Comment choisir son appareil photo, bases de réflexion

Choisir son appareil photo reste un problème délicat pour beaucoup de photographes débutants… et moins débutants.
Dans le dédale des offres commerciales, il n’est pas si difficile que ça de choisir l’appareil photo correspondant à ses besoins, à condition d’analyser objectivement ses besoins.

Mieux Photographier

Bien choisir son appareil photo numérique

Noël approche, le salon de la photo s’éloigne, voilà quelques premières pistes de réflexion pour vous équiper et choisir son APN (appareil photo numérique).

Choisir un appareil photo hybride comme le Panasonic GH3, peut être une excellente alternative au reflex.

Choisir un appareil photo hybride comme le Panasonic GH3, peut être une excellente alternative au reflex.

Je les approfondirai dans de prochains articles.

 

Choix d’appareils offerts par le marché

Six constructeurs majeurs, Canon, Nikon, Olympus, Panasonic, Pentax (racheté cette année par Ricoh), Sony (ayant racheté Minolta) suivi de quelques outsiders comme Samsung, Vivitar, nous proposent sans cesse de nouveaux modèles, dotés des dernières innovations techniques.

Les résolutions spectaculaires se calment sur certaines gammes et s’affolent sur d’autres : 18, 24 Mpx.Les modes automatiques se diversifient pour mieux s’adapter à nos besoins, à nos attentes.

Les prix des boîtiers n’a jamais été aussi abordable.
Pourtant, il n’est pas toujours simple de faire son choix.

Il faut dire que les services de marketing se démènent pour faire en sorte que chaque nouveau modèle nous laisse assez de manques et frustrations pour nous préparer à l’achat du prochain modèle déjà en fabrication le jour où nous craquons et signons notre chèque pour l’appareil tant convoité.

Appareil que nous pourrions acquérir pour la moitié du prix si nous acceptions de patienter encore 6 mois…

Oui, mais dans six mois, son successeur sera annoncé, et de nouveau, nous vibrerons pour ces nouvelles possibilités indispensables, rendant le modèle actuel totalement désuet !

Ainsi va la vie du photographe amateur…

Critères de choix d’un appareil photo

Rappelons que le nombre de photo-sites (un photo-site crée un pixel d’image) ne détermine que la possibilité d’agrandir l’image.

Un nombre élevé de photo-sites et par conséquent de pixels n’intervient en rien sur la qualité de l’image, au contraire.

A surface de capteur identique, si on augmente le nombre de photo-sites, chaque photo-site à une surface moindre, de ce fait, il capte moins bien la lumière.

Il faut alors amplifier le signal, avec parallèlement, augmentation des parasites, du « bruit ».

Comme lorsqu’on augmente le volume pour écouter un enregistrement trop faible d’un magnétophone, on augmente le son, mais tous les bruits parasites avec.

Voilà les principaux critères sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour faire votre sélection :

  • Votre budget ;
  • Encombrement ;
  • Qualités photographiques ;
  • Dimensions du capteur ;
  • Possibilités, polyvalence ;
  • Pérennité de la marque.

Budget

Selon ce que la photographie représente pour vous, vous y consacrerez un budget plus ou moins élevé.

Comprenez par là qu’il est possible de s’initier à la photographie avec un appareil simple.

Bien utilisé, en travaillant bien vos cadrages, en choisissant le programme adapté à votre sujet, un appareil très simple, que vous aurez toujours sur vous peut vous apporter plus de satisfaction que le plus beau des reflex, trop lourd, trop compliqué, trop fragile et trop voyant au gout de certains.

Si vous optez pour un compact à bas coût, n’attendez pas des résultats comparables aux meilleurs appareils professionnels. Mais en choisissant bien, vous pouvez trouver une de ces petites merveilles étonnantes qui produisent des photos honorables sans connaissances particulières en photographie.

Il est possible de trouver un appareil photo numérique satisfaisant à partir de 150€.

Attention, à ce prix, portez votre choix sur un modèle doté d’un zoom au range modeste (x3) et d’un nombre de pixels raisonnable (6 à 8 Mpx).

Un petit reflex bas de gamme se trouve à partir de 400€.

Un compact ou un bridge correct tourne autour de 250€.

