La vieille grange sous la neige qui tombe par Claude Robillard

Photos sous la neige

« Bonjour,
Vous auriez des conseils pour les paysages sous la neige ?
Cordialement ».

La question m’est posée par mail par Rita, d’où cet article écrit très rapidement.

Photos de paysages sous la neige

 

La vieille grange sous la neige qui tombe par Claude Robillard

La vieille grange sous la neige qui tombe par Claude Robillard

 

Privilégiez les vues au soleil, sinon, la neige est grise.
En montagne, arrêtez de photographier dès que le versant de la vallée est passé dans l’ombre.

Surexposez légèrement vos vues pour une neige bien blanche, comme dans une pub de lessive !

Vous pouvez toujours donner du peps à vos photos de neige en utilisant l’outil courbe comme je vous le montre dans cet article.

Voilà une deuxième façon d’exprimer le même sujet, avec plus de contraste et de couleur.
A vous de trouver votre style et votre façon d’interpréter votre sujet.

La bonne photo se trouve entre les deux, la première trop grisou et la seconde dans laquelle l’ambiance « bourrasque de neige » a un peu trop disparu.

La vieille grange sous la neige qui tombe Claude Robillard après traitement dans l'outil courbe.

La vieille grange sous la neige qui tombe Claude Robillard après traitement dans l’outil courbe.

Photos sous la neige : privilégiez le contre-jour

Profitez de la fin de journée pour mettre en valeur la texture de la neige par un judicieux contre-jour.
Vous masquerez le soleil soit grace à des arbres ( très esthétique), soit une statue, un parapet de pont, etc…

Photo de sous-bois sous la neige : Coucher de soleil par @lain G.

Photo de sous-bois sous la neige : Coucher de soleil par @lain G.

Photos quand la neige tombe

Ne photographiez pas sous la neige, sinon, vous allez vous retrouver avec d’énormes flocons flous en premier plan, qui vont cacher le reste de la photo !

Placez-vous à un mètre des premiers flocons, environ.
Photographiez votre neige tombante en restant à l’abri d’un porche, par une fenêtre ouverte, sous un abri-bus…

De cette manière, vous aurez des flocons saisissants.

Immobiliser les flocons de neige ou pas ?

Affaire de goût !

Pour immobiliser, 1/125 à 1/250 suffisent, tout dépend de la force du vent, si les flocons sont gros et langoureux, ou petits et nerveux.

Avec le numérique, c’est magique, puisqu’on voit immédiatement le résultat, faites plusieurs tests avec différents temps de pose et retenez ce qui vous plait le plus.

Un temps de pose long vous donnera des trainées de flocons de neige blanches plus ou moins longues.
Un temps de pose court au contraire immobilise les flocons de neige dans leur chute.

Le filtre polarisant au service des photos sous la neige

Pour les paysages sous la neige, renforcez le bleu du ciel, pensez à utiliser un filtre polarisant dont le rôle est de saturer les couleurs.
Hé ! Oui, un filtre polariseur ou polarisant ne sert pas qu’à enlever les reflets indésirables ou renforcer les reflets esthétiques.

Oléron sous la neige par Didier Roux, lecteur de Comment Apprendre la Photo.

Oléron sous la neige par Didier Roux, lecteur de Comment Apprendre la Photo.

Le polariseur sert à saturer les couleurs à utiliser (presque) sans modération en paysage, comme en photo de sport, si vous voulez un ciel claquant et des tenues de sports éclatantes sur une neige immaculée.

Mon conseil

Lorsque je photographie sous la neige, je fais plutôt des trainées avec les petits flocons et j’immobilise les gros et gras flocons de neiges paresseux (pas sur la même photo, mon appareil ne sait pas encore faire le tri !)

Je compte sur vous pour nous livrer vos expériences en commentaires !

 

 

 

 

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

16 Comments

  • Malika

    Reply Reply 19 février 2013

    Bonsoir,
    je pars bientot à la montagne et je compte bien mettre en pratique tous ces bons conseils.
    merci infiniement.
    malika

  • Lorcec

    Reply Reply 21 janvier 2013

    Merci beaucoup j’avais testé les flocons et effectivement j’étais trop près donc j’ai eu droit à une vue pointilliste
    Quant à l’outil courbe sur Photoshop, je l’utilisais mais j’avais mauvaise conscience, l’impression de trafiquer la photo. Mais si vous le faites aussi alors me voilà rassurée !

