comment-apprendre-la-photo.fr-Objectif-14mm-Lumix

Nettoyer son objectif

Aujourd’hui j’attire votre attention sur l’importance
de conserver la lentille de l’objectif bien propre.

L’objectif

La lentille avant de l’objectif est la première partie de l’appareil rencontrée par les rayons lumineux.

comment-apprendre-la-photo.fr-Objectif-14mm-Lumix

Objectif 14mm Panasonic H- H014

Traces de doigt

Une marque de doigt suffit à diffuser ces rayons
lumineux entrants dans l’appareil photo.
Les compacts y sont plus sensibles que les reflex.
Les capteur numériques et les lentilles des objectifs des appareils compacts étant particulièrement petits, la moindre trace diminue sensiblement la qualité de l’image produite.

Nettoyer un objectif

Pour faire le ménage, ne vous encombrez pas d’un kit de nettoyage.
Évitez surtout les produits liquides qui risquent de couler dans l’objectif.

  1. Dépoussiérez avec un pinceau.
    Utilisez un pinceau à maquillage, pas de pinceau soufflant « spécial » photographe.
    Il ne doit bien entendu ne servir qu’à cet usage et être rangé dans un étui entre deux utilisations.
  2. Glissez le doucement sur la surface de la lentille.
    La poussière monte dans les poils, comme le café dans un sucre.
  3. Tapez vigoureusement la virole sur le bord de la table ou le tranchant de la main pour faire tomber la poussière récoltée.
    Personnellement, je préfère un pinceau en poils naturels, plus efficace pour faire tomber la poussière.

Il est extrêmement important de dépoussiérer soigneusement avant de passer le chiffon.
Chiffon + poussière = Super Abrasif !
Ensuite :

  1. Utilisez un chiffon de coton usagé (il doit avoir été lavé au moins 20 fois) ;
  2. Faites un peu de buée sur l’objectif et essuyez en un mouvement doux, circulaire.
  3. Si la lentille est très petite et assez inaccessible, aidez-vous d’un coton tige enveloppé du tissus de coton.
  4. Plutôt que d’insister, refaites de la buée aussi souvent que nécessaire.

N’utilisez JAMAIS de mouchoir papier ou essuie-tout qui sont très abrasifs.

Petit complément

Si vous attrapez de la boue sur la lentille, là ça devient cornélien !
La boue contient de minuscules particules de silice, pas très tendres avec les traitements multicouches…
Pinceaux et papiers même ultra-doux ne feront qu’un horrible massacre !
Que faire ?

Là, c’est franchement dégueulasse !
Les amoureux des glaces à la vanille seront avantagé(e).

Il faut délicatement et immédiatement lécher la lentille, jusqu’à disparition de la moindre trace de boue !
Après on reprend le nettoyage sans attendre, la salive ne doit pas faire bon ménage à long terme avec le traitement multicouches !

Que pensez-vous de cette façon d’opérer ?
Dites le moi en commentaires ci-dessous

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

23 Comments

  • Rita

    Reply Reply 16 juillet 2013

    Bonjour Patrick,
    Ce week end côté nettoyage j’ai eu un gros souci. DEs insectes sont entrés, je ne sais comment, dans mon objectif. Microscopiques à l’oeil nu. Il y en a également dans mon appareil (reflex numérique). Comment est-ce possible ? N’est-ce pas un défaut de l’objectif qui laisse entrer des insectes ?

    • Patrick

      Reply Reply 16 juillet 2013

      Bonjour Rita,
      C’est un des problèmes des zooms, surtout les zooms à pompe qui laissent entrer les poussières ou autres !
      J’ai eu une bestiole qui se promenait sur mon verre de visé de mon Nikkormat, il y a longtemps, longtemps… puis, elle a disparu… peut-être qu’elle est repartie ? Ou elle n’a rien trouvé à grignoter !

