Sur cette vue d'un objectif 50 mm Canon, la profondeur de champ s'étend de 1,70m à l'infini.

Distance Hyperfocale et Profondeur de Champ Maximum

La distance hyperfocale s’appuie sur le cercle de confusion, avec un appareil photo numérique comme avec un appareil photo argentique, en noir et blanc comme en couleur.

Hyperfocale et profondeur de champ (P de C)

L’hyperfocale ou distance hyperfocale parait compliquée à mettre en œuvre, il n’en est rien.
Ces deux exemples vous montrent comment profiter en toute occasion de la profondeur de champ maximum.

La distance hyperfocale, plus couramment appelée “l’hyperfocale”, est utilisée lorsque l’on veut obtenir la plus grande profondeur de champ possible pour un Couple « vitesse / diaphragme » donné.

Hyperfocale en pratique

Le fonctionnement est très simple.
Très utilisée par les reporters avant l’arrivée des systèmes autofocus, l’hyperfocale permet encore aujourd’hui de photographier plus vite qu’avec la plupart des systèmes autofocus.

Cette technique repose sur le fait que l’œil accepte un certain degré de flou dans une image, qu’il considère encore net.
Tant que le sujet est compris dans cette valeur de flou acceptable, il apparait net sur l’image.
C’est ce que l’on appelle couramment la profondeur de champ.
Il s’ensuit qu’il existe une zone de profondeur de champ maximum pour chaque diaphragme de l’objectif.

En pratique, il faut disposer d’un objectif sur lequel sont reportées les valeurs de profondeur de champ.

Sur ce premier exemple présenté sur cette page, le photographe a décidé d’utiliser un diaphragme de f/8.

 

Schéma d'un objectif calé sur l'hyperfocale pour une ouverture de f/8

Objectif calé sur l’hyperfocale pour une ouverture de f/8

 

Il suffit de mettre le repère infini en correspondance avec le repère hyperfocale correspondant à f/8.

Dans cet exemple, la profondeur de champ maximum obtenue s’étendra de 1 m à l’infini, la mise au point précise se situant à 1,5 m.

Sur ce second exemple, en utilisant un diaphragme de f/5,6, la profondeur de champ s’étend de 1,5 m à l’infini, la mise au point précise se situant entre 3 et 4 m.

 

Schéma d'un objectif calé sur l'hyperfocale pour une ouverture de f/5,6

Objectif calé sur l’hyperfocale pour une ouverture de f/5,6

 

Ces deux exemples sur l’hyperfocale vous permettent de constater qu’en passant du diaphragme f/8 au diaphragme f/5,6, la profondeur de champ est passée de 1 m à l’infini à 1,5 m à l’infini.

 

Sur cette vue d'un  objectif 50 mm Canon, la profondeur de champ s'étend de 1,70m à l'infini.

Objectif 50mm Canon calé sur l’hyperfocale à f/22

Enfin sur cette photographie d’un objectif Canon de 50mm de focale vous pouvez constater l’étendue de la zone de profondeur de champ avec un diaphragme de travail de f/22, d’environ 1,60m à ?.

En pratique, sans jamais refaire de mise au point, tout sujet éloigné de plus de 2,00 m du photographe sera net à coup sûr !

Avantages de l’hyperfocale

L’intérêt de cette technique est de pouvoir déclencher sans même mettre l’œil au viseur !
Le gain de temps en reportage est extraordinaire.

L’hyperfocale se révèle beaucoup plus rapide que les meilleurs systèmes autofocus.
Pour une bonne efficacité, préférez des objectifs à focale fixe allant du grand angle à la focale normale (jusqu’à 50mm en 24×36).

Certains petits zooms bien conçus permettent d’utiliser l’hyperfocale.
Par contre dès que les focales s’allongent, la précision n’est plus suffisante.

Astuce

Pour pouvoir couvrir une manifestation en toute quiétude :

  •  réglez votre appareil en mode « A » ou « Av » ;
  • utilisez une focale fixe équivalente à 35mm ou 28mm ou plus courte ;
  • adoptez le diaphragme offrant la meilleure qualité optique (très souvent f/5,6 à f/8 sur les optiques à focale fixe) ;
  • choisissez une sensibilité ISO compatible avec la luminosité, offrant un bon temps de pose dans toutes les directions ;
  • bloquez votre bague de mise au point réglée sur l’hyperfocale avec du ruban adhésif noir (gaffer).

Vous voilà prêt(e) à mitrailler sans vous soucier des réglages !

Calcul de l’hyperfocale

Si votre objectif ne vous offre pas les repères nécessaires, vous pouvez calculer votre hyperfocale en vous rendant sur un de ces sites :

Une fois votre appareil réglé sur l’hyperfocale, vous savez que vous êtes net de la moitié de cette hyperfocale à l’infini.

 

A quelle occasion pensez-vous tester cette technique ?
Rappelez-vous, on ne maitrise que ce que l’on pratique.
Dites-moi si vous avez trouvé comment faire avec votre objectif.

Si les repères de distance ne sont pas portées sur votre matériel, il y a une solution simple, je vous laisse y réfléchir…

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

38 Comments

  • christac

    Reply Reply 15 août 2016

    merci patrick pour cette piqure de rappel qui est très très bien expliqué et simplifiée.
    c’est toujours un plaisir de lire voas articles.

