Le pare-soleil, accessoire nécessaire ou gadget ?

Les deux mon capitaine !
Normalement, le pare-soleil est un accessoire absolument indispensable.
Encore faut-il qu’il soit correctement conçu pour être efficace !
Ce qui est loin d’être le cas, surtout pour les paresoleil fournies avec les zooms.

 

Pare-soleil Canon EW-73B

Pare-soleil Canon EW-73B

 

Et principalement avec les zooms trans-standard, passant du grand angle au petit téléobjectif.

Le pare-soleil

Un pare soleil correctement conçu devrait être rectangulaire. ( Ou carré, pour les appareils photo de format carré.)
On n’en est loin !

La difficulté avec les zooms est de proposer un pare-soleil efficace qui ne crée pas de vignettage en position grand-angle.

On sent bien que la préoccupation première des fabricants est d’offrir un pare-soleil élégant, donnant envie d’acheter l’objectif…
Dans ce cas, le pare-soleil ne devient plus qu’un gadget.

Fabriquer son pare-soleil

C’est faisable, pour une focale fixe.
Mais il est relativement complexe à dessiner, pour être efficace sans pour autant apporter de vignettage.
Pour un zoom, c’est mission impossible.

Faut-il s’encombrer du pare-soleil fourni ?

Oui, il a au moins l’intérêt de maintenir les doigts à distance de la lentille.
Rien que pour cela, vous devez l’utiliser.
Par contre, ne vous fiez pas trop à son efficacité.

Pensez-y, lorsque vous photographiez par grand soleil.
Faites de l’ombre au-dessus de l’objectif, au minimum avec votre main ou avec une petite plaque noire.

Le pare soleil est utile par tous les temps

On aurait tendance à penser que le pare soleil est à utiliser les jours de grand beau temps avec un soleil très brillant.
Et logiquement, on pourrait penser qu’il n’est pas très utile par temps gris ou dans le brouillard.

Détrompez-vous !
Il est surtout utile dans les ambiances de lumière diffuse.
Dans la brume, et même le brouillard.
Dans ce cas la lumière provient de toutes les directions.

Pare-soleil et flare

Les rayons lumineux qui ne servent pas la formation de l’image, rayons lumineux parasites, se réfléchissent sur la lentille et provoquent ce que l’on appelle le flare.
Le flare est à l’origine de la dé-saturation de l’image et une diminution du piqué de l’objectif.

Cette particularité est d’ailleurs utilisée sur les chambres grand format pour diminuer le contraste en photographie de paysage par exemple.

Il suffit de tapisser l’intérieur du soufflet de la chambre de papier à dessin blanc (de type Canson) pour obtenir de cette manière une baisse spectaculaire du contraste.

En conclusion, pare-soleil ou pas ?

Votre pare-soleil devrait toujours être en place.
Chaque fois que c’est possible, pensez à mettre votre objectif dans l’ombre pour obtenir des photos plus saturées, plus contrastées.

Avez-vous déjà rencontré de telles difficultés avec vos photographies ?

Faites-nous part de vos expériences en laissant un commentaire ci-dessous.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

2 Comments

  • nanardpvt18

    Reply Reply 8 février 2014

    Patrick nous délivre là une astuce de pro qui devrait profiter à chacun ! Que vous possédiez un compact, un reflex ou une cocotte minute à objectif interchangeable, qui n’a pas pesté contre ce satané voile blanc qui recouvre votre jolie photo ? Et vas-y que je te pousse les contrastes et que je réduit la luminosité pour essayer de retirer ce sale rideau ! Suivez cette règle de Patrick; restez dans l’ombre et pfffffuuuiiiittt disparu le vilain voile !

    Dans un studio: Le photographe est dans l’ombre et c’est le sujet qui est éclairé ! CQFD, merci Patrick !

  • jim LEBEAU

    Reply Reply 20 juin 2013

    En complément de la main ou d’une plaque noire pour apporter de l’ombre supplémentaire à l’objetif, on peut utiliser aussi la casquette, bien sûr, de couleur sombre.

Leave A Response

* Denotes Required Field