  • Roger

    Reply Reply 16 novembre 2012

    Nanard,

    Je n’ai « JAMAIS » placé un filtre devant ma lentille frontale, je suis trop puriste, et sache que si les fabricants d’optiques réduisent au maximum les surfaces « Air-Verres » c’est pas pour rien!

    Il est vrai que je suis complètement esclave de mon choix, mais ma main toujours en face de mon pare-soleil ( sauf quand je shoote… lol ) C’est d’ailleurs devenu une habitude, même quand le capuchon est placé…

    Entre-nous, la poire qui injecte les poussières à l’intérieur de ton optique heuuu… Débile de penser à un truc de ce genre… Les optiques sont quand-même hermétiques, faut pas pousser!

    Les opticiens nous offrent de petites lingettes qui n’abîment pas le traitement sur les verres de lunettes, celui des optiques est encore plus dur que ceux-ci!

    Je ne vis pas dans la parano et mes optiques sont intactes, sans rayures ni le tutti-quanti!!

    • nanardpvt18

      Reply Reply 17 novembre 2012

      Bonjour Roger,

      Bien content de voir ta réponse, tu le dis toi-même,
      pour conserver la formule optique à 100%, tu es esclave de tes choix… Moi, non. Et je conserve ma formule optique à plus de 99% ! Le choix, c’est la liberté, tu fais ce que tu veux… Mais avant que tu devienne schizophrène, essaye ! teste ! et on en reparle…
      Le coup de la poire, je le commente Roger. Si tu lis bien tu comprends que moi aussi je trouve ça ….euh, disons… rien ! ne disons rien ! lis juste les avis ci dessous.
      Les lingettes, j’en ai pas parlé… il en existe de toutes sortes, imbibées de tout et n’importe quoi. C’est la loterie. Certaines sont parfaites. D’autres agressives, d’autres trop imbibées, d’autres peluchent. Bref, y’a de tout ! Je m’en méfie, donc je n’essaye pas ! Sauf sur les lunettes, là, c’est parfait (je suis myope depuis 42 ans)! Et puis tu le dis toi-même Roger, ce sont les opticiens qui nous offrent des lingettes, pas des fabricants d’objectifs…
      Heureux de partager nos différences Roger… Reste cool et enlève ta main de devant ton objectif !

      • Roger

        Reply Reply 17 novembre 2012

        Ni esclave, ni schizo rassure toi, je suis très bien dans mes pompes, je crois qu’on doit inverser les rôles, et ma main reste bien devant mon optique…

        Bien à toi Roger

        • nanardpvt18

          Reply Reply 17 novembre 2012

          Euh Roger, le but c’est d’échanger, pas de se sentir vexé….!
          Le coup de la main devant le cailloux en permanence (ce sont tes dires), je l’avais encore jamais vu, mais si tu le sens comme ça, moi ça me va mais ce n’est pas comme ça qu’on apprends la photo hein, en fin je crois.
          Sérieux, t’imagine un nouveau de la photo, qui lit ça ? Il va se dire « Ah bon, faut tenir son engin avec la main devant en permanence, le vendeur me l’avait pas dit ???? »
          Au fait, Roger, « esclave de mes choix », c’est toi qui l’a dit !

