Jour de pluie

Photographier les paysages

La photographie de paysage, avec la photo d’enfants, est l’activité la plus courante des photographes amateurs.
Les voyages organisés présentent certainement les pires conditions pour réaliser des photos de paysage correct.
Voici quelques rappels pour améliorer vos résultats.

Bien photographier le paysage, pas si facile !

Comme tout autre sujet en photographie, la mise en valeur d’un paysage dépend essentiellement de la qualité de l’éclairage.
Un paysage donné, se photographie à une saison, à une heure donnée !

Brouillard sur le lac

Photographier un paysage, tôt le matin et profiter des brumes sur le lac pour les « lève-tôt » hivernaux !

Lumière et paysage

L’orientation de la lumière est capitale pour mettre en valeur les constructions, la verdure, l’eau etc.
La lumière nécessaire pour embellir des constructions n’est pas la même que celle souhaitée pour montrer la transparence de l’eau et la légèreté de la verdure.

Ne vous y trompez pas, ces photographies de poster, de cartes postales qui vous font tant rêver n’ont pas été prises à la va-vite.
Le photographe a repéré le site et a évalué les conditions atmosphériques nécessaires pour avoir un bon rendu.
Ce superbe rivage breton avec ce ciel tourmenté et ces vagues monstrueuses ne pouvaient être pris qu’un jour de tempête, juste après la pluie, une heure avant le coucher du soleil, avec la marée au bon coefficient !
Le photographe s’y est peut-être rendu vingt fois avant d’obtenir la photo désirée !
Profitez de vos vacances pour repérer les photos possibles et, sans vous montrer trop difficile sur la météo, revenez le lendemain à la bonne heure, pour au moins disposer d’une lumière bien orientée.

Jour de pluie

Photographier le paysage, c’est aussi photographier la pluie ! Trainées de pluie en pose relativement longue.

Apprendre à voir

Entraînez-vous, dans votre ville, avant de partir en voyage !
Nettoyez-vous les yeux !
Regardez votre environnement avec un œil neuf !
Redécouvrez cette ville que vous croyez connaitre.
Pour chaque endroit, analysez ce qui a pour vous le plus d’importance : le jet d’eau, les reflets dans l’eau, la végétation, les statues, le petit pont…
Déterminez en fonction du sujet que vous avez retenu, l’heure où la lumière sera la mieux adaptée.
Tournez autour de votre sujet pour comprendre comment agit cette lumière.
Vous découvrirez rapidement par vous-même que dans un même lieu, suivant le sujet à mettre en valeur, l’heure de prise de vue ne sera pas la même !

Apprendre la lumière

Une autre manière d’éduquer son œil : photographier le même endroit du lever du jour, au couchant !
À première vue, cet exercice peut sembler rébarbatif !
En choisissant un endroit agréable, calme, au bord d’une rivière, varié, avec des arbres de tailles différentes, vous passerez une très agréable journée, votre appareil posé sur un pied, l’objectif dirigé vers le nord.
Pour les plus courageux, vous vous installerez avant le lever du soleil !

Phare

Paysage de mer et lumière rasante en contre-jour.

Au lever du jour, vous ferez une photo tous les quarts d’heure et peut-être même, toutes les cinq minutes.
À vous de sentir à quel rythme la lumière change.
Ensuite, jusqu’à dix heures du matin, une photo toutes les demi-heures.
De 10 heures du matin à 16 heures, une photo toutes les heures.
Ensuite, à nouveau une photo toutes les demi-heures.
Pour terminer, à nouveau une photo tous les quarts d’heure, jusqu’à la disparition totale du soleil.
Dans les dernières minutes du couchant, selon l’état du ciel et de la météo, une photo toutes les cinq minutes peut être adaptée.
Continuez à photographier dans la demi-heure qui a suivi la disparition du soleil.

En photo de paysage, brume et reflets sont toujours payants.

C’est un excellent exercice pour découvrir par soi-même comment la lumière transforme un même lieu au cours de la journée.
Faire un tel exercice au printemps ou à l’automne, vous permettra de voir combien la lumière peut renouveler et mettre en valeur les sujets qui nous entourent.

Aimez-vous vous lever tôt pour découvrir la nature en éveille ?
Quelles difficultés rencontrez-vous en photo de paysage ?

Crédit Photo © Phil Grondin, MaryDo, Cédric Motte, Bérenger Zyla – flickr.com

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

12 Comments

  • RESTOUT

    Reply Reply 5 décembre 2014

    Merci pour ces précieuses infos.

  • Roger

    Reply Reply 7 octobre 2012

    Toujours des conseils très judicieux Patrick, beau travail on sent par là à qui nous avons à faire!

  • Roger

    Reply Reply 7 octobre 2012

    Je me permets de relancer ce sujet si important, merci à toi scott pour ce lien très intéressant.

    J’ai eu l’occasion de lire avec grande admiration, le travail effectué par ce grand spécialiste de la photographie de paysages et nature en général son nom est connu à travers le monde, il reste pourtant quelqu’un de simple, j’ai cité Philippe Sainte-Laudy.

    Les plus belles images proposées par les spécialistes de cette branche ne sont pas dues au hasard, ils retournent au même endroit plusieurs fois, en toutes saisons, pluie, neige, orageux ensoleillé, et aux 4 saisons, un jour ça paie…
    Je me souviens de cette image toute aussi belle qu’impressionnante, une plage magnifique en Bretagne, il n’était pourtant pas du coin, mais il a « senti » le coin et y est revenu une bonne dizaine de fois et la dernière se pointait de gros nuages noir qui annonçait une tempête qui eut lieu d’ailleurs, il en a ramené des images incroyables…

    Qui d’entre-nous aurait l’idée de se pointer sur une plage, aussi belle soit-elle, en sachant que « ça va péter »? Excusez -moi du terme, ben lui l’a fait et le résultat, une série d’images toutes aussi impressionnantes que belles…

    Les images d’automne, neige, printemps du même coin, avec des éclairages différents, mais il faut beaucoup de volonté, aimer marcher n’importe où et dans n’importe quoi, avec un pied photo et un sac photo, avec des objectifs différents, oui, car si tu tombes sur des animaux il n’est pas question de les ignorer, les oiseaux, les batraciens et insectes etc…

    Je crois que ça décourage la plupart d’entre-nous, pas eux… C’est ça être amoureux de la nature…

    Bien à vous Roger

  • scott34

    Reply Reply 12 août 2012

    Pour les Golden hours je vous conseille un outil très puissant pour le photographe qui permet de savoir où et quand va se lever et se coucher le soleil, ce qui est d’une grande aide pour réaliser des clichés exceptionnels.
    Cet outil s’appelle TPE ou The Photographer’s Ephemeris.
    Ce logiciel regroupe les données astronomiques mais en les affichant directement sur Google Maps. Vous pouvez ainsi visualiser comment va se coucher et se lever le soleil n’importe où dans le monde et à n’importe quelle date.
    The Photographer’s Ephemeris est dispo en version
    – PC ou Mac (gratuit)
    – Android (payant)
    – Iphone ou Ipad (payant)
    http://photoephemeris.com/

Leave A Response

* Denotes Required Field