Atelier photo - apprendre la photo

Apprendre à photographier le mouvement

Dans ce premier atelier photo de l’année, nous allons traiter du mouvement.
Je dis bien «NOUS » !

Les règles de l’atelier photo

Vous allez vous retrouver dans les mêmes conditions que si vous étiez à un de mes cours !
Vous allez donc commencer par vous exprimer sur le sujet.
Vous allez vous exprimer dans les commentaires, pour laisser libre cours à votre imagination, vos réflexions, tant sur le plan esthétique, technique et pourquoi pas, philosophique…

De tout ce travail de réflexion, je ferai une synthèse que j’illustrerai de vos travaux.

Le thème du mois

Photographier le mouvement

Photographier quel mouvement ?

Le mouvement dans ce sens le plus large.
Une statue est parfaitement immobile, et pourtant elle peut exprimer le mouvement.

Tout est mouvement !

La terre est en mouvement, en rotation sur elle-même et elle tourne autour du soleil, d’après Galilée…
Un habitant situé au niveau de l’équateur parcourt 40 000 km toutes les 24 heures… soit environ 1700 km/h.
Et nous tous, nous nous baladons autour du soleil à environ 107 000 km/h !

La végétation, les fleurs poussent, c’est du mouvement…

Quel mouvement allez vous photographier ?

De quel mouvement s’agit-il ?
À vous de le définir.

Votre mission

Une société vous a chargé de réaliser la couverture de sa plaquette de présentation de l’entreprise.
Cette photographie doit exprimer le mouvement.

À vous d’imaginer votre client, votre société, votre mouvement !

Ce travail de réflexion sera très enrichissant pour tous.
Il va vous mettre en face d’un réel travail de création.
Il va vous permettre de trouver des solutions pour réaliser la photo que vous avez imaginée.

Si vous avez des difficultés pour mettre en forme la photo finale, nous trouverons ensemble les solutions.

Pour tirer le meilleur parti de cet atelier photo, il est essentiel de vous laisser toute liberté, au départ de la réflexion.
Que vous ayez à votre disposition un petit compact simple ou le plus beau des reflex, ne commencez pas par vous mettre des limites ni sur un plan technique, ni sur vos compétences, parce que vous êtes débutante ou débutant.

Partez avec l’état d’esprit d’être une ou un super photographe et vous avez à votre disposition une super équipe d’éclairagistes, de techniciens, d’accessoiriste et j’en passe…

Donc dans un premier temps, tout est possible, décrivez la photo de vos rêves…
Dans la mesure où elle correspond au thème du mois !


 

Participer aux ateliers photo

Libérez vos neurones, et trouvez l’image qui selon vous va le mieux exprimer le mouvement !

Lâchez-vous dans les commentaires !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

15 Comments

  • faucomprez

    Reply Reply 30 mars 2013

    Bonjour à tous!
    Question stupide! comment fait t’on pour vous envoyer les photos?
    houps!

    • Patrick

      Reply Reply 30 mars 2013

      1 – Vous nommez vos photos avec votre prénom et nom ;
      2 – vous les réduisez à 1024 pixels pour la plus grande largeur en 96ppp ;
      3 – vous mettez en objet : [CAP] Mouvement
      4 – vous adressez à : 2013.cap.2013àgmail.com (remplacez à par @)
      5 – Au plus tard, le 31 mars à minuit !

  • Veronique

    Reply Reply 6 mars 2013

    Bonjour,
    Comme je ne maitrise absolument pas la technique, j’en suis au stade « expérimental ». Merci à François et Jacqueline pour ces questions que je me posais aussi.
    Je fais plein d’essais pour apprivoiser vitesse/ouverture/iso et m’aperçois que c’est beaucoup plus compliqué (pour moi) que prévu.
    En vous lisant tous ici, je pense pouvoir faire quelques progrès.
    Mon idée – toute simple pour une première fois – : un mouvement de cheveux avec un premier plan fixe et comme je n’ai pas de modèle, ce sera un auto portrait (de cheveux ! ) dans un miroir (plaquette pour un nouveau shampoing, allez savoir ! ).
    Premiers essais 1/60, f/8, pas terrible. Je fais d’autres essais bien sûr, on apprend aussi comme çà mais … si quelqu’un pouvait me guider juste un peu 🙂
    Merci, merci
    Bonne journée
    Véronique

    • Patrick

      Reply Reply 6 mars 2013

      Les cheveux, bougés ou nets ?

