Je lightroome, tu lightroomes, il lightroome…

Qu’est-ce qu’une bonne retouche ?
Dans Lightroom, « lumière ambiante », il y a « light », léger…
Lightroom et les fichiers Raw sont à la mode pour le meilleur et pour le pire !

Lightroom parce que je le vaux bien !

Un joli maquillage ne se voit pas !
Au contraire des femmes se transformant en poupées russes en abusant maladroitement du far à joue, de l’eye-liner et de l’ombre à paupière pour que ça se voit !
Comme le maquillage d’une jolie femme, le traitement d’images doit rehausser les valeurs d’une photographie.
Doit embellir, mais jamais dénaturer !
Doit se faire avec légèreté de manière qu’à aucun moment on ne se dise en regardant l’image : « ça été retouché ! »
Pire : « Il travaille sur Lightroom ! »

Lightroom, curseurs à donf !

 

comment-apprendre-la-photo-moulins en Espagne-© Freesurf - Fotolia.com

Moulin en Espagne – Le ciel chargé évoque une retouche sur un logiciel genre Lightroom
Photo © Freesurf – Fotolia.com

Depuis la découverte de Lightroom et du HDR, un nouveau style d’images envahit le Web.
Des ciels surchargés comme un Irlandais de l’extrême nord de l’île d’Aran n’en a jamais vu !
Des photos de nuit avec des ciels crépusculaires d’un bleu que le grand architecte n’aurait jamais osé imaginer !

Avant Lightroom

Jusqu’à très récemment, la retouche était affaire de spécialistes.
Des professionnels au goût sûr, formés sur le tas sous l’œil vigilant de leur maître.

 

Champ de lavande sur le plateau de Valensole - Provence - © felinda - Fotolia.com

Champ de lavande sur le plateau de Valensole – Provence
Photo © felinda – Fotolia.com

 

Je ne dis pas qu’il n’y a jamais des retouches professionnelles d’un goût douteux…
Ils le font sur commande, notamment, pour les guides touristiques ou les publicités pour agence de voyages.

Photo des Caraïbes avec des eaux émeraude… une végétation d’un vert… un ciel d’un bleu… des nuages d’un blanc… comme Barbe-Noire n’aurait jamais rêvé dans ses rêves les plus fous !
Mais ils en sont conscients !
Ils appellent ça faire du « Mickey » !

La dérive Lightroom

Problème avec le traitement d’images à la portée de tous.
Un nouveau venu à la retouche, se laisse influencer par ce qu’il voit sur le Web.
Il essaye de  copier ce style, en fait le but ultime à atteindre.
Non, non et non, une retouche doit être légère, imperceptible.
La plupart de ce que vous voyez n’est qu’un camouflage maladroit de photos insipides.

De plus en plus souvent, on vous conseille de ne pas vous préoccuper de la température de couleur et de rattraper cela dans Lightroom.
Lightroom permet effectivement de bien caler sa température de couleur.
Mais intellectuellement, il y a déjà une dérive.
Il faut avoir à l’esprit de réussir au mieux sa prise de vue au moment du déclenchement.
Envisager la retouche pour améliorer le travail de prise de vue.

Lightroom et ça se voit !

Jusqu’à l’arrivée de ce traitement d’images, on utilisait la retouche pour embellir sa photo.
Avec le HD R et Light Room la démarche devient « je fais une photo pour montrer mes retouches !  »
Je ne dis pas que de temps en temps on ne puisse dramatiser à outrance une image qui s’y prête.
Je veux simplement vous mettre en garde sur une dérive sclérosante.
Dérive risquant de vous faire stagner en technique de prise de vue et perdre toute sensibilité face à la réalité.

Et vous ? Que pensez-vous de ces nouveaux outils ?
Exprimez-vous en laissant un commentaire ci-dessous.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

13 Comments

  • Marc

    Reply Reply 26 septembre 2016

    Bonjours tout le monde,
    Patrick, vous avez parfaitement résumé ce qu’il se passe de nos jours. On photographie n’importe comment en se disant à la maison avec ……. je corrige ni vu ni connu. Sauf que 90% du temps bin c’est vu et affreux. Il y a plus de retoucheur de mauvaise qualité que de bon photographe.

  • Gilles

    Reply Reply 16 mai 2014

    Bonjour,

    Je suis un ancien du labo, un sculpteur de lumière (très petit) disait-on, et un précurseur en informatique dédiée au graphisme (Photoshop dès l’origine – un bidouilleur pour les mêmes) et je voudrais ici apporter un témoignage qui je l’espère mettra fin à une croyance qui veut qu’en argentique on ne faisait rien que développer le film de manière immuable, puis zou sous l’agrandisseur sans rien toucher de plus… Que l’argentique c’est la pureté et que le numérique c’est le diable

    Et bien NON !