  • Armand MOKRANE-DUBOIS

    Reply Reply 25 octobre 2015

    Je vous remercie pour cette explication des plus claires.
    Je souhaiterai toutefois aborder la question du réglage de l’hyperfocale avec des capteurs numériques. Quel décalage adopter pour compenser la différence à prendre en compte avec un cercle de confusion donné pour un film argentique ? Comment procéder pour caler la bonne hyperfocale sur un objectif ancien avec un appareil numérique plein format ?
    Merci de votre réponse

  • LE LAY Jacques

    Reply Reply 28 septembre 2015

    Bonjour,
    Je fais de l’images sous marins en vidéo…. Le GH4 est très prisé pour les prises de vues sous marines mais j’ai un souci de compréhension. Est ce qu’avec un réglage Hyperfocale je vais avoir une profondeur de champ de 0,80 à l’infi comme avec une caméra . Pour avoir un Grand angle on me conseille un 12-23….
    Cordialement
    Merci
    Jac

  • Richard Millette

    Reply Reply 11 octobre 2014

    Concernant le calculateur d’hyperfocale, on demande en premier le format du négatif ou le CdeC. J’ai un Nikon D7100 et une lentille Tokina ATX 116 PRO DX II 11-16 mm 2.8.. Comment connaître cette cette information? Est-ce en rapport avec la lentille?

    • Patrick

      Reply Reply 11 octobre 2014

      C’est un Format APS (APS-C 23,5 x 15,6 mm), vous sélectionnez cette donnée dans un calculateur d’hyperfocale, la focale et le diaph vous intéressant et vous trouverez le c de c correspondant et l’hyperfocale.
      Ne vous prenez pas trop la tête, sur le terrain, vous ne serrez pas à quelques cm près !

  • Jean-Claude

    Reply Reply 8 août 2014

    j’apprécie vos commentaires, et j’apprends toujours un peu plus ,

  • Yo

    Reply Reply 6 juillet 2014

    Salut
    Questions d’ordre technique, j’ai lu qu’un objectif de reflex numérique de (par ex.) 50mm correspondait à un 75mm en argentique à cause de la différence de taille entre le capteur et la pellicule, alors si je monte un objectif d’argentique de 50mm à l’aide d’une bague sur mon K20D, d’accord je perds les automatismes mais est-ce que je dois le considérer comme un 33mm?
    Est-ce que les repères sur l’objectif d’argentique pour la mise au point à l’infinie sont toujours bon ou est-ce que (toujours à cause de cette différence de taille de capteur) ces repères sont faussés?
    Si oui est-ce que je dois calculer la distance hyperfocale sur la base d’un 33 mm?
    Merci d’avance

    • Patrick

      Reply Reply 7 juillet 2014

      Bonjour,
      le K20D est équipé d’un de capteur 23,5 x 15,6 mm, coefficient de conversion environ 1,53.
      Votre 50mm devient un 76,5mm et non pas un 33mm.
      Le raisonnement ne se fait pas argentique/numérique, mais focale/taille de capteur.
      On a le même type de conversion en utilisant un objectif de moyen format (4,5x6cm) sur un appareil 24×36 argentique ou lorsqu’on utilise un dos 24×36 sur un boitier moyen-format.
      Pour mieux comprendre lisez cet article Capteurs et équivalences de focales.
      Si les baïonnettes sont bien étudiées/montées normalement, les repères de m.a.p. ne changent pas.

  • chantal

    Reply Reply 5 juillet 2014

    Très intéressant ce cours sur l’hyperfocale. Je n’ai pas pu me rendre sur la page du calculateur d’hyperfocale et profondeur de champ en français. La page est introuvable. Dommage ! Chantal

    • Patrick

      Reply Reply 5 juillet 2014

      Merci Chantal, c’est réparé !

  • photard26

    Reply Reply 6 novembre 2013

    C’est vrai que le mode Depth sur les EOS évite la prise de tête.
    Je m’en sers pas mal pour les paysages.

  • Didier

    Reply Reply 21 mars 2013

    Bonjour,
    Il est certain que c’est pratique, mais, certain objectifs n’ont plus les diaphs inscrit sur la bague…. Ha marketingn quand tu nous tiens..!..
    Humblement, j’utilise « DOF Calculator » sur mon smarphone. il est simple, efficace et surtout gratuit, complet.
    Après c’est une question d’habitude.

  • mihai

    Reply Reply 27 février 2013

    Bonjour monsieur!Que je fasse la profondeur de champ maximum,vous recomandez une focale fixe de 35 ou 28 mm.Mais une focale Zeiss de 21 mm sur un 24 x 36 mm n’est pas meilleure? Merci,Mihai

    • Patrick

      Reply Reply 27 février 2013

      Bien sûr, quelque soit la marque, avec une focale plus courte, la profondeur de champ sera plus étendue.

  • DArnaud

    Reply Reply 31 août 2012

    Impossible avec un petit compact avec lequel on peut cependant passer en mise au point manuelle, ce que j’utilise quand je me sers du retardateur
    On peut aussi mémoriser le point (déclencheur à mi-course) entre le sujet et l’infini de manière à augmenter la plage de netteté

  • Yves-marie

    Reply Reply 5 juin 2012

    Intéressant, je ne savais pas ça, merci.

  • Dominique

    Reply Reply 27 mars 2012

    Patrick,
    Lors de notre séance de manipulation de ce soir, peut on aborder brievement la distance hyperfocale vs profondeur de champ?

  • SUISSA David

    Reply Reply 2 mars 2012

    Bravo, pour ce site et la clarté pédagogique, trés utile même pour un vieil apprenti; merci et, à bientôt.

Leave A Response

* Denotes Required Field