La gourmandise - Cupcakes par Murielle29

7 péchés capitaux du photographe !

L’orgueil

Le premier des 7 péchés capitaux, le photographe orgueilleux équipé de sa marque fétiche se promène fièrement reflex en bandoulière !
Vêtu d’un blouson noir, sa marque fétiche inscrite en lettres de feu sur le dos.
Il achète son appareil photo au poids et au volume.
Plus c’est gros, plus c’est lourd, plus c’est beau !

 

Orgueil - Photo de JF Gornet

Photo de JF Gornet

 

Il arbore fièrement le plus beau zoom de la gamme, blanc immaculé.
Son fourretout immense, noir avec le nom de sa marque fétiche écrite en lettres de feu.

Le couvercle du fourretout négligemment ouvert, laissant apparaître au moins trois objectifs équipés de leur pare- soleil, les bouchons d’objectif enlevé, c’est plus joli au soleil, ça brille.

Le pied photo chromé attaché au fourretout par des lanières couleur Lamborghini.
 
Mieux Photographier
 
En voyage organisé, toujours le premier à descendre du car, il bloque la sortie, même de ceux ayant une envie très pressante pour faire « la » photo.

Puis il disparaît dans la nature.
Ne réapparaît l’œil conquérant que lorsque le chauffeur a fini de vider sa batterie en klaxonnant pour le faire revenir.

En montant dans le car, il ne peut empêcher un rictus de suffisance et de dédain en voyant le piètre matériel dont disposent ses compagnons de voyage et qu’ils osent appeler appareil photo !

Il vient de faire « la » photo…
Celle qu’il présentera à la prochaine réunion du photo-club.

Celle pour laquelle il étourdira pendant une heure l’assistance de termes techniques, expliquant que si les dieux de la lumière, du cadrage, du vent s’étaient montrés plus coopératifs, cette photo somme toutes fort banale, aurait pu être la photo du siècle !

Toutes ces photos sont signées en filigrane.
Les dimensions de son paraphe sont telles qu’on a plutôt l’impression qu’il a mis une photo en filigrane sur sa signature.

Un jour de mariage, vous le retrouvez immanquablement à se précipiter pour se placer juste devant le photographe officiel.
Si vous le laissez faire, quelques instants plus tard il est juché debout sur l’autel, pour avoir le meilleur angle de visée sur le décolleté de la mariée !

 L’avarice

Deuxième sur la liste des péchés capitaux, l’avarice.
Le photographe avaricieux se reconnaît à son art consommé à découvrir des marques totalement inconnues de ses contemporains.

Du temps de l’argentique, il ne tarissait pas d’éloges sur le zénith E, n’imaginait pas, en moyen format, pouvoir utiliser autre chose que le Lubitel, Lubitel 2, quand même.

 

7 péchés capitaux - L'avarice - Lubitel par S Baker

7 péchés capitaux – L’avarice – Photo S Baker

Amoureux du noir et blanc, il utilisait bien entendu un agrandisseur Krokus.
Agrandisseur que, dans un comble de largesses, il a offert à son photo-club, une larme au coin de l’œil, à l’état de ruine, toutes les molettes de réglages étant usées, cassées.

Toujours à rechercher des stocks de pellicules périmées, dans les foires à la photo.

Pour lui le passage au numérique a d’abord été douloureux.
Mais maintenant la découverte de l’Internet est une révélation !

Il n’a pas son pareil pour trouver d’improbables sites d’équipement photo à prix réduits.
Du flash chinois à la température de couleur poétique aux boîtes à lumière in-assemblables, il saura vous trouver l’objectif à photographier dans les coins pour le prix d’une pochette de Kleenex.

Lorsqu’il vous montre un tirage et que vous vous extasiez en lui demandant quel filtre de flou il a utilisé, il plane en vous sortant son super zoom Yunggyangnon dégotté à 30 € sur eBay s’exclamant « Quel piqué ! Ils me font bien marré avec leur série L ».

Grand amateur de forum photo (c’est gratuit) il ne manque pas une occasion d’exprimer son dépit des photographes qui ne veulent pas livrer tous leurs secrets gratuitement pour ses beaux yeux.