      • Veronique

        Reply Reply 6 mars 2013

        alors, je fais tout plein d’essais … j’ai beaucoup de mal à avoir une bonne profondeur de champ. Le 1er plan (en l’occurrence mon appareil photo sur pied) est bien net, mais c’est derrière que çà se complique. J’aimerais que tout soit net dans le mouvement … les cheveux bien sûr et une partie du visage qui peut apparaitre aussi. Mais je n’y arrive pas. Je monte trop en iso, ce doit être l’explication. j’ai fait une série 3200 iso, f 8, 1/80, c’est pas top. Bref, quand j’obtiens quelque chose c’est au détriment d’une autre chose ! grrr .. j’aimerais bien y arriver !!!! je pense faire tout le contraire de ce qu’il faudrait !
        mille mercis …..

        • Patrick

          Reply Reply 6 mars 2013

          Envoyez-moi une de vos photos que je situe votre problème.
          Adressez-moi un message par la page contact je vous donnerai le lien d’envoi.

        • Roger

          Reply Reply 6 mars 2013

          Bonsoir Veronique,
          Tu devrais préciser, genre d’appareil employé et bien sur l’optique avec laquelle tu travailles, studio ou extérieur? Flash ou pas?
          Si tu dois figer un mouvement, le flash s’impose, même en extérieur, quant à travailler à 3200 heuuu… Dans ces cas je règle sur 100 iso, ouverture f:9 qui est actuellement considérée comme la meilleure en APN, qui remplace le « sacré » f:8 en argentique, ce n’est uniquement qu’en figeant le mouvement à l’aide d’un flash que tu auras la netteté désirée, l’éclair de mon SB900 Nikon à pleine puissance dure entre 1/350ème et 1/500ème de sec. au choix, mais à sa plus faible puissance, 1/20.000ème donc en trouvant la bonne puissance à employer, ce ne sera que ton flash qui figera le sujet, non pas ton APN! A ne pas oublier, le diaph choisi te donnera la profondeur de champ désirée, mais la vitesse est importante aussi, plus elle sera élevée plus ton fond sera sombre, et à l’inverse plus le fond sera éclairé, à ne pas oublier que de travailler en « direct » avec un flash te donneras un beau fromage blanc, rarement disposé sur l’appareil, déporté et réglé de telle façon qu’il ne soit jamais considéré comme lumière principale, mais bien compensatoire!
          Si vous croyez que le ISO arrange tout « FAUX » si vous croyez que le flash est une belle m… encore une fois « FAUX » c’est un outil merveilleux et indispensable à tous photographes, mais la frousse de s’en servir correctement vous pénalise, extérieur ou intérieur, je flashe!

          Bien à toi Roger

        • Patrick

          Reply Reply 7 mars 2013

          Comme le dit Roger, le flash pourrait être votre solution.
          Comme vous intégrez l’appareil dans votre prise de vue, face à un miroir, il n’est pas possible d’utiliser un flah cobra ou le flash intégré quand il y en a un.
          Il faudrait un flash externe et ensuite trouver le bon ratio lumière du jour et lumière flash selon l’effet désiré : totalement gelé ou encore un peu de flou.
          La deuxième difficulté vient des plans de netteté.
          Si vous voulez que le fond soit net et l’appareil net, votre profondeur de champ doit s’étendre sur distance appareil/miroir + distance miroir/fond.

          Il vaut mieux un fond flou, à mon avis.
          Votre P de C doit donc s’étendre de appareil/miroir + distance miroir/sujet.
          Ce qui vous oblige à utiliser un diaph très fermé d’où temps de pose long ou ISO élevé.
          Comme vous pouvez le constater, vous avez choisi un sujet particulièrement difficile pour une débutante !

          Mon conseil :
          Laissez l’appareil flou et focalisez la netteté sur vous, sinon, abandonnez provisoirement l’appareil devant votre miroir et photographiez-vous directement appareil tourné vers vous.
          Une grande ouverture, beaucoup de lumière et un temps de pose plus ou moins court selon ce que vous souhaitez obtenir.
          Dans un 2ème temps, vous pourrez terminer votre projet avec un éclairage au flash quand vous en disposerez.
          Paris ne sait pas fait en un jour !

