Cabane au canada, automne

Comment réussir vos photos d’automne

Les couleurs d’automne sont séduisantes et relativement simples à photographier.
Voici quelques conseils pour y exceller.
Cet article est illustré de quelques photos envoyées par une de mes stagiaires du cours « Dominer la Photo » lancé en mai, Gisèle.
Gisèle D. réside au Québec et m’écrit « J’ai plaisir à vous offrir quelques clichés de notre belle Mauricie enflammée. »
La Mauricie est une région du Québec, située à la jonction de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent.

 

Photo de brume mettant en valeur les couleurs d'automne saisie par Gisèle D. en fichier jpg.

Photo de brume au milieu des arbres saisie par Gisèle D.
Prise de vue Canon EOS 7 en fichier jpg.

La bonne lumière d’automne

Vous profiterez de trois moments privilégiés pour réussir vos photos de couleur d’automne.
 
Mieux Photographier
 

La lumière du matin pour les lève-tôt !

Heureusement, à l’automne le jour se lève un peu plus tard et ne demande pas de trop gros sacrifices.

  • Principalement à la campagne, mais aussi en ville, près d’un grand plan d’eau, vous profiterez des premiers rayons du soleil jouant avec les brumes matinales flottant à quelques centimètres au-dessus de l’eau calme.
  • Dès le matin, la brise n’est pas encore établie et l’eau vous offre un miroir parfait, sans aucune ride.

La lumière chaude du matin s’accorde très bien avec les couleurs dorées des feuilles d’automne.
Effet garanti !

Juste après la pluie !

Bien connu des Bretons et des Normands, ce moment magique de lumière, immédiatement après la pluie, vers 5h00 du soir, lorsque le soleil jaillit soudain entre de gros nuages noirs.
Les verts et les couleurs d’automne sont saturés, comme si on les photographiait avec un filtre polarisant !
Laissez l’appareil photographier en automatique, balance des blancs sur lumière du jour pour un effet naturels, en jpg, balance des blancs sur « Ombres découvertes » pour un effet plus marqué.

 

Faites confiance à votre appareil. Affichez -1/3 à -2/3 si nécessaire, selon votre appareil en priorité ouverture pour saisir un arc-en-ciel.

Il faut être prêt à saisir ces moments magiques
comme un arc-en-ciel.
Faites confiance à l’automatisme de votre appareil(Av).
Affichez -1/3 à -2/3 si nécessaire, selon votre équipement.
Canon EOS 7 – Fichier jpg – Par Gisèle D. Québec.

En fin de journée

Immortalisez des contre-jour saisissants mettant en valeur la transparence et la couleur des feuilles, dans la première heure ou la dernière heure du jour.
Les « golden hour » ou « magic hour » , pour celles et ceux qui ont du mal à se rappeler que la photographie est née en France !

Profitez du coucher du soleil et du crépuscule.
Personnellement, je préfère le lever… on est moins limité par le temps !

 

Opposition des ton chauds et froids.

Une composition équilibrée, évitant de cadrer le ciel.
Composition s’appuyant sur les points de force.
Contraste tons chauds de l’automne en opposition
aux tons froids de la « cabane… au canada ».
Canon EOS 7 – Fichier jpg par Gisèle D. Québec.

Filtre polarisant pour saturer

Avec une certaine orientation (soleil en arrière du photographe) et en évitant l’usage d’un objectif grand angle, vous pouvez accentuer la saturation des couleurs en utilisant un filtre polarisant.
Attention toutefois, à ne pas exagérer l’effet qui devient vite trop visible, peu naturel.

Fichier raw pour créer votre automne

Les fichiers raw offrant des possibilités de correction des couleurs plus étendues que sur le JPEG.
Faites attention à ne pas tomber dans le travers trop tentant de pousser les curseurs de Lightroom un peu loin !
Gares aux couleurs improbables !
En photogravure, on appelle cela faire du « Mickey  » !

Météo et l’automne

L’automne est une période magique pour le photographe, tous les jours sont bons à prendre, quel que soit le temps, ensoleillé ou pluvieux !

