Toronto in the blue hours

Blue hours, les heures bleues

Lumière particulière aujourd’hui dans toutes les bouches des photographes numériques de la nouvelle génération.
Cette lumière aux effets presque magiques est connue et utilisée par tous les photographes professionnels depuis des dizaines d’années.
 
Mieux Photographier
 
Associées judicieusement à des films argentiques renforçant l’effet, ainsi que des filtres correcteurs de couleur, ces Blue hours permettent de superbes effets dont le secret de la réussite a été jalousement gardé par les professionnels jusqu’à l’arrivée d’Internet et de la photographie numérique.

Blues hours comme heures bleues

La photo étant née en France, il m’est toujours désagréable d’utiliser des termes anglo-saxons à la place de notre beau français.
Mais, c’est comme ça c’est la mode il faut trouver des termes plus modernes pour exprimer la même chose !
Ainsi en est-il des Blue hours et des Golden hours !

Les Blue hours avant les Goldens hours

Les heures bleues correspondent à cette période très particulière du crépuscule du matin ou du soir.

Blue Hours : Pont à South Queensferry

Un pont à South Queensferry avec cet effet particulier des Blue Hours.

Le soleil n’est pas encore apparu à l’horizon, le matin où vient de disparaître, le soir.
Les lumières rouges et jaunes se perdent dans l’espace.
La lumière bleue d’une longueur d’onde plus courte se trouve diffusée dans l’atmosphère et beigne tout notre environnement dans cette belle lumière douce.

Blue hours, lumière des photographes de voitures

Un grand nombre de photographies de publicité pour les voitures sont faites très tôt le matin en lumière ambiante.
Pour obtenir l’effet désiré, il est nécessaire de travailler sa lumière avec de grands réflecteur.
Les mêmes techniques sont utilisées pour de superbes photos de piscine.

Blue hours et paysages

C’est aussi une lumière particulièrement appréciée pour la photographie de paysage.

Blue hours du matin, chagrin !

Vous pourrez constater quelques nuances de couleur mais la différence se fera ailleurs.
Contrairement à la lumière du soir, vous bénéficierez en plus du calme du réveil de la nature.
C’est le moment de photographier de grandes surfaces d’eau immobile, sans une ride.
À cette heure, l’air est très calme, sans impureté… C’est le moment des photos romantiques… et de piscines !

Autre avantage, si vous êtes un peu pris par le temps, bien que la couleur de la lumière et sa nature change, vous pourrez continuer à photographier, ce que ne vous permet pas le soleil couchant.

Blue hours du soir, espoir

Une des plus grandes différences entre les heures bleues du matin et les heures bleues du soir sera la présence d’éclairages artificiels, d’éclairages publics ou d’éclairages des façades.

Toronto in the blue hours

Reflets sur l’eau à Toronto durant les blue hours du soir.

Ce mélange de lumière chaude et froide est toujours payant avec des rendus très différents selon les sujets photographiés.

Blue hours encore plus bleues !

Comme je l’écrivais plus haut, pendant très longtemps ce fut le secret des professionnels, jalousement gardé de ces superbes photos faites dans les heures bleues.
Il suffisait d’utiliser un film le lumière artificielle.

La lumière tungstène étant riche en ondes rouge et jaune et pauvre en lumière bleue, les films lumières artificiels sont conçus de manière à déséquilibrer la balance des blancs.
Les films lumière tungstène amplifient la couleur bleue au détriment des teintes allant du jaune au rouge.
En utilisant un film lumière artificiel en fin de journée, toutes les photos se retrouvent avec une dominante bleue : exactement l’effet recherché !
De plus, ce film lumière artificiel va refroidir légèrement les couleurs chaudes des éclairages publics ou des éclairages de façade.
On gagne sur tous les plans !

Blue hours et photo numérique

En argentique, il n’est pas question, du moins sur les appareils photo destinés au grand public, il n’est pas question de changer de films entre deux prises de vue.
Un film entamé devant être utilisé jusqu’au bout, à moins de placer un filtre pour l’utiliser en lumière du jour.
Ces films réservés normalement à un usage professionnel ont toujours été mal connus des amateurs et souvent mal utilisés.
La photographie numérique apporte ces techniques professionnelles sur un plateau pour les amateurs du XXIe siècle !

Il suffit de régler la balance des blancs de votre appareil photo sur lumière artificielle ou lumière tungstène pour obtenir le résultat désiré directement, en JPEG.
Comme ça me suffit pas à un certain nombre de débutants fascinés par les curseurs des traitements d’images, nous assistons à une déferlante de paysages de nuit avec d’invraisemblables ciels bleus.
Nous sommes plutôt dans la caricature… ça se calmera !

Restez modérée dans vos effets approchez-vous le plus possible de la réalité et vous passerez Maître en Blue hours !
 
Mieux Photographier
 
Vous avez aimé ?
Merci de Liker, partager et laisser un commentaire.
Juste pour me motiver à vous en donner plus !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

2 Comments

  • Boyer

    Reply Reply 10 mars 2015

    Bonjour,

    J’ai pris quelques clichés pendant ces fameuses blue hours, par contre je n’ai pas trouvé « lumière artificielle » ou « lumière tungstène » dans les réglages de la balance des blancs. J’ai un sony NEX-5, et j’ai balances des blancs « fluorescent » ou « incandescent »…
    Est-ce qu’il y a une dénomination particulière suivant les appareils ?
    Peut-on avec Photoshop reproduire cet effet ?

    En tout cas merci pour vos articles !!!!

    Bastien.

    • Patrick LOUICHE

      Reply Reply 10 mars 2015

      Bonsoir, sur le NEX-5 vous trouvez : Lumineux, Ombragé, Nuageux, Incandescent, Fluorescent, Flash, manuelle;
      Incandescent devrait correspondre à Tungstène.
      Photoshop ou Lightroom permettent d’accentuer les bleus ; c’est plus facile sur un fichier raw, mais c’est possible sur du jpg.

Leave A Response

* Denotes Required Field