Pellicule Provia 100 Fuji-film

Photo argentique bien vivante

La photographie argentique ou photographie analogique n’est pas morte !
De nombreuses références de films cultes ont disparu malheureusement.
Quelques fabricants de pellicule maintiennent des produits suffisamment variés pour s’amuser !

Quel matériel pour la photographie argentique ?

Petit format argentique

Vous pouvez vous amuser avec des reflex très performants.
Vendus une fortune il est quelques années, vous pourrez les acquérir en parfait état pour moins de 50 € !

 

Pellicule Provia 100 Fuji-film

Pellicule Provia 100 Fuji-film

Moyen format argentique

À mon avis, ce serait dommage de vous limiter au petit format.
Le moyen format et le grand format vous ouvre tout grand les bras, profitez-en !

Appareils argentiques mécaniques

Préférez les appareils mécaniques.
Évitez les appareils électroniques souvent irréparables et de nombreux déboires.

Des valeurs sûres comme Hasselblad reste relativement chers.
Une partie du parc Hasselblad étant compatible avec le numérique.

Vous aurez plus de chance du côté des Rolleiflex, Mamiya C330, Yashica Mat 124 ou autre Bronica 4,5×6 ou 6×6.
Certains modèles en parfait état se négocient à moins de 500 € avec leur objectif et même certains aux alentours de 150 € pour les bi-objectifs !
Le Mamiya C330 est une petite merveille d’onctuosité, un régal !

Le grand format argentique

Offrez-vous le plaisir du travail à la chambre grand format !
Des chambres vendues des petites fortunes il y a une vingtaine d’années comme la Sinar P2, la Rolls des chambres, se négocient, complètes avec l’objectif, aux alentours de 1000 € !

Une Sinar F2, plus légère, idéale pour le paysage, composée d’un corps arrière de Sinar P2 et d’un corps avant de Sinar F1 se négocie aux alentours de 500 € avec son objectif.
En étant un peu ferme sur la négociation, faites-vous offrir les accessoires !

De plus, avec une chambre argentique, vous pouvez faire de la photographie numérique de haut vol en adaptant votre reflex ou votre hybride sur le corps arrière !

À ce niveau de prix, évitez les chambres bas de gamme, ce sont de vrais tracteurs tout justes bons à vous dégoûter de ces appareils merveilleux et pourtant vendus au même prix !
Si vous décidez de passer à la chambre grand format, une seule marque, Sinar !

Pellicule argentique

La pellicule est chère, on ne mitraille pas !
Vous devrez la développer vous-même.
En noir et blanc, comme en couleur, c’est très simple.

Une chambre utilise habituellement du plan-film.
Avec un dos roll-film, vous pouvez utiliser du film 120 ou 220 plus économique,
Vous aurez la joie de manipuler un matériel de très haute qualité, matériel ayant fait baver d’envie des générations de photographes, pour le prix d’un hybride.
Un matériel, typé à la personnalité incomparable, rien à voir avec les bip-bip numériques !

Photo argentique ou peinture ?

Une expérience à vivre dans une démarche différente.
Voyez cette approche comme celle d’un peintre, d’un sculpteur.
Poser sa chambre devant un paysage, c’est comme poser son chevalet.
Vous prendrez le temps de composer, d’attendre la lumière parfaite…
Une autre façon de vivre la photographie avec passion.

Et si tout ceci vous paraît coûteux et bien compliqué, passez au sténopé !

Qu’en pensez-vous ?
Tenté(e) par ce retour au sources ?
Dites le nous en laissant un commentaire !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

1 Comment

  • Rémi

    Reply Reply 10 décembre 2014

    Bonjour Patrick.

    J’ai fait pas mal de photographie argentique et un peu de développement surtout en noir et blanc.
    Il est vrai que l’approche et le plaisir sont différents du numérique.
    Il a notamment le plaisir de manipuler physiquement des produits et du matériel pour faire apparaître un résultat donné. Il y a un petit coté alchimie, magique agréable.

    🙂
    A bientôt
    Rémi

Leave A Response

* Denotes Required Field