comment-apprendre-la-photo-fougères-porche-vide-1-promeneur

Comment donner de la vie sur un site historique sans le dénaturer

Comment donner de la vie sur un site historique, sans le dénaturer ?
A force de vouloir chasser les intrus, dans les photos de rues, on se retrouve avec des photos vides, plates et tristes.

Cette photo de l’entrée du château-fort de Fougères (35000) sans aucun être vivant apparait bien tristounette.

Osez faire figurer des personnages et/ou des animaux, vos prises de vues seront plus attrayantes.
Les animaux sont à privilégier dans les zones historiques, car un chien du XIè ne doit pas avoir un pelage bien différent d’un chien du XXIè, même élevé exclusivement de croquettes canitoutou.
Mais pour peux que vous les gardiez à bonne distance, des touristes ne seront pas gênants et donneront la vie nécessaire.
Évitez les tenues et couleurs trop voyantes et vos personnages s’intégreront sans choquer.
comment-apprendre-la-photo-fougères-porche-vide-1-promeneur

Avec ses vêtements sombres, cette promeneuse reste assez discrète et apporte un souffle de vie intéressant pour meubler la scène.

 

 

Par contre sur ce troisième cliché, la jeune femme devient plus (trop) présente en étant placée sur une ligne de force et tournée vers le photographe.

 

comment-apprendre-la-photo-fougères-porche-vide-2-figurants

Sensiblement à la même distance que sur la vue précédente, la jeune femme se fait plus remarquer en s’approchant d’un point de force.

 

Et vous, comment voyez-vous les choses ?
Malade de la moindre voiture, ou plutôt tolérant(e) ?
Laissez un commentaire pour exprimer votre point de vue.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

15 Comments

  • Roger

    Reply Reply 16 novembre 2012

    Ben j’ai un secret moi, je vais vous le confier mais motus hein!

    Je crie, que dis-je, je hurle  » BOMBE… IL Y A UNE BOMBE  » et là tu les vois détaller…

    Mais y’en a parfois qui te répondent  » On me l’a déjà fait celle-là » …

    • nanardpvt18

      Reply Reply 17 novembre 2012

      Ben essaye, vraiment…t’auras un trou, mais y’aura personne…Non j’déconne ! y’en a assez dans le monde qui font de la photo comme ça ! Non, j’déconne !

      • Roger

        Reply Reply 17 novembre 2012

        C’est tout essayé depuis plus de 45 ans de photo mon ami, et là je déconne pas…

        • nanardpvt18

          Reply Reply 17 novembre 2012

          Ah, c’est toi qui fait ça à chaque fois !!!!!Depuis le temps, je me disais bien aussi…..

  • nanardpvt18

    Reply Reply 15 novembre 2012

    Personnellement, j’effectue toujours un ou deux clichés préparatoires pour voir ce que cela donne (exposition, cadre), puis si une grappe de touristes est présente, j’attends que ça se vide (pas deux heures hein…), s’il reste un personnage ou deux qui ne créent pas d’anachronisme rédhibitoire (tenue, posture, taille dans l’image), je shoote. Un petit passage logiciel me permettra peut être de retirer ces silhouettes (sauf si elles ont un intérêt et que l’image ainsi faite équilibre l’ensemble). Sinon, filtres ND et pose longue. Mais là, il faut être équipé (filtre, trépieds) et je sais que je rallonge mais parfois le trépieds est interdit (certains bâtiment administratifs et militaires, parcs d’attractions, etc). En dernier recours, je déclenche quand même, j’essaye de plus loin (pour ne pas avoir de touriste plein cadre qui regarde l’objectif avec un regard curieux ou menaçant!) si le lieu m’intéresse beaucoup, pour le souvenir (pour se rappeler que j’y étais ou un lieu insolite). Ah, j’oubliais ! jouer sur la profondeur de champ permet aussi de flouter les personnages inintéressants. Ca y est, j’arrête ! Et bonjour à tous !

  • Roger

    Reply Reply 11 octobre 2012

    Des photos tristes, plates et vides? C’était peut-être aussi pareil à l’époque de… Qui sait!
    Incorporer un élément intrus, d’une autre époque tient de la photo touristique, mais représenter un site est plus compliqué… Tout dépend de son histoire, et le but est de recréer le climat et l’ambiance de celle-ci… Pas si simple.