    Mais comme quelqu’un l’a déjà mieux fait que moi je vais lui laisser la main :

    http://www.olivier-chauvignat-workshops.com/tutoriels/difference-entre-developpement-et-retouche

    Est-ce que quelque chose similaire au HDR existait en argentique ? La réponse est oui, l’utilisation de prises de vues multiples pouvant être réunies dans une seule photo unique pour avoir des informations dans toutes les plages des plus sombres aux plus claires, çà existe depuis longtemps.

    Existait-il des personnes allant au delà de la réalité ? Oui et dès le début de la photographie. Ces gens étaient-ils décriés par les puristes ? La réponse est évidente, oui. Lequel a raison, le quel a tort ? Tous et aucun. Je m’explique : Peut-on faire de la photographie de manière puriste et/ou de manière « irréaliste » et pouvoir être considéré comme honorable et respectable pour autant ? Pour moi la réponse est oui ! A-t-on le droit de ne pas aimer l’un ou l’autre, bien sûr mais dans le stricte respect.

    J’utilise aujourd’hui Lightroom, Photoshop et Google Nik Collection pour mon processus de développement et quand on le voit c’est que je l’ai décidé. Est-ce que de temps en temps j’ai envie que çà se voit et bien oui !

    Est-ce qu’il est concevable d’avoir une pub touristique avec un ciel qui n’est pas bleu ? Non çà n’a JAMAIS été concevable aussi bien en argentique qu’en numérique. Est-ce qu’on a notre vocabulaire ? Oui comme toute profession. Pour un Sapeur-Pompier qu’est-ce qu’une tortue, d’après-vous ? Et bien c’est une personne tombée au sol incapable de se relever… Est-ce inutile de sauver cette personne pour autant ? Non, bien sûr !

    J’ai longtemps travaillé sur les photos des autres et je ne suis pas un grand photographe, pas même un bon photographe, enfin pas celui que je voudrais être, mais je suis sûr d’une chose, hier n’était pas mieux qu’aujourd’hui et aujourd’hui n’est pas mieux qu’hier, c’est simplement différent.

    • Patrick

      Reply Reply 17 mai 2014

      Bonjour Gilles,
      effectivement, la retouche et les trucages sont aussi vieux que la photo !
      Pratiquement tout ce qu’on peut faire en numérique avec les traitements d’image se faisait en argentique.
      Mais tout cela est considérablement simplifié et combien plus économique.
      Un masque Photoshop est gratuit, en argentique, c’est du film et des produits chimiques… plus un sacré savoir faire !
      Je ne suis pas un ayatollah, je suis même plutôt ouvert aux explorations les plus diverses.
      Je tiens à mettre en garde les débutants à ne pas faire des effets pour des effets dès le début.
      Il vaut mieux savoir faire un bon travail standard puis s’en écarter en toute conscience que de démarrer à fond sur les effets en pensant avoir trouvé un style, alors que l’on a trouvé qu’un « truc » !
      Comme je dis souvent à mes élèves nostalgiques de l’argentique « On aurait jamais connu l’argentique, nous serions émerveillés sans réserve du numérique, alors restons émerveillés sans réserve ! »
      Même si cette image « latente » se faisant désirée dans « l’attente » du traitement du traitement chimique et surtout l’apparition de l’image à la surface du papier de tirage est un phénomène autrement plus poétique que d’appuyer une touche pour visualiser instantanément le résultat sur un écran !

  • Roger

    Reply Reply 19 avril 2014

    Bonjour à toutes et à tous,
    « Le traitement de l’image à la portée de tous… » au sujet de Lightroom!

    A savoir, Lightroom depuis sa dernière version, est devenu un Must en traitement d’image, meilleurs que Photoshop? Disons équivalent à « CameraRAW » qui n’est qu’un Plugs-in de Photoshop, tandis que Lightroom est un programme à part entière, mais tourne avec le même moteur  » Mercury  » que CameraRAW, ne pas confondre avec Photoshop, là on est pas sur la même longueur d’onde, Photoshop c’est autre chose…

    Mais une chose est certaine, ce n’est pas parce qu’on roule vite en voiture qu’on s’appelle Sébastien Loeb, n’est-il pas…

    Ces programmes ont été conçus pour l’élite, non pas pour des bidouilleurs, le talent existe, et celle ou celui qui aura la  » Sensibilité  » deviendra un ponte en la matière…

    Je ne vois vraiment pas pourquoi il existe des  » Anti-RAW  » ceux-ci admirent des images sur le net ou revues, mais aucune de ces images sont en Jpeg, on y peut rien s’il n’ont pas l’appareil prévu pour, c’est en général eux qui rouspètent sur le RAW!! Puis faut-il encore savoir se servir « CORRECTEMENT » d’un programme tel que Lightroom ou Photoshop, ça c’est une autre paire de manches!!

