Photos de vacances, évitez la banalité

Voilà, c’est les vacances !
Et la grande question des photos en vacances !

La 1ère question pour l’amateur photographe débutant :

« Comment revenir avec des photos intéressantes, un vrai reportage et pas de banales photos de vacances ? »

Cela paraît évident pour certains, il est souvent utile de le rappeler :
« Il ne suffit pas de partir loin pour faire de bonnes photos ! »

 

Une scène simple d'un moment de repos peut devenir une bonne photo de vacances, à condition de soigner le cadrage et la composition</br>© Photographee-eu - Fotolia.com

Une scène simple d’un moment de repos peut devenir une bonne photo de vacances, à condition de soigner le cadrage et la composition
© Photographee-eu – Fotolia.com

 

Nombre de touristes étrangers vont faire des photos originales, captivantes, de notre quartier, de nos endroits familiers, fréquentés quotidiennement !
Simplement, comme nous, ils sont plus disponibles en vacances…

Il y a une multitudes de choses à photographier près de chez nous, au quotidien !
Tout simplement, nous ne les voyons plus.

En arrivant dans un lieu inconnu, en découvrant ses habitants, des vêtements éloignés des nôtres, nous voyons de multiples occasions de déclencher.

De grâce, ne vous limitez pas à vous photographier devant tous les monuments visités, devant toutes les pancartes des lieux où vous passez !
Rien ne vous empêche de le faire, pour votre satisfaction personnelle, pour un album/journal intime.
Ne l’imposez pas aux autres, ne l’exposez pas !

La 2ème question concerne le matériel en vacances

La peur de rater « La » photo pousse invariablement à s’encombrer d’un matériel dont nous n’avons que faire !

Photos de vacances et Pareto

Reprenez la loi de Pareto, la loi des 20/80.
Grosso modo cette loi dit que 20 % de nos efforts aboutissent à 80 % de nos résultats.
C’est le côté optimiste.
Côté pessimiste, 80 % de nos efforts aboutissent à seulement 20 % de nos résultats !
C’est déjà moins drôle…

Pourquoi vous parler de ça ?
Parce qu’un appareil photo compact équipé d’un objectif de 35 mm ou d’un 28 mm (ou équivalent) vous permettra de faire 80 % de vos photos en voyage !
Pensez-y…

Quand je dis compact, je ne pense pas obligatoirement petit appareil avec capteur minuscule.
Encore que…
Des photos captivantes et moyennes sur un plan technique sont préférables à des photos super léchées, au piqué impressionnant, mais vide de sens, sans intérêt !

Il existe des compacts équipés de capteurs APS et même de capteurs 24×36.
Un tel appareil photo muni d’un bon objectif vous donnera des photos d’une qualité absolument identique à celles que vous pourriez prendre avec un reflex lourd et encombrant !
Pensez-y…

Quels accessoires amener en vacances ?

Voyagez léger !

Évitez de vous transformer en sherpa, le retour de vacances pourrait se terminer en hernie discale !
Munissez-vous d’un filtre polarisant, d’un filtre gris neutre de densité variable (ND).
Un miroir de poche pour déboucher les ombres (ça peut remplacer un flash !)

Un petit flash NG 24 est souvent suffisant.

Sauf si vous êtes certain(e) de photographier des monuments de nuit en série, inutile de vous encombrer d’un pied photo.
Vous trouverez presque toujours de quoi poser ou appuyer votre appareil pour l’immobiliser en dépannage.

Discrétion

Un sac ressemblant le moins possible un sac de Photographe Reporter Pro !
Ça attire moins les convoitises !

Une tenue confortable et discrète.
Des poches pour les accessoires légers et le matériel de nettoyage sont toujours pratiques.
Si votre destination s’y prête, un grand chapeau à large bord vous protégera du soleil et fera un superbe pare-soleil pour votre appareil photo !

Nettoyez vos yeux et vos neurones !