Il ne met jamais une de ses photos en ligne, de peur qu’on lui copie et vocifère contre l’impudent qui ose utiliser un plug-in pour empêcher le clic droit et la copie de ses œuvres.

L’envie

Troisième péché capital, mais non des moindres, l’envie !
Le photographe envieux, abonné à trois ou quatre revues de photographies, ne peut s’empêcher de fréquenter les expositions photo.

Dès que vous le lâchez en ville, il se colle le nez sur les vitrines des portraitistes et photographes de mariage.

Chaque sortie met sa santé en péril.
La vue des photos des autres provoquent de pénibles remontées gastriques qui le font tousser.

Son pharmacien lui fait des remises sur l’Inexium durant le mois de la photo.

Il n’a jamais compris pourquoi son appareil automatique, doté de tous les perfectionnements ne produit pas la même chose que ce qu’il voit.

Amère, s’il s’est laissé un instant emporté par la magie d’une image, il se rattrape vite en déclarant d’un ton péremptoire : « C’est trop cyan ! »

La colère

Le plus violant des 7 péchés capitaux, la colère…
Le photographe colérique achète un appareil photo bien trop compliqué pour son savoir-faire, et ne le sort jamais !

Si sa femme le presse de prendre une photo du petit dernier, il prétextera qu’il ne retrouve pas le chargeur.

Sa femme, échaudée, ayant réuni tous les accessoires indispensables à une prise de vue, il est bien obligé de s’exécuter.

Contraint et forcé, il s’emporte, hurle après sa femme qui n’a pas choisi des vêtements pour le gamin, en harmonie avec sa nouvelle robe d’été.
Le ton monte, le gamin pleure !

Le père : « souris, mais souris donc ! Et toi, tiens le droit… Et essaie d’être naturelle ! »

La libération pour la famille vient le jour où excédé, au paroxysme de l’exaspération, il fracasse enfin son MK-IV sur le manteau de la cheminée !

La luxure

Ah, la luxure ! Cinquième péché capital !
Ce photographe, amoureux des petites annonces, n’a jamais trouvé utile de mettre une pellicule dans son appareil photo.

Avec le numérique, il se sent au moins obligé de charger la batterie.

7 péchés capitaux - La luxure - Accouplement par DidWee

7 péchés capitaux – La luxure – Photo DidWee

Il passe des petites annonces dans les journaux gratuits.

Rien ne le révolte plus quand une  pauvre innocente répond en toute naïveté à sa petite annonce en pensant repartir avec des photos.

Désappointé, il est obligé de balbutier qu’il a oublié son flash, que sa batterie vient de rendre l’âme ou que sa carte mémoire est naze !

Après avoir payé le resto, la chambre d’hôtel, non seulement cette « dinde » ne lui offrira pas une petite douceur mais elle est capable de lui faire une leçon de morale, à lui, bellâtre aux cheveux blancs, qui pourrait être son père !

« C’est décidé, j’élimine toutes celles qui ne s’appellent pas Tatiana, Vassilissa ou Kharitina ! »

La paresse

Cet avant dernier péché capital sera-t-il votre préféré ?

Lorsque le photographe paresseux quitte les bras de Morphée, voit poindre le jour, il sait que l’air est calme ; c’est le moment de réaliser de magnifiques photos de reflets dans l’eau.

Il imagine ces magnifiques tableaux impressionnistes à portée d’objectif.

 

7 péchés capitaux - La paresse - Photo hirondellecanada

7 péchés capitaux – La paresse – Photo hirondellecanada

C’est le moment de photographier les papillons séchant leurs ailes mouillées de rosée aux premiers rayons du soleil.

Voluptueusement, à l’idée de toutes ces merveilles prêtes à être immortalisées dans la boîte magique, il se retourne et se rendort…

Il adore partir en week-end avec toute sa famille.
Reflex sur le ventre, il confie son gros fourretout à sa chère et tendre épouse.

Fourretout dans lequel il ne manque pas un seul accessoire, du pied photo au déclencheur souple en passant par toute la collection de filtres Cokin… 30 kg de matériel au bas mot !