  • nanardpvt18

    Reply Reply 15 novembre 2012

    Je vois que tout ça, c’est très bien mais que personne n’est vraiment d’accord. On va quand même de la microfibre trop abrasive au crachat salutaire en passant pas le pinceau de maquillage et la poire soufflante qui rejette les poussières vers l’intérieur du cailloux.
    Dans un premier temps, je signale à Patrick, que le léchage de boue sur lentille, c’est bien (même très bien si on a omis le petit filtre de protection qui va bien) mais il ne faut pas oublier de dire qu’il faut recracher cette boue; certains pourraient être malades ! (Je blague…quoi que !).
    Sérieusement, je voudrai revenir sur certains points:
    – Fuyez l’essuie tout comme la peste, il est constitué de pâte à papier, de coton et de fibre de verre !
    – J’ai reçu, avec mon matériel Canon (pour ne pas les citer) et je précise, dans la boite d’origine, une microfibre. Je ne pense pas que Canon, Nikon et autre grand de l’optique photo professionnelle, fournisse des « chiffonnettes » qui détériorent ces mêmes optiques, ça se saurait ! (ne me répondez pas ça se sait, svp…) Il ne faut simplement pas oublier d’embuer légèrement la surface à nettoyer.
    – Les pinceaux situés d’un côté de ces petits stylos spécial photo sont effectivement un peu piquants à leur extrémité et pourraient donc, à la longue attaquer la couche protectrice de la lentille extérieure de nos précieux cailloux. Réservez plutôt cet ustensile au nettoyage de votre boitier (sauf la chambre d’exposition, bien sûr!), du fût de l’objectif et du filtre UV ou autre (pour ce dernier, appliquer le pinceau presque à plat, surtout pas de face).
    -Cracher sur son caillou pour le nettoyer ? Ah non ! Cracher sur un chiffon de coton propre (immaculé devrai-je dire) et non-pelucheux, là oui ! Mais uniquement aux rares occasions où cela est nécessaire. Un filtre de bonne qualité (j’ai dit de bonne qualité!) devrait normalement rendre cette opération rare. Sinon microfibre propre réservée à cet usage + buée.
    -Pas de filtre protecteur sur l’objectif ? vaste débat, à chacun de voir… Personnellement, risquer la rayure (voir pire!) de mon dernier 100mm is macro, ça je fais pas. Mais effectivement, un filtre à 30€ ne trônera jamais sur ce cailloux. Qui dit objectif haut de gamme, dit filtre très haut de gamme !
    -La poire soufflante ? On devrait l’appeler la poire aspirante ! Elle ne devrait être utilisée que dans un seul cas: l’aspiration des poussières dans la chambre d’exposition. On aspire dedans, on rejette à l’extérieur. On recommence, etc… personnellement, je confie le nettoyage de cet ensemble chambre-capteur à un pro et en boutique. Donc, la poire est un accessoire inutile en numérique pour un simple utilisateur.
    -Les kits de nettoyage photo ? c’est un attrape gogo, comme la poire (dans les années 70, la poire c’était la Renault 14, aujourd’hui c’est nous!). Ces matériels ne sont à utiliser que pour l’argentique ou doivent être manipulés par des personnes formés (risque de détériorations, rayures, traces de gras et j’en passe). Les bombes aspirantes, soufflantes, les tiges imbibées, etc…font parti du même panier à proscrire. Certains nettoient leur capteur eux-même. Moi, j’ai mis de côté pendant un an pour changer de boitier, donc pas touche au capteur !
    – Nettoyer les contact de l’objectif ? Oui, mais avec précaution, c’est fragile. Quand ? Pas pendant les deux à trois premières années (si vous frottez, vous usez !) Puis une à deux fois par ans (surtout si vous n’utilisez que rarement votre cailloux), puis chaque fois que cela est nécessaire, si les contacts se font mal (beaucoup ne nettoient jamais cette partie sans problème).

    Voilà, voilà. J’ai participé avec plaisir sur ce sujet du divise. Mais c’est bien la photo qui nous rassemble !

    P.S. : J’espère n’avoir vexé personne, je partage juste mon vécu. Ayant travaillé dans un labo photo, je me suis dit que ça pouvait servir… Salut à tous !

  • Roger

    Reply Reply 13 octobre 2012

    Ah oui j’oubliais, les « optiques tropicalisées » ça n’existe que chez Pentax qui essaye au possible de se maintenir la tête au dessus de l’eau, d’où ce truc idiot, il est certain qu’une bonne optique n’a rien à voir avec celles fournies en « Kit » des verres de lunettes montés sur un bout de plastoche… MARKETING!