Scrutez le paradoxe, les situations humoristiques.
Vous photographiez les autochtones en tenue plus ou moins folklorique « spéciale touriste ».
Soyez attentifs à ne pas cadrer par inadvertance, le capot d’une voiture moderne, une publicité du soda mondialement connu…
Ou au contraire, faites-en le sujet principal d’un reportage décalé !
Placez-vous à contrechamp des figurants et photographiez la horde de touristes en train de mitrailler « les travaux bucoliques de cette tribu africaine éloignée de toute civilisation »…

Donnez pour recevoir

Avant de vouloir photographier et voler les photos, ne serait-il pas mieux de vous les faire offrir ?
Apprivoisez les gens et ils se laisseront photographier plus volontiers en restant naturels.

Fréquentez les lieux réputés infréquentables !
Ne prenez pas de risques, n’allez pas vous perdre seul(e) dans des endroits réellement dangereux.
Mais fréquentez des lieux authentiques.

J’aime beaucoup la Guadeloupe.
Je m’y suis fait des amis et je m’intègre facilement.
Lorsque je veux boire un verre, au Moule par exemple, je vais dans un petit lolo bien typique, juste à l’angle de la rue Saint-Jean et la rue Saint-Jean prolongée, au pont menant au quartier de l’autre bord.

C’est le rendez-vous des pêcheurs.
Ambiance typique, vous y croiserez rarement un touriste.
Après leur journée, les pêcheurs se livrent des parties acharnées de dominos.
Vous pourrez créer des liens amicaux.

Quittez votre hôtel 4 étoiles, quittez votre groupe de touristes.
Discutez avec le jardinier, le personnel de l’hôtel pour connaître les originalités à voir.

Apprenez les premiers mots de l’endroit où vous vous rendez :

  • Bonjour
  • S’il vous plaît
  • Merci
  • Au revoir
  • Bonne journée

Les photos cartes postales

Est-ce bien raisonnable de tenter de refaire des photos 1000 fois prises et publiées dans tous les journaux, dans toutes les documentations touristiques et en cartes postales ?

Rien ne vous interdit de vous en inspirer en les analysant de manière très critique.
Certaines atteignent la perfection.
Rien ne vous empêche de trouver un autre angle.
De prendre le contre-pied de ce qui a été réalisé.

Restez humble toutefois.
Souvent le professionnel, auteur de cette photographie, s’y est préparé de longue date.
Il est venu à la saison, à l’heure exacte pour obtenir le meilleur rendu.
Cette superbe photo, ce superbe poster a peut-être été réalisé à la chambre grand format avec une pellicule de 10 cm x12,5 cm ou avec un capteur numérique grand format !
Difficile de lutter sur le même terrain…

En apportant une vision autre de ce monument archi connu, de cette promenade mythique, vous pourrez faire œuvre de création en cherchant un élément incongru, un cadrage original…
La promenade des Anglais, la Croisette se reflétant dans un poudrier, un rétroviseur de voiture, une paire de lunettes, une flaque d’eau, n’est plus tout à fait la même.

Faites-nous part de vos expériences, heureuse ou malheureuse en laissant un commentaire ci-dessous

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

3 Comments

  • Pierre

    Reply Reply 24 septembre 2015

    aaaah voyager léger, une bonne idée ! merci pour tous ces conseils & astuces.
    J’ai fait clairement le choix de passer du reflex à l’hybride (Fuji X-E2) il y a un peu plus d’un an et demi. On peut dire que je ne le regrette pas une seconde!
    J’ai pas mal galéré en revanche pour trouver un sac photo adapté, je livre donc mon retour d’expérience ici.
    Pour moi la solution idéale : une besace militaire toute simple et un insert photo, le tout à moins de 40€ !

  • Andre

    Reply Reply 28 juillet 2014

    Ah oui des photos de vacances réussies c’est notre rêve à tous surtout quand on les passe dans un cadre naturel dépaysant, merci d’avoir partagé ces conseils utiles pour y arriver. Je ferais plus attention aux détails en prenant les miennes et en espérant que je progresse.

Leave A Response

* Denotes Required Field