    Ce qui tue, c’est le fait qu’un tas de cons balancent sur le net des « Tutos » et les autres qui suivent  » Ho c’est beau je veux l’même! »
    Ils vont alors copier ce que l’autre a copié aussi et ainsi de suite…

    Ils ne savent pas se servir de ces programmes et de cette façon ne sauront jamais s’en servir, c’est comme passer un examen de… Tatoué de copions… Il faut d’abord connaître les bases de son programme et ensuite bosser et ramer dur pour en arriver à un résultat disons convenable, mais seuls les élus tiendront le haut du pavé…

    Alors assez de « Oui moi heu RAW… »

    Ce n’est jamais qu’un format qu’on a inventé que pour pallier le mauvais rendu de l’APN, on connaissait le grain etc… en péloche, mais l’artefact en Jpeg du à sa compression, heuu non merci!!

    Rawiste je suis, et le resterai!!

    On en oublie presque le contenu et le message qu’on veut faire passer…

    N’oubliez jamais qu’une image provenant d’un petit machin de rien du tout peut faire le tour du monde, alors que sortie d’un monstre arrangée par n’importe quoi n’aura aucune valeur!!

    Trop de discussions concernant le côté technique et technologie, pas assez sur l’image qui sortira de votre appareil, c’est pourtant ce qui comptait à la bonne époque!!

    Je suis déçu quelque part, lassé d’entendre et de lire ces nouveaux « Princes » de la photo ( enfin c’est ce qu’ils croient…)

    En payant je vais devenir un ponte, heuuu ça rapporte le net!

  • Mathias

    Reply Reply 23 mars 2014

    Bonjour,
    je ne connaissais pas l’expression « faire du Mikey » mais c’est exactement comme ça que je l’ai toujours ressenti (disons que l’image de Walt Disney était bien présente).

    Pourtant, nombre de mes recherches au labo (maintenant sur mon ordi) sont plus près de ressembler à une technique des arts graphiques qu’une photo. Je crois que cela relève d’une investigation similaire à celle des peintres hyper-réalistes dont les tableaux sont parfois difficile à différencier d’une photo. Ce jeu de cache-cache (photo,dessin,peinture?) est assez jouissif lorsqu’il est réussi. Comme tu le précises bien, tout est dans la subtilité, j’ajoute quelque soit le moyen utilisé pour réaliser une image.

    Il faut certainement se réjouir de la « démocratisation » de la photographie, mais ce qui m’attriste beaucoup, c’est que notre paysage (pas seulement Flickr et autre 500px mais les expo aussi) n’est plus qu’une forêt « Mikey » qui cache quelques rares images émouvantes. Au point que je ne regarde presque plus rien, il me faudrait une sorte de Gault et Millau de la photographie.

  • nanardpvt18

    Reply Reply 19 février 2014

    Bonjour a tous !

    Concernant la retouche photo et personnellement, ben… la hit room j’ai pas !

    J’utilise d’autres logiciels comme DPP et corel photo paint car ils me conviennent mieux, mais ça chacun ses goûts. Les versions d’essai des différents éditeurs sont à notre disposition alors profitons-en ! plutôt que de s’acharner à apprendre des fonctions qui ne nous conviennent pas… c’est comme tout faut essayer !

    Au début, je l’avoue j’ai fait comme tout le monde. Curieux, j’ai testé des trucs pleins de cadres, de désaturation, de couleurs criardes, etc. Je pense qu’il faut en passer par là, tendre l’oreille et écouter les conseils des pros et petit à petit, normalement, on revient vers des réglages plus soft qui ne correspondent plus qu’à réduire les défauts techniques de nos clichés. Le truc principal c’est que lorsqu’un cliché semble raté ne cherchez pas à le rattraper à tout prix à coût de fonction gadget et finalement horrible. Une photo n’est pas un dessin…

    Evitez certains logiciels comme snapseed ou acdsee (quoi que la version pro, bien utilisée n’est pas si mal). Le vignetage à outrance c’est laid ! les cadres c’est pire et personnellement, le ponpon revient au faux flou…

    De plus, si vous faites passer votre cliché par trop de logiciels le traitement s’en ressent et vous perdez « de la matière ».