Encombrement

En dehors de toute contrainte budgétaire, vous pouvez souhaiter disposer d’un appareil performant peu encombrant.

Il existe des compacts performants petits et légers. Selon la sophistication proposée, ce type de modèle peut coûter plus cher qu’un reflex de qualité moyenne.

Comme nous le verrons plus loin, la dimension du capteur détermine dans une grande mesure la qualité des images.

Plus encombrants, quelques compacts à capteurs Aps-C offrent une qualité équivalente à celle proposée par les reflex.

Les hybrides compacts, équipés d’une optique à focale fixe de 14 ou 20 mm peuvent être un très bon choix, offrant un très bon compromis encombrement/qualité/polyvalence.

Sur les meilleurs modèles, la qualité technique des photos produites est en tous points équivalente à celle des meilleurs reflex Aps-C.

Qualité photographique

Vous ne vous mettez aucune limite budgétaire ni d’encombrement et poids, seule, pour vous, le résultat compte.

Il y a peu, le choix se réduisait au reflex.

L’apparition des appareils hybrides rebat les cartes.

De nouveaux appareils ont vu le jour depuis quelques années réunissant les avantages du reflex (qualités photographiques et polyvalence) et du compact (discrétion, poids, encombrement).

A objectifs interchangeables, les appareils hybrides peuvent recevoir la même gamme d’objectifs et accessoires qu’un reflex.

Dotés des mêmes capteurs, ils fournissent des images de qualité équivalente.

La visée redressée, offerte par le pentaprisme, permettant de voir l’image telle qu’elle sera enregistrée, n’est plus l’apanage du reflex.

Sur les appareils hybrides, ce pentaprisme est remplacé par un viseur électronique.
Les détracteurs arguent une moins bonne précision de visée.
Les progrès sont spectaculaires et vont encore s’améliorer.

Il est aujourd’hui possible de photographier avec un hybride en disposant d’un confort et d’une efficacité équivalente à ce qu’offre un reflex.

Dimension du capteur

La taille du capteur et non le nombre de pixels (en fait nombre de photo-sites), est déterminante pour le résultat que l’on peut attendre d’un appareil photo numérique.

Les moins bien dotés sur ce plan restent les compacts avec les plus petits capteurs du marché.
Les ingénieurs font des prouesses, mais la tendance reste à offrir un nombre de Mpx bien trop élevé pour ce type de capteur.

La raison voudrait qu’on les limite à 6 Mpx, la qualité ferait un bon en avant.
Pour des raisons marketing et historiques de la photo numérique, les amateurs ont associé nombre de pixels et qualité d’image, ce qui est totalement faux.
Les fabricants offrent toujours plus de pixels pour répondre à cette attente.

Pour mieux comprendre le problème lisez cet article « Conception d’un capteur ».
En suivant ce lien vous trouverez un tableau illustré présentant les différentes tailles des capteurs numériques.

Choisir entre un appareil bridge, hybride ou reflex : choisir la polyvalence,

Bridges

Bien que dotés de petits capteurs et privés d’objectifs interchangeables, les appareils bridges présentent en ce domaine bien des avantages.

Légers, beaucoup moins encombrants que les reflex, les appareils de type bridge permettent d’aborder tous les thèmes photographiques pour un budget réduit.
Leurs performances sont réellement spectaculaires.

Plus encombrants qu’un compact, ils sont équipés de zoom de très longue focale autorisant également la macrophotographie.

Choisir un appareil « Bridge » peuvent être un bon choix pour s’initier à la photographie, en premier appareil.

Dotés d’un viseur électronique, la précision de la visée est suffisante dans la majorité des cas.
Fuji offre des appareils bridges très agréables.

Du fait de leur capteur de taille modeste, les appareils photo numériques de type bridge ne sont en général pas très performants en basse lumière.

Hybrides

Mieux Photographier

Équipés de capteurs APS-C (Samsung, Sony) ou micro 4/3 (Olympus, Panasonic) les hybrides offrent une polyvalence quasi identique à celle du système reflex.

Certains modèle comme les Nex Sony sont délibérément conçus pour être utilisés en mode automatique.
Très performants, ils sont un peu fastidieux dès que l’on souhaite travailler ses réglages.