  • Par temps pluvieux, photographiez au travers d’une fenêtre, d’un pare-brise.
  • Jouez sur la profondeur de champ.
  • Les gouttes de pluie nette sur la vitre et le fond de feuillage roux légèrement flou peut-être des plus esthétiques, surtout lorsque ce fond est en fin de compte assez banal.
  • Au contraire, si le fond est particulièrement intéressant, une netteté parfaite sur ce fonds est un léger flou sur les gouttes d’eau de la vitre créeront une ambiance parfaitement adaptée.

Photographier les brumes d’automne

Les photos de brumes, au lever du jour, en contre jour, laissant émerger un clocher, des arbres, sont toujours saisissants.
Pour les réussir, trouvez un endroit surélevé, au-dessus de la nappe de brouillard.
Une barque, une péniche flottant sur un nuage font toujours leur effet.

Les premiers plans

  • Méfiez-vous des grands espaces vides, principalement au bord des rivières ou des lacs.
  • Faites en sorte de donner de la profondeur à vos images en choisissant judicieusement un premier plan :
    un cygne, une barque, une branche, un reflet dans l’eau…
    Rien ne vous empêche, de faire flotter une grande feuille en premier plan…
  • Jetez une pierre pour créer des ondes au moment du déclenchement…
  • Intégrez dans votre composition un premier plan sombre, que vous pouvez traiter en ombre chinoise si nécessaire pour faire de votre prise de vue une composition originale et bien personnalisée !

Gros plans et feuilles mortes

L’automne est aussi l’occasion de vous essayer à la photo rapprochée et la photo abstraite en mettant en valeur la structure si particulières des feuilles mortes.

Opposition des feuilles mortes claires sur fond sombre.

Jouez la transparence des feuilles.
Voyez comme ces feuilles claires se détachent du fond sombre .
Canon EOS 7 – Fichier jpg – Par Gisèle D. Québec.

 

Composites de feuilles mortes.

Composite de vues de feuilles mortes.
Canon EOS 7 – Fichier jpg – Par Gisèle D. Québec.

Faite nous part de votre expérience en laissant un commentaire
ci-dessous, sur vos réussites comme sur vos éventuelles difficultés.

 
Mieux Photographier
Vous avez aimé ?
Merci de Liker, partager et laisser un commentaire.
Juste pour me motiver à vous en donner plus !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

7 Comments

  • Rachel Lacroix

    Reply Reply 7 octobre 2014

    Merci pour les trucs en photo pour l’automne

  • photard26

    Reply Reply 5 novembre 2013

    Il est toujours enrichissant de comprendre ce que l’on fait, et pourquoi parfois (souvent ?) le résultat n’est pas à la hauteur de ses espérances.
    Ne pas copier les autres, mais s’inspirer de clichés qui vous plaisent, regarder et comprendre ce que l’auteur à voulu montrer et comment il l’a fait.
    Trouvez votre style (couleur-noir & blanc, paysage, urbain etc) et montrez vos photos (photo-club) pour tirer profit des critiques.
    En tout cas c’est comme ça que je procède.

  • Eddy BRAUMANN

    Reply Reply 28 octobre 2013

    Bonjour.
    Si j’avais un conseil à donner, ce serait de faire des photos plaisirs, sans chercher à atteindre la perfection.
    Ne pas chercher à « faire pareil » car c’est le meilleur moyen de ne pas progresser.
    Faites vos propres photos de vos propres sujets, puis éliminez celles qui ne vous plaisent pas, ne conservant que les plus belles où celles ayant un attrait particulier.
    Car par principe, si vous voulez par exemple peindre une toile, une peinture à l’huile, en voulant faire comme Léonard Da Vinci, vous serez déçu du résultat, alors que vous avez pourtant un gros potentiel pour faire des œuvres, un jour ou l’autre.
    Faites vous plaisir, photographiez, photographiez, en voyant le sujet et le rendu que vous voulez obtenir, juste avant de shooter.
    Prenez plusieurs fois la même composition, avec des angles différents, des réglages différents, amusez-vous, et vous serez agréablement surpris de certaines de vos images.

  • Chantal Faucher

    Reply Reply 19 octobre 2013

    Merci pour tous ces conseils… Chantal

  • Michel

    Reply Reply 17 octobre 2013

    Merci beaucoup pour vos articles vraiment super et juste. Ainsi que les magnifiques photos qui les accompagnes.

Leave A Response

* Denotes Required Field