  • François Villanueva

    Reply Reply 24 février 2013

    Bonsoir Patrick,

    Je finalise le mode opératoire pour le thème « Illuminations de Noël » et j’avoue que sur le terrain, j’ai totalement délaissé le travail de préparation et surtout trop peu pris en compte les conseils.
    Alors pour le thème « mouvement » je vais essayer de procéder différemment et bravo pour le recadrage des consignes à observer.

    En premier lieu, j’ai perçu « couverture d’une plaquette pour une société » comme vague, irritant et contraignant alors qu’au contraire il s’agit d’un excellent médiateur pour booster la recherche et la créativité.
    Dans le domaine, Roger a bien raison : il faut se booster les fesses, mais aussi les méninges.
    Merci de nous laisser du temps pour cela ; c’est bien nécessaire après avoir créé une véritable tempête dans nos cerveaux… A un point tel que j’étais à des années lumières d’imaginer qu’il existait autant d’approches du mouvement en photographie (et encore, je dois me trouver loin du compte).

    Mon premier essai a été un fiasco enrichissant au cours duquel la meilleure réalisation a été obtenue avec mon vieux compact Lumix Lx3 (tout à fait par hasard).
    Enrichissant, car je porte un autre regard sur mes compositions, ainsi que mes lectures. Sans vous, Patrick, cela n’aurait pas été possible.

    A ce point précis, je pose deux petites questions :
    1. Est-ce que l’on peut utiliser des filtres spéciaux pour générer ou accentuer un effet de mouvement ?
    2. Est-ce que la composition de la photo représentant le mouvement sur la plaquette peut être divisée en plusieurs espaces distincts ?

    Pour conclure, j’ai des idées plein la tête, mais encore rien de suffisamment décanté pour proposer l’illustration d’une couverture de plaquette qui s’inscrive dans l’un des nombreux aspects multiformes du concept de mouvement et de déplacement ; que ce soit d’un point de vue statique, dynamique ou bien imaginaire.

    Bref, je suis toujours à la recherche du thème permettant à toutes les composantes du mouvement de s’exprimer par des réglages adaptés dans une composition photographique en donnant tout leur sens à nos attentes réciproques.

    Bien cordialement, François.

    • Patrick

      Reply Reply 24 février 2013

      Techniquement, tout est permis !

  • Gilles

    Reply Reply 23 février 2013

    Bonjour,
    Voici ma participation :
    Je compte visualiser le mouvement par une photo studio d’un cycliste sur vélo de course (piste ou Tout de France) lui même en combinaison intégrale profilée. Il sera en mouvement de gauche vers la droite (sens énergique et positif) en position de recherche de vitesse mais tête levée. Je veux un filé avec fixation du mouvement.
    Gilles

  • Jacqueline

    Reply Reply 20 février 2013

    Bonjour Patrick,

    Quand vous dites « décrivez la photo de rêves…. pour le theme du mois, est-ce que l’on doit vous la décrire à vous, par exemple je veux faire « le theme sur les nuages et le soleil » faites moi savoir car je veux participer ce mois ci.
    Jacqueline

    • Patrick

      Reply Reply 20 février 2013

      Bonsoir Jacqueline,
      oui, ici, en commentaires, je voudrais que ce soit un espace de réflexion, que chacun(e) apporte sa petite pierre.
      Si vous parlez de photographier les nuages, vous donnez une idée à quelqu’un qui ne voyait pas comment aborder le problème, sous quel angle.
      Quelqu’un d’autre aura une idée totalement différente, mais ne saura pas comment l’aborder sur un plan technique.
      Une autre personne se détournera de son idée, pensant que sont projet ne peut être réalisé qu’avec un reflex, alors qu’elle n’a qu’un compact.
      Voilà qui oblige tout le monde à se creuser les méninges et c’est bon pour avancer !

      • Roger

        Reply Reply 22 février 2013

        Pour ma part, je connais des gens ( je reste pôôôli…) qui possèdent un Reflex, et qui ne sortent que des « Fours » et puis j’ai pu admirer ces gens qui ne possèdent qu’un simple appareil avec lequel, des images…
        Je ne peux que les encourager!!
        Ce que j’aime, moi, c’est que quelqu’un présente une  » Image » qui nous impressionne, que ce soit avec un appareil à 5000€ ou à 100€, rien à faire, le mérite n’en revient qu’à son concepteur et non au matériel… J’adore la belle image et c’est tout!!
        Mais l’idée est bonne Patrick ( Tu as été pôli, mais entre-nous, qu’ils se bougent les fesses quoi… Lol)

Leave A Response

* Denotes Required Field