Pendant que madame installe les jumeaux dans la poussette en tenant l’aîné d’une main, Monsieur est déjà le nez au vent à sauter de rocher en rocher.

Il jubile à l’idée de la photo qu’il pourrait faire sur les vagues qui éclatent rageusement à ses pieds.
Il suppute le cadrage idéal pour mettre en valeur ce petit arc-en-ciel qui s’est créé à la crête des vagues…
si seulement sa femme lui avait apporté son fourretout !
Hédoniste, il rêve ses photos plus qu’il ne les réalise.
Son album virtuel est d’une richesse inouïe.

Le jour où il déclenchera, sa photo sera géniale, simplement géniale, il le sait.

La gourmandise

Petite dernière des 7 péchés capitaux, la gourmandise.
Le photographe gourmand se spécialise bien entendu dans la photographie culinaire !
Sa passion pour la photographie n’est qu’un prétexte à rencontrer les grands chefs cuisiniers.

 

La gourmandise - Cupcakes par Murielle29

Cupcakes par Murielle29

Ses rondeurs en disent long sur ses passions.
En amoureux des belles choses, il sait magnifier les bons petits plats qui le font baver.

Il s’est équipé un petit studio de prise de vue à côté de la cuisine.

Tout est prétexte à photo !
Comme il faut bien finir les plats après les avoir photographiés, il ne manque pas de compagnie.

Bon vivant, il sait partager.
On a un réel plaisir à faire partie de son cercle d’amis.

Que vous inspire cette petite diatribe ?
Dites le nous en commentaire !

 
Mieux Photographier
 

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

12 Comments

  • guerpillon

    Reply Reply 25 août 2013

    j/utilise un zorki 4 achete a bievres,l/obturateur n/a plus de rideau,donc j/ai monte un caillou de lubitel 2 et voila de magnifiques negatifs avec un 3 lentilles.je possede aussi un agrandisseur krokus,tous les amis qui admirent les negatifs me demandent si ils ont ete faits avec un blad.le probleme c/est la focale 75mm ,donc je le specialise dans les portraits.J/ecume ebay a la recherche de materiel photo pas cher,par exemple les russes et chinois.

  • djimos

    Reply Reply 29 avril 2013

    Très marrant, et………………………………………. Très vrai ! Et qui qu’on soit, on se retrouve là dedans.

  • faucomprez

    Reply Reply 19 avril 2013

    Bonjour Patrick
    C’est très rigolo! Bon soyons honnête je me reconnais un peu dans l’envie.
    hi!hi!hi

  • malika

    Reply Reply 16 avril 2013

    merci patrick.
    c’est tellement vrai.
    malika

  • gil

    Reply Reply 16 avril 2013

    J’ai bien rigolé avec ces 7 péchés capitaux. un peu d’auto-dérision c’est salutaire. Et ça fait penser que Patrick, par sa démarche pédagogique, nous donne un antidote à tous ces défauts : la simplicité.

  • Eve

    Reply Reply 15 avril 2013

    un bon moment de détente où j’ai bien ri …. mais c’est vrai, je n’ai pas fait de photo !…. 🙂

  • Jean-Pierre

    Reply Reply 15 avril 2013

    Eh bien Patrick il n’y a que du vrai dans tout cela et je pense que beaucoup trouveront une part de vérité les concernant tout comme moi même.

  • Veronique

    Reply Reply 15 avril 2013

    chacun d’entre nous se reconnaitra au moins dans une des descriptions … malheureusement !
    tout ceci est bien vu !

  • alain

    Reply Reply 15 avril 2013

    Bonjour Patrick, merci pour ce divertissement j’ai très bien aimé.

  • Centaure

    Reply Reply 15 avril 2013

    Merci Patrick,

    Pour ma description, je me retrouve dans tous les tableaux.
    Je suis donc

    ORGUEILLEUX
    AVARICIEUX
    ENVIEUX
    COLERIQUE
    LUXURIEUX
    PARESSEUX
    GOURMAND

    Dès que j’ai fait mon auto portrait je te le communique

    Bonne semaine

    Centaure

  • same.fotka

    Reply Reply 15 avril 2013

    Super j’ai adoré wouaww 😉

Leave A Response

* Denotes Required Field