  • Megaphone

    Reply Reply 10 octobre 2012

    Donner à un cliché une valeur historique ne peut se faire sans une certaine hégémonie du lieu et des personnages que l’on rencontre. Le dressing code n’étant plus vraiment le même, on est dans l’anachronisme complet…
    sur certaines prises, je préfère qu’il n’y ai pas de parasite, et laisser libre court à l’imagination de celui qui va regarder la photo. sur d’autre, à condition que les personnages soient discrets, ils donnent une mesure à l’ensemble, et permet de mieux apprécier les dimensions de l’architecture.

    Donner vie à une photo, oui, mais pas à n’importe quel prix, le personnage qu’on voit sur les photos de l’article, est discret à souhait il complète bien la photo, mais le même en short, T-shirt , tong et Bob Ricard sur la tête ça casse un peu l’ambiance… Comme on ne trouveras pas ou que rarement des personnages dans des costumes d’époques, cela ne laisse que très peu de choix, et tant qu’a faire, s’assurer que le personnage ne viennent pas dénaturer par sa seul présence un site historique.

    J’essaye de prendre le temps quand je prends des photos, au pire je fais un premier tout pour faire du repérage, essayer de trouver des points de vues, mais rester en place plus de 10 minutes en attendant le bon moment, ça ne plait pas toujours à Madame… il faut donc composer !

  • anne marie PETIT

    Reply Reply 8 octobre 2012

    je pense que je suis tolérante. ça donne de la vie c’est vrai!

  • Philippe Delétrée

    Reply Reply 4 octobre 2012

    Sur les photos d’Atget il n’y avait personne …

    • Patrick

      Reply Reply 4 octobre 2012

      Certaines des photos d’Adget contiennent des personnages, mais qui posent.
      A cette époque, les poses étaient tellement longues que les rares passants disparaissaient sans laisser de trace sur la pellicule ou des flous plus ou moins artistiques.
      De plus, il photographiait pour des peintres qui peignaient d’après ses photos, peut-être préféraient-ils des vues sans personnages.
      Mais certaines de ses vues seraient tout de même plus sympa avec un peu de vie.
      La première photo ancienne sur laquelle figurent deux personnages est due à Daguerre.

      Comme le cireur de chaussures et son client
      restent immobiles pendant la pose, il sont enregistrés, alors que passants, charrettes et fiacres ont disparu, laissant la rue vide.

  • David

    Reply Reply 4 octobre 2012

    Au contraire je trouve que mes plus belles photos du Japon (j’y vais chaque année) et de certains sites ou paysages sont celles sans personne dessus.

    Si je repense à ces photos avec une ou plusieurs personnes dessus peu importe l’endroit cela gâcherait la photo.

    Il m’est déjà arrivé d’attendre 10 ou 15 mn à certains endroits fréquentés pour n’avoir vraiment personne dans mon objectif.

    Après tout est question de point de vue.

    • Patrick

      Reply Reply 4 octobre 2012

      En photo, il n’y a jamais de règle absolue, tout dépend du sujet, des passants éventuels et … du photographe !

    • Roger

      Reply Reply 5 octobre 2012

      Entièrement d’accord avec toi David, désolé mais je n’aime pas intégrer un personnage dans les photos de sites particuliers, si on avait la chance de pouvoir photographier un personnage en costume de la même époque peut-être, mais je les considère comme des éléments perturbateurs, comme quoi tous les goûts sont dans la nature…

      • David

        Reply Reply 5 octobre 2012

        Après tout dépend du cadre, c’est vrai qu’avoir un touriste en tongs et en chemise bariolée sur une plage d’Acapulco c’est pas dérangeant par contre sur les remparts d’un château ça le fait pas.

        Pareil pour les photos de vacances souvent je trouve que les gens en gâchent pas mal en voulant se mettre systématiquement dessus.

  • Dominique Arnaud

    Reply Reply 4 octobre 2012

    Ce qui est vrai pour les sites historiques l’est aussi pour les milieux naturels : rien de tel qu’un dos équipé d’un sac … à dos pour animer un chemin de randonnée, les conseils de Patrick sont très bons
    Attention cependant, on ne peut pas mettre sur un blog des portraits de personnes sans leur accord, surtout quand elles deviennent le sujet principal de l’image

Leave A Response

* Denotes Required Field