Sur ce point précis, je leur préfère les Olympus ou Panasonic, plus proches de mes goûts pour se promener dans les réglages (1 touche = 1 paramètre).

Choisissez un modèles hybrides dotés d’un écran orientable.
Rejetez les modèles n’ayant pas une griffe synchro flash standard (tolérable, s’il dispose d’une prise de câble synchro standard.)

Privilégiez les modèles recevant toute la gamme d’objectifs prévus pour les reflex (Sony, Olympus).

Boudez les nouveaux modèles équipés de petits capteurs (Nikon, Pentax)

Reflex

La qualité finale dépend du capteur et des optiques utilisés.
Enfin dotés d’écrans arrière orientables, ils deviennent presque aussi tentant qu’un compact (je plaisante!)

Mais quel reflex ?

Il y a reflex et reflex.
Leur polyvalence n’est plus à vanter.
Pour qu’un reflex, aujourd’hui soit digne d’intérêt, il doit :

  • disposer de tous les modes automatiques et mode scène existants, comme un compact ;
  • pouvoir être passé en manuel tant sur la mise au point que sur l’exposition ;
  • disposer d’un testeur de profondeur de champ ;
  • disposer d’un écran orientable ;
  • faire de la vidéo ;
  • synchro X au 1/250 ;
  • 1/4000 ;
  • être pratique à l’usage ;

Sur ce dernier point, autant je n’ai jamais discuté la qualité des optiques Nikon, autant j’ai toujours pesté contre ces boîtiers si peu ergonomiques en argentique.
Je ne vois pas beaucoup d’amélioration depuis le passage de Nikon au numérique.
Peut-être qu’un Nikon, se mérite !

Comme Nikon, Canon a toujours offert une excellente qualité optique et des boîtiers assez mal commodes en argentique.

Puis très nette amélioration avec la gamme Éos argentique, proches de l’appareil idéal avec l’Éos 620.

Depuis, tous les modèles Canon sont assez bien conçus.

Les marques moins en vue ont toujours proposé des appareils pratiques à utiliser : Olympus, Pentax, Chinon (pour celles et ceux qui ont connu) pour palier sans doute à leur manque de notoriété.

Un critère simple, prenez un appareil en main.
Si vous n’avez pas accès à toutes les fonctions de base directement, intuitivement, sans mettre le nez dans le mode d’emploi, l’appareil considéré risque d’être pénible au quotidien.

A savoir :

  • choix du mode automatique / mode scène /manuel ;
  • choix de l’ouverture (diaphragme) ;
  • choix du temps de pose (vitesse) ;
  • choix du collimateur de mise au point (MAP) ;
  • mémorisation de l’exposition ;
  • testeur de profondeur de champ ;
  • correcteur d’exposition boîtier ;
  • correcteur d’exposition flash ;
  • sensibilité ISO ;
  • marche/arrêt stabilisateur d’image ;
  • mode de mesure lumière (matricielle – pondérée – spot);
  • retardateur ;
  • vue par vue / rafale ;
  • balance des blancs ;
  • visualisation des photos ;
  • effacement partiel / multiple.

 

Les fonctions secondaires comme le formatage de la carte doivent être très rapidement accessibles dans le menu, sans se perdre dans un dédale de sous-menus plus ou moins ésotériques.

Stabilisateur d’image

Présent soit dans le boitier, soit dans l’objectif.

Stabilisateur d’images dans le boitier

Le capteur est animé de mouvements contraires aux tremblements du photographe.
Certain le disent moins performant qu’un stabilisateur d’images situé dans l’objectif. Peut-être…

De toute façon, le gain est spectaculaire par rapport à un appareil photo sans stabilisateur d’images.
Le gros avantage réside dans le fait que tous les objectifs et tous les accessoires sont stabilisés !
Que vous mettiez une bague allonge, un soufflet, le système reste stabilisé.

Et les objectifs sont un peu moins couteux à fabriquer.
Inconvénient, la visée n’est pas stabilisée, ce qui peut-être un inconvénient avec un fort télé-objectif ou en vidéo en Live view.

Stabilisateur d’images dans l’objectif

Limité aux objectifs qui en son équipés.