  • Roger

    Reply Reply 13 octobre 2012

    Pas de filtre en face de mes optiques de un, de deux on exagère beaucoup quant à faire croire à tout le monde que le traitement optique est d’une fragilité incroyable, renseignez vous, il y a cette couche super-dure pour éviter justement de rayer, il fut un temps les reporters nettoyaient les optiques avec une bonne salive projetée…LOL, et pour essuyer le tout, le coin de la cravate et basta…
    Faut pas pousser à la parano, faire très attention ok, nettoyer avec une brosse douce ok, éviter les papiers machins abrasif toujours ok, mais un linge très doux style opticien fait bien l’affaire et un petit crachat fait bien le reste pour les traces d’empruntes, ne pas oublier que la salive possède un pouvoir nettoyant unique, quand je soude le zinc, il n’y a que ça pour nettoyer correctement les traces d’acide décapant et rendre la soudure nette!
    On oublie par contre, le nettoyage TRES régulier de la baillonette et des contacts avec de l’alcool pur… On l’oublie trop souvent!
    Je ne suis pas un débutant au cas où, j’ai démarré la photo et labo à l’âge de 16 ans, j’en ai 61 et toujours la même passion…

  • Patrick

    Reply Reply 16 septembre 2012

    Pour èviter d’endommager la lentille de mon objectif,j’utilise
    systèmatiquement un filtre neutre ou uv.
    Comme cela j’èvite tous riques concernant la protection de celui ci,et pour le nettoyage du filtre j’utilise ègalement dans un premier temps la poire souflante et ensuite le stylo de nettoyage avec tampon au carbonne et a son autre extrèmitèe un pinceau rètractable en poil de martre.

  • Dominique

    Reply Reply 13 août 2012

    Bonjour Patrick,
    Merci pour ces conseils.
    Une petite question: pourquoi pas de pinceau soufflant?

    • Patrick

      Reply Reply 13 août 2012

      Pour plusieurs raisons :
      – je n’en ai jamais trouvé avec des poils doux de bonne qualité.
      – si la poire est petite, la prise en main est médiocre et on a vite fait de donner un coup dans la lentille en écrasant les poils plus que voulu.
      – si les poussières ne partent pas au pinceau, il faut un jet d’air vraiment très puissant.
      – restent les bombes à air, à manipuler avec beaucoup de précautions. Mal orientée, vous obtenez du gaz liquide !
      Par des phénomènes d’évaporation, il peut y avoir un choc thermique sur la lentille.
      De plus on est vite tenté de pourchasser les poussières de façon inconsidérée et de les repousser loin dans l’objectif ou le boitier…
      Le pinceau, c’est très bien avec une règle : douceur et délicatesse.
      Enfin, on ne nettoie pas ses objectifs à date régulière comme une ménagère méticuleuse avec « ses carreaux » !
      Seulement en cas de nécessité !

  • scott34

    Reply Reply 12 août 2012

    Pas vraiment d’accord pour utiliser un chiffon de coton ou microfibre etc…
    ça peluche, et même lavé 20 fois, les détergents, lessive, savon etc… laissent toujours des traces et les fibres si fines soient elles rayent toujours.
    Sur un objectif pro aux environs de 2000 € voir + je me m’aventurerai jamais à passer un chiffon.
    Ce qu’il faut faire
    1/ Utiliser une poire soufflante en 1er
    2/ Passer délicatement un pinceau de soie (spécial photo) et oui les pinceaux a maquillages ne sont pas assez doux.
    3/ Pour les traces oui faire un peu de buée et nettoyer avec du papier nettoyant spécial objectif. ne pas confondre avec du papier à cigarettes lol ou papier lunettes ce n’est pas la meme chose.
    4/ jamais de liquide sur les objectifs ni tout autre produits ou lingettes pour lunettes. ça graisse, c’est corrosif et ça risque de déteriorer le filtre multicouche de l’objectif.
    5/ on peut toutefois utiliser un papier spécial objectif imbibé d’un tout petit peu d’eau déminéralisée si il y a des traces de sel, ce que l’on peut vite se récolter en bord de mer. Absorber et sécher avec du papier spécial objectif mais je réserve cette méthode sur les objectifs tropicalisés.

