilleurs vœux à tous!
          Désolé d’y avoir été sans doute un peu fort dans ma manière d’intervenir, mais je ne regrette pas de l’avoir fait, puisque ta réponse montre que je suis tout à fait d’accord avec toi (tu pourrais trouver des pages sur mon site qui développent les 3 points que tu as explicité). Il est exact donc que, délibérée ou involontaire, la façon de s’exprimer peut être sujette à interprétation. Il est assez étonnant pour un professionnel de sentir les amateurs fantasmer sur la profession somme toute très banale, ainsi que sur le matériel de qualité. Un photographe n’est après tout qu’un technicien utilisant du matériel high tech. Son statut de « pro » ne le différencie pas de l’amateur autrement que par le fait qu’il ait décidé d’être rémunéré ou non, celui d’artiste, qu’on lui attribue du talent ou non.

          Si l’APN est un produit qui s’est très démocratisé ses dernières années (il y a plus d’APN que de TV par foyer aujourd’hui selon l’INSEE), ça na pas donné à chacun un meilleur sens de l’observation. J’en veux pour preuve l’utilisation des images de plus en plus présentent dans notre environnement qui est un excellent support de manipulation, compte tenu du manque total de connaissance en matière d’imagerie, et que les voyants font une confiance « aveugle » au sens de la vu.

          • nanardpvt18

            8 janvier 2013

            Bonjour Ettori,

            Petite précision: l’amateur, lui, n’a que le plaisir. Le pro a une certaine obligation de résultat, il doit rentabiliser son matériel dans le temps pour vivre…. c’est son métier….et un autre sujet !

            A bientôt !

Leave A Response

* Denotes Required Field