C’est le choix actuel de Canon, par exemple, pionnier dans l’aventure.
Je pense qu’à l’avenir les deux options seront présentes dans toutes les gammes.

Pérennité de la marque

Voilà peut-être le critère le plus important.

Je m’explique.

En dehors du capteur, du logiciel de traitement du signal du capteur , ce sont les objectifs qui déterminent la qualité de l’image.
Les objectifs ne vieillissent pratiquement pas, il y a peu d’innovation réelle dans ce secteur.

Mon conseil, mettez le moins cher possible dans le boîtier et consacrez l’essentiel de votre budget à l’acquisition de vos objectifs.

Voyez ce qui se passe avec les marques traditionnelles de la photographie. (A part quelques errements de compatibilité assez incompréhensibles et inacceptables chez Nikon), Canon, Minolta, Pentax ont une gamme d’optique totalement compatible avec les différents boîtiers (après l’avènement de l’autofocus pour Canon et Minolta).

En passant à l’hybride, les marques sensées optent pour une compatibilité possible et totale avec la gamme reflex.

Construisez un système répondant à vos besoins, basé sur votre gamme d’objectifs.
Si votre budget le permet, portez votre choix sur des objectifs couvrant le plein format.
Votre système vous permettra un choix plus ouvert et surtout serra ouvert sur l’avenir quand les grands capteurs seront plus abordables.

Le boîtier devient accessoire !
Comme les boîtiers changent continuellement, inutile d’investir lourdement.
Achetez le d’occasion et changez en souvent, vous le revendrez le prix que vous l’aurez acheté ou presque.

Vous construirez patiemment votre panoplie du parfait photographe (objectifs, filtres, flash, accessoires, équipement de studio) laissant les boîtiers évoluer tous les 6 mois.
Quand vous n’aurez plus rien à acquérir, vous choisirez le boîtier idéal du moment !

Conclusion

Pour terminer momentanément cet article, je vous propose, si vous êtes sur le point d’acquérir un appareil, de bien voir objectivement :

  • quel type de photos vous voulez faire (famille, voyage, macro, studio etc…);
  • quel encombrement vous acceptez ;
  • quel budget immédiat vous souhaitez y consacrer ;
  • quel est votre équipement idéal en fonction du premier point ;

Peut-être qu’un seul appareil ne vous donnera pas satisfaction.

Vous aimez la marche à pied, photographier les sites visités, et vous adorez le portrait et les personnages en studio.

Trois choix possibles pour débuter :

  1. un bridge offrant tous les modes manuels ;
  2. un compact zoom 3x + un reflex ou hybride avec un f/1,8 – 50mm ;
  3. un hybride avec un f/2 – 14 mm pour la promenade et un f/1,8 – 50mm pour le studio.

Commencez par comparer les documents techniques.
Un premier écrémage effectué, allez les prendre en main chez le vendeur.

Sans écouter ses arguments, voyez si les APN (Appareils Photo Numériques) sélectionnés correspondent au critères développés plus haut.

Lisez bien et comparez les fiches techniques.
Ne vous préoccupez pas des « belles » photos de la doc, elles sont là pour vous faire rêver.
Elles n’ont certainement pas été réalisées avec l’appareil décrit !

Dans les docs, il ne faut regarder que la page « spécifications techniques ».
Tout le reste n’est que propagande et exercice de marketing !

Rendez-vous sur plusieurs sites pour tenter de cerner les réelles possibilités du modèle convoité.

Chasseur d’Images reste une référence au point de vue des tests.
Méfiez-vous des publications de tests des grandes surfaces spécialisées.

Que Choisir avait montré que les test pouvaient être « orientés » suivant les marges proposées par les fabricants !

 

Et vous comment faites-vous pour acheter votre matériel ?

Suivez-vous les conseils du vendeur ?
Épluchez -vous les documentations ?
Faites-vous un tableau comparatif ?
Faites-nous part de vos expériences.

Mieux Photographier
Vous avez aimé ?
Merci de Liker, partager et laisser un commentaire.
Juste pour me motiver à vous en donner plus !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

3 Comments

  • alain fournuer

    Reply Reply 9 novembre 2011

    Franchement c’est super, pour moi et dans mon contexte, merci

Leave A Response

* Denotes Required Field