  • Patrice Kutten

    Reply Reply 6 août 2012

    Merci pour les bons conseils, mais je viens juste d’investir dans un kit de nettoyage pour appareil photographique (liquide pour optique, coton tige, feuille papier pour optique et brosse soufflante). Que peut valoir ce type de matériel? Il y a des années, j’utilisais pour mon réflex argentique une brosse soufflante et des feuilles Kodak (que l’on ne trouve plus actuellement) et j’étais très satisfait. Comme le disent si bien d’autres témoins, la meilleure des sécurités, c’est la protection de l’optique par un filtre. J’ai opté pour cette solution pour mon APN Bridge. Encore merci pour tous les bons conseils prodigués.

    • Patrick

      Reply Reply 10 août 2012

      Les feuilles Kodak et Fuji sont adaptées, on arrive encore à trouver des feuilles Fuji, par-ci, par-là !
      Mais le coton c’est très bien.
      C’est la méthode recommandée entre autre par Rodenstock.
      Personnellement, je ne me servirais pas du liquide pour mes objectifs (gardez-le pour vos lunettes) et prudence avec les papiers. Tout dépend si c’est un kit de marque connue ou pas.

  • Patrick

    Reply Reply 5 août 2012

    Personnellement, j’évite d’utiliser les chiffons à lunettes qui peuvent laisser des traces sur le traitement multicouches.
    De même, les microfibres me semblent bien agressives pour les fines couches de quelques nm d’épaisseur du même traitement multicouches !
    La surface de la lentille avant est particulièrement fragile.

  • Alfred Serfass

    Reply Reply 4 août 2012

    ok pour cette procédure, mais à la place d’un chiffon de coton j’utilise ma « chiffonnette » microfibres qui peut aussi servir à nettoyer lunettes, jumelles ainsi que le viseur de l’APN protégé par un plastique (fixation électrostatique).
    En réalité j’ai plusieurs chiffonnettes, une pour chaque usage.

  • DArnaud

    Reply Reply 4 août 2012

    en matière de nettoyage d’objectif comme dit le proverbe, le mieux est l’ennemi du bien
    j’utilise un pinceau soufflant, peut-être ai-je tort…
    la prévention passe par l’usage d’un bouchon devant l’objectif, sur les reflex, on peut visser à demeure un filtre relativement neutre comme anti-uv, c’est lui qui prend la saleté, et ce n’est pas cher à changer
    enfin, en cas de vent de sable, même sur nos plages, et surtout au Sahara, ranger le matériel dans un sac plastique en plus de la sacoche

    • Patrick

      Reply Reply 5 août 2012

      Et oui, nettoyer, c’est bien ! Ne pas salir, c’est mieux !
      J’utilise un filtre en présence de sable, poussières, embruns, sinon, je préfère éviter les risques de réflexions parasites qu’ils peuvent engendrer.

  • Merci pour ces conseils avisés. J’ai discrètement utilisé le doudou de ma fille à la place du chiffon de coton. Comme son nom l’indique, il est très doux et l’objectif est bien propre à présent.

  • oliboub

    Reply Reply 4 août 2012

    Bonjour,
    Merci pour les infos. personnellement j’utilise un kit de nettoyage de lunettes, qu’on trouve chez tous les opticiens. ça me sert aussi à nettoyer l’écran que je graisse systématiquement en prenant des vues en mode portrait (en utilisant le viseur).
    Merci pour toutes vos infos elles sont excellentes.

Leave A Response

* Denotes Required Field