L’appareil photo

Survol rapide des éléments constituant un appareil photographique.

Un appareil photo se compose :

  • d’une chambre noire

Tout appareil photo, numérique ou argentique est muni d’une chambre noire, boîte étanche à la lumière, au fond de laquelle se trouve un film, en photographie argentique ; un capteur numérique en photographie numérique.

  • d’un objectif

appelé aussi optique.
Le rôle de cet objectif est de focaliser les rayons lumineux réfléchis par le sujet, sur le film ou le capteur.
De la qualité de l’objectif dépend la qualité de la photographie.
L’objectif est caractérisé par sa distance focale, sa luminosité qui dépend du diamètre de ses lentilles.

  • d’un diaphragme

Situé dans l’objectif, le diaphragme permet de doser la quantité de lumière qui pénètre dans l’appareil photo.
On peut dire que le diaphragme règle le débit de lumière qui « coule » par l’objectif vers la pellicule ou le capteur.
Le diaphragme permet également de doser la profondeur de champ.

  • d’un obturateur

Un obturateur mesure le temps pendant lequel la lumière peut pénétrer par l’objectif, dans la chambre noire, pour impressionner la pellicule ou le capteur numérique.

  • d’un viseur

Un système de visée plus ou moins sophistiqué aide à choisir le cadrage de la scène photographiée.

  • d’un posemètre

Tous les appareils photo modernes sont équipés d’un système de mesure de la quantité de lumière qui éclaire le sujet photographié, la cellule, photoélectrique ou photorésistante.
La cellule réagit en fonction de la lumière reçue.
Une cellule photoélectrique fonctionne comme un capteur solaire : plus elle reçoit de lumière et plus elle fournit d’électricité.
Une cellule photorésistante augmente sa capacité de résistance parallèlement à une augmentation de l’intensité lumineuse.

Particularités

  • Obturateur – diaphragme

Si vous êtes amateurs d’appareils anciens, vous trouverez de temps à autres des appareils photographiques sur lesquels l’obturateur fait aussi office de diaphragme (Agfa-Gevaert).

  • Appareils sans réglage

Des appareils photo, sans système de mesure de la lumière, avec un diaphragme et un obturateur fixes ne permettent aucun réglage.
Dans ce cas, selon l’ambiance lumineuse, le négatif se retrouve surexposé ou sous-exposé.
On joue sur la latitude de pose de la pellicule.
Ces défauts sont plus ou moins rattrapés au tirage de la photo sur papier.

  • Fix-focus

Comme son nom l’indique, la mise au point est fixe et réglée pour un sujet situé entre 1,5 m et 3 m, suivant l’hyperfocale de l’objectif.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

1 Comment

  • Howen

    Reply Reply 31 mars 2014

    Bonjour,
    Je découvre ce blog par hasard et je le trouve intéressant à lire.
    Merci.

Leave A Response

* Denotes Required Field