    Merci encore

    PS j’attends des flaques pour faire des reflets…

  • Edith

    Reply Reply 18 janvier 2013

    Bonjour Patrick,

    Merci pour ces précieux conseils, de plus part chez nous ils annoncent la neige pour ce soir, de quoi mettre en application.
    Bien Cordialement
    Edith

  • Lekieffre Dominique

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Apprendre et apprendre par de judicieux conseils ça vaut mieux que tout l’Or du monde. Maintenant si les photos sont ratées c’est pas l’appareil mais le shutteur.
    Merci de tous tes conseils « Patrick »

  • François VILLANUEVA

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Bonsoir Patrick,
    Comme d’habitude les conseils sont judicieux.
    Hier quelques flocons sont tombés dans ma commune et j’avais un 18-135mm. Sur la base des conseils déjà reçus l’an dernier, j’ai réalisé des photos sous la neige, avec les résultats que vous décrivez (neige grise ou bien blanche, filé ou non des flocons).
    J’ai découvert quelque chose d’intéressant. En décidant de photographier du personnel communal (avec leur permission) en train de déneiger et de saler les trottoirs de ma ville, j’ai carrément pris au 135 mm. focale 9 ou peut-être davantage. Et là surprise (agréable) le zoom écrase le champ et les flocons se densifient et l’on croirait une véritable tempête de neige ! Vivement les prochains flocons que j’approfondisse cette découverte.
    Encore merci pour vos conseils qui arrivent toujours à point nommé.
    Dans un précédent mail, vous parliez de disques durs, mon problème, comme celui de nombreux et nombreuses collègues est comment gérer le nombre grandissant de photos qui s’y entassent.
    Un ami m’a dit que le meilleur moyen était de ranger les photos une fois traitées dans une unité de stockage externe par dates, mais en introduisant dans les exifs des métadonnées sous forme d’évaluations (*) et sous forme de tags ou mots clé et de les retrouver ensuite tout simplement avec l’explorateur de Windows. Qu’en pensez-vous ?
    Bien cordialement,
    François

  • Ivonik

    Reply Reply 17 janvier 2013

    super MERCI pour l’aider à utiliser photoshop de façon plus optimum
    A bientôt pour de multiples infos

  • Claude

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Merci pour tes conseils, simples et avisés.

  • jean LE MESTRE

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Bonjour Patrick
    Vos explications sont toujours claires et précises, toutes mes félicitations et merci de nous faire partager votre passion.
    Jean.

  • jean-luc

    Reply Reply 17 janvier 2013

    merci beaucoup « patrick’ pour tout vos conseils !! j’en profite pour vous souhaitez une tres bonne année 2013
    Jean-Luc 😉

  • Cedric Agie

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Très bon article.
    En plus les conseils suivants cad l’ABC de la photo Pro;
    Avant tout un bon posemètre, pas au sélénium, avec mesure incidente et réfléchie. Secundo »renifler » la lumière tout autour de vous. Soit avec la mesure spot de votre appareil trouver un ou plusieurs gris moyens, soit la paume de votre main.

    A défaut de quoi mesurer la neige tout autour de vous et ouvrir de 2 diaf pour un premier essai.

    En argentique négatif exposer généreusement cad ouvrir d’un 1/2 diaf et plus. En diapo (argentique) et en digital idem mais sous-exposer.

    En argentique prendre 3 à 4 vues. En digital faites plusieurs essais, n’hésitez surtout pas, cela ne coûte rien..

    Bonne chance.
    Cedric Agie
    Prof d’optique et de photo.

  • robert

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Bonjour Patrick,merci pour ce tuto Cdlt.

  • Philippe

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Vos conseils sont toujours trés interressants et vos explications simples et claires.

    Merci

  • William

    Reply Reply 17 janvier 2013

    Bonjour Patrick,

    Merci pour ce tuto… 🙂

    Amicalement,
    Willi@m

Leave A Response

* Denotes Required Field