    De toute façon, à force d’écouter les conseils de Patrick et de les appliquer, vos photos s’améliorent non ?

  • Robert Dubois

    Reply Reply 17 février 2014

    Bonjour à tous, pour ma part j’ai quatre logiciels de retouches dont je ne me sert que rarement, je préfère effacer une image tout de suite après la prise que de me dire que en rentrant il va falloir passer du temps avec ces retoucheurs, qui effectivement, trop pousser les bouton à donf donne des résultats médiocre.

    Dans ce cas j’aime mieux passer pour un débutant, que se dire c’est une très mauvais en Post prod. ;-))

  • Mirila Boucher

    Reply Reply 17 février 2014

    Est-ce que le programme light room est français ou anglais?

    • Patrick

      Reply Reply 17 février 2014

      C’est un logiciel américain, il est utilisable en anglais ou français, au choix.

  • Chantal Faucher

    Reply Reply 16 février 2014

    Je suis d’accord avec le fait que la retouche doit se faire avec parcimonie. Mon problème est d’arriver à utiliser ce foutu logiciel ! Chantal

    • Roger

      Reply Reply 19 avril 2014

      Bonjour à toutes et à tous,
      « Le traitement de l’image à la portée de tous… » au sujet de Lightroom!

      A savoir, Lightroom depuis sa dernière version, est devenu un Must en traitement d’image, meilleurs que Photoshop? Disons équivalent à « CameraRAW » qui n’est qu’un Plugs-in de Photoshop, tandis que Lightroom est un programme à part entière, mais tourne avec le même moteur  » Mercury  » que CameraRAW, ne pas confondre avec Photoshop, là on est pas sur la même longueur d’onde, Photoshop c’est autre chose…

      Mais une chose est certaine, ce n’est pas parce qu’on roule vite en voiture qu’on s’appelle Sébastien Loeb, n’est-il pas…

      Ces programmes ont été conçus pour l’élite, non pas pour des bidouilleurs, le talent existe, et celle ou celui qui aura la  » Sensibilité  » deviendra un ponte en la matière…

      Je ne vois vraiment pas pourquoi il existe des  » Anti-RAW  » ceux-ci admirent des images sur le net ou revues, mais aucune de ces images sont en Jpeg, on y peut rien s’il n’ont pas l’appareil prévu pour, c’est en général eux qui rouspètent sur le RAW!! Puis faut-il encore savoir se servir « CORRECTEMENT » d’un programme tel que Lightroom ou Photoshop, ça c’est une autre paire de manches!!

      Ce qui tue, c’est le fait qu’un tas de cons balancent sur le net des « Tutos » et les autres qui suivent  » Ho c’est beau je veux l’même! »
      Ils vont alors copier ce que l’autre a copié aussi et ainsi de suite…

      Ils ne savent pas se servir de ces programmes et de cette façon ne sauront jamais s’en servir, c’est comme passer un examen de… Tatoué de copions… Il faut d’abord connaître les bases de son programme et ensuite bosser et ramer dur pour en arriver à un résultat disons convenable, mais seuls les élus tiendront le haut du pavé…

      Alors assez de « Oui moi heu RAW… »

      Ce n’est jamais qu’un format qu’on a inventé que pour pallier le mauvais rendu de l’APN, on connaissait le grain etc… en péloche, mais l’artefact en Jpeg du à sa compression, heuu non merci!!

      Rawiste je suis, et le resterai!!

      On en oublie presque le contenu et le message qu’on veut faire passer…

      N’oubliez jamais qu’une image provenant d’un petit machin de rien du tout peut faire le tour du monde, alors que sortie d’un monstre arrangée par n’importe quoi n’aura aucune valeur!!

      Trop de discussions concernant le côté technique et technologie, pas assez sur l’image qui sortira de votre appareil, c’est pourtant ce qui comptait à la bonne époque!!

      Je suis déçu quelque part, lassé d’entendre et de lire ces nouveaux « Princes » de la photo ( enfin c’est ce qu’ils croient…)

      En payant je vais devenir un ponte, heuuu ça rapporte le net!

    • Roger

      Reply Reply 19 avril 2014

      Sagement parlé Chantal!

      roger_b@skynet.be

      Bien à toi.

Leave A Response

* Denotes Required Field