Exemple de bokeh

Comment créer facilement un superbe Bokeh en 4 étapes !

Comment réussir un beau flou d’arrière plan peu paraître un sujet éculé pour des photographes avertis, mais ça reste un sujet de frustration pour beaucoup de photographes passés récemment à la photographie numérique.

Exemple de bokeh

Pour réussir ce bokeh, appliquez les 4 conseils de cet article.

La technique de flou l’arrière-plan pour mettre en valeur son sujet principal est utilisé depuis toujours par les photographes.

Si vous vous intéressez à la peinture classique, ce que je vous recommande fortement, vous constatez rapidement que les photographes ne font que reproduire mécaniquement ce que les peintres font depuis des siècles.

La prolifération des sites internet sur la photographie a fait passer cette technique dans les bonnes habitudes de Madame ou Monsieur Tout-le-monde.

Les non initiés se trouvent un peu désemparés devant leurs résultats décevant dus aux appareils photo numériques à petit capteur.

Une vrai bonne gestion du flou d’arrière plan commence avec des appareils « Full-frame » (terme à la mode ne voulant rien dire !) c’est à dire des appareils dotés d’un capteur 24x36mm.

Les 24x 36 argentique étaient considérés comme des « petits formats »… que dire des APS !

Bokeh en petit format numérique

Bokeh, autre terme à la mode pour les trop nombreux jeunes photographes qui oublient que la patrie de naissance de la photo est la France et que la langue française permet encore de s’exprimer clairement.

Si vous préférez passer votre temps à vous promener et photographier, plutôt que passer des heures devant un écran, sur Photoshop ou Gimp à appliquer des filtres de flou, cet article devrait vous passionner !

En apprenant à bien utiliser les propriétés physiques de votre appareil photo, de vos objectifs et de la lumière vous serez capable d’obtenir un bon résultat en 1/1000 de seconde !

Comparé aux heures passées sur un traitement d’image pour un résultat souvent plus qu’approximatif, c’est plutôt sympa, non ?

Réussir un bon Bokeh, en pratique !

Le terme bokeh est un mot japonais sans traduction précise, évoquant l’aspect du fond hors plan de mise au point.

Plutôt que de vous assommer avec des termes techniques, voici quelques recettes simples à appliquer.

1 – Photographiez avec une grande ouverture

Reportez-vous aux indications marquées à l’avant de votre objectif.
Vous trouverez des valeurs comme :

  • 1 : 1,4 ce qui correspond à f/1,4
  • 1 : 1,7  _____________ f/1,7
  • 1 : 2,8 _____________ f/2,8

Pour des objectifs à focale fixe.

  • 1 : 3.5 – 5.6 par exemple pour un objectif zoom.

Ces nombres vous indiquent l’ouverture maximum utilisable avec votre objectif.
Plus le nombre est réduit et plus vous pourrez obtenir un beau flou d’arrière plan !
Mais, ça ne suffit pas, comme nous verrons plus loin !

Une ouverture de f/2 ou 2,8 est un minimum.
Le 50mm est idéal pour ce genre de prise de vue.

Avec un zoom ouvrant à f/5,6 vous serez un peu limité, mais là encore, je vais vous proposer une solution plus loin !

Vous pouvez opérer du plus basique au plus complexe avec un de ces modes :

  • En mode scène macro ou portrait
  • En mode Programme s’il est décalable
  • En auto priorité ouverture (Av ou A), mon préféré
  • En mode manuel
    (si vous avez vraiment envie de perdre beaucoup de temps et de rater un maximum de photos !)

Le plus simple et le plus efficace pour gérer son bokeh reste le mode auto priorité ouverture.
Vous gardez le contrôle de l’ouverture avec le confort de l’automatisme.

Si vous souhaitez contrôler parfaitement votre exposition tout en restant en automatique, nous verrons ça dans un prochain article.

  • Votre appareil est prêt, batterie chargée ?
  • Vous l’avez réglé sur la plus grande ouverture ?
  • Il ne reste plus qu’à trouver un sujet !

N’importe quoi fera l’affaire pour vous entrainer !

Pour une fois, si vous manquez d’inspiration, je vous recommanderais même d’acheter une cannette de Coca… mais pas de la boire, c’est très mauvais à votre santé… Mais c’est assez photogénique…

2 – Mettez votre beau sujet loin de l’arrière-plan

Orientez-vous de manière à ce que votre décor cadré soit le plus éloigné possible de votre sujet.

3 – Choisissez la focale la plus longue disponible

Dans votre fourretout si vous utilisez des focales fixes… ou en tournant la bague de votre zoom.
50mm de focale est un minimum pour obtenir un effet magique.

4 – Approchez-vous au maximum de votre sujet

Privilégiez la composition et le cadrage avant toute considération technique, mais faites en sorte de vous approcher le plus possible de votre sujet.
C’est la 4ème condition pour réussir votre bokeh.

Essayez, même avec un simple compact, en position macro et/ou en mode scène macro.

Astuce de Pro pour un Bokeh de rêve

Si vous n’obtenez pas encore ce que vous désirez, utilisez une petite bague allonge avec votre plus longue focale !
Vous ne pourrez plus être net sur les lointains, mais pour le bokeh, c’est parfait.

Allez au boulot, faites vos premiers essais sur tout ce qui vous tombe sous le viseur, en appliquant ces 4 étapes.
Faites-nous part de vos expériences en laissant un commentaire ci-dessous.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

Leave A Response

* Denotes Required Field