Pourquoi utiliