Drops On Bright Orange Flower Par A Guy Taking Pictures

Comment vraiment apprendre la photo

Le titre du blog, comment apprendre la photo, n’a pas été choisie au hasard.
D’une part j’aime bien les initiales C, A, P, ça rappelle l’examen photo de base et ensuite, je compte bien vous donner quelques conseils pour vous améliorer en photographie.
Voilà quelques pistes…

Comment Apprendre la Photo

Drops On Bright Orange Flower Par A Guy Taking Pictures

Apprendre la photo peut se faire tous les jours sur des sujets très simples. – Drops On Bright Orange Flower par A Guy Taking Pictures

 

Votre mode d’emploi

Certains sont plus ou moins bien traduits, certains ont un contenu très pédagogique et deviennent de véritables mini cours photo.
Quelles que soit la conception du vôtre, si vous vous sentez encore novice en photographie, consacrez une heure par semaine, pendant quelque temps à étudier votre mode d’emploi et à tester sur votre appareil photo.
Je suis certain que vous allez trouver des fonctions auxquelles vous ne faites jamais appel.
Mais surtout, en testant les différentes possibilités de votre appareil photo, vous allez petit à petit mieux appréhender les problèmes de profondeur de champ, la stabilité d’images, les différents effets du temps de pose.

Les livres et publications

La qualité des publications s’est considérablement améliorée, sous la pression des ouvrages anglo-saxons.
Il n’y a pas si longtemps, dans les ouvrages d’origine française, l’habitude était de n’indiquer qu’une partie des renseignements vous permettant d’obtenir les résultats présentés sur les illustrations.

De plus en plus de photographes transmettent leur savoir-faire au travers de livres de bonne qualité.
Il suffit de se motiver, de se mettre dans les mêmes conditions que l’illustration présentée et suivre les explications pour arriver à un résultat comparable.
Bien entendu, pour en profiter pleinement il faut avoir des bases convenables.
Connaître les effets de l’ouverture et du temps de pose suffit la plupart du temps pour comprendre les explications.

Les formations

Suivre une formation est certainement un des meilleurs moyens pour progresser rapidement.
Suivre une formation c’est se donner la possibilité d’acquérir en quelques semaines, quelques jours, quelques heures dans certains cas, un savoir-faire que l’animateur a peut-être mis des dizaines d’années acquérir.
Le gain de temps est spectaculaire.

Les formations vont des cours dispensés par des écoles de photographies sur une ou plusieurs années, aux stages courts de trois ou quatre heures en extérieur ou en studio.

Écoles de photographie

La qualité des cours dispensés dans ces écoles varie grandement de l’une à l’autre et il y a lieu d’être prudent avant de s’inscrire.
Le mieux est de rencontrer des anciens élèves et de discuter, de leur poser des questions sur leur vécu.
Certaines écoles privées se contentent de préparer à réussir le traditionnel CAP de photographies sans pour autant faire de vous des photographes. Les élèves bachotent les épreuves durant deux années fort coûteuses.
Quelques-unes sortent du lot, comme CE3P, CFT Gobelin, et la plus prestigieuse de toutes Louis Lumière, pour la région parisienne.

Les cours par correspondance

ils peuvent être une solution pour apprendre les bases de la photographie, mais ils ne vous mèneront pas très haut en qualification de photographe.
C’est un bon moyen pour s’initier, comme les programmes des écoles privées ils sont très orienté sur la réussite du CAP photo.
Il faut bien comprendre que les épreuves du CAP photo sont extrêmement basiques et les jurys relativement cléments.
Deux années durant, j’ai préparé des élèves à passer le CAP avec 10 journées de sept heures de préparation !
J’avais lancé cette formation courte à la suite d’un pari.
Je précisais bien à mes stagiaires que je ne faisais pas d’eux des photographes, mais que je leur apprenais à passer le CAP !
Neuf réussites sur dix la première année et huit sur dix la deuxième année, un bon score…

Les stages courts

Le niveau et la qualité de ces stages dépendent naturellement du savoir-faire de l’animateur et de ses capacités pédagogiques.
Des sorties en ville, permettent de s’initier très rapidement au maniement d’un appareil photo en découvrant les principales fonctions de manière pratique : réglage de l’exposition, gestion du mouvement, gestion de la profondeur de champ et de plans de netteté.

J’ai lancé cette formule en 1989, reprise depuis par nombre d’entreprises.
Actuellement suspendues pour des raisons de santé, elles vont être prochainement reprogrammées.

Assistant d’un photographe

Devenir assistant d’un photographe reste certainement la meilleure façon d’apprendre le métier de manière pratique et efficace en partageant le vécu d’un photographe au quotidien.
Le temps où des photographes prenaient des apprentis totalement ignorants de la technique est bien révolu, à de rares exceptions près.
Mais si vous avez déjà de bonnes notions de photographies, si vous savez déjà mettre en place le matériel d’éclairage, travailler comme assistant pendant quelques mois voire quelques années est très formateur.
Deux conditions toutefois, être prêt à respecter le secret professionnel et vous fixer un temps d’apprentissage bien déterminé.
En effet, en restant trop longtemps assistant, vous deviendrez un assistant très qualifiée et certainement apprécié, mais vous risquez, au fil du temps d’y perdre votre créativité.

Voilà un rapide panorama des quelques façons d’apprendre la photographie.
J’y reviendrai si ce sujet vous intéresse.
Faites le moi savoir en laissant un commentaire, soit sur votre expérience, soit sur vos projets.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

3 Comments

  • Viviane

    Reply Reply 16 novembre 2014

    Bonjour,
    Eh bien moi je vais apprendre la photo sur ce site 🙂
    J’ai tout à apprendre, je suis inscrite depuis 2 jours et hop ! c’est parti !
    Alors je ne parle pas de mon tout petit appareil, que je ne connais pas bien… car je risque de me faire huer par les orgueilleux des 7 péchés capitaux qui ont des gros trucs 🙂
    J’ai lu de ci de là, beaucoup de choses sur ce site, je suis un peu intimidée.
    Je commence donc par regarder plus avant la notice de mon appareil, et dès demain je sillonne ma ville (enfin en dehors des heures de travail) et je cale des sujets sur des points forts !
    Merci Patrick !

    • Patrick

      Reply Reply 17 novembre 2014

      Bonjour Viviane,
      il faut oser citer votre appareil !
      On peut faire de très belles photos avec un appareil simple, même si elles sont limite coté technique.
      Des photos médiocres avec un appareil haut de gamme même si elles sont parfaites sur un plan techniques !

  • Gilles

    Reply Reply 16 février 2013

    Bonjour,

    Bon résumé de la situation 😉

    J’ajouterais que le CAP Photo disparaît pour être remplacé en 2013-2014 par le BAC pro qui passera lui de 2 à 3 ans d’études. Le contenu sera entièrement revu pour coller à la réalité du marché actuel. Adieu développement argentique et bienvenue au développement numérique, par exemple. La source de cette information est le CNED. Entre-nous vu le contenu de ce CAP il était plus que temps, non ?…

    Pourrais-tu nous citer quelques livres que tu as trouvé pertinents ?

    Le constat sur les écoles in-situe ou par internet est aussi affligeant que celui du monde de la 3D. Pour les écoles par correspondance, c’est pire encore que les écoles in-situe… Former de vrais photographes n’est là pas leur préoccupation première qui est de faire du fric sur une passion fleurissante ! Ils achètent l’espoir… Ce qui fait que les places dans les quelques écoles dignes de ce nom sont très chères : Pour être clair vaut mieux déjà avoir fait quelques photos, l’entrée se faisant sur dossier… Et le prix des cours n’est pas en reste non plus…

    Pour les stages courts j’ai regardé et les prix me semblent énormes par rapport au temps passé. Quand on sait que ce type de stages sont collectifs c’est certainement très rentable pour l’animateur mais qu’en est-il réellement pour les stagiaires ?… Le bouche à oreille n’est pas aisé à collecter…

    Assistant photographe, faut-il être obligatoirement jeune ? Un gars de 53 ans comme moi aurait-il des chances ? J’ai des gros doutes à cause de la croyance générale que tout ce qui est informatique ou électronique est abscons et hermétique aux plus de 30 ans… C’est pourtant la solution qui me parait la plus réellement pérenne. Cette solution possède l’avantage de ressembler à un apprentissage et de voir ce qu’exige la profession tant qu’en connaissances techniques, qu’en sens artistique, qu’en sens commerciale. je pense d’ailleurs que cette partie est devenue essentielle dans le métier et qu’elle est la moins enseignée actuellement. Elle fera partie du cursus du nouveau BAC Pro Photo, ou elle devrait prendre une place justifiée par la réalité.

    La conclusion pour moi c’est que c’est une jungle bien épaisse et obscure pour un simple profane et qu’un article de fond sur ce sujet se fait réellement sentir. Si j’osais te le demander…

Leave A Response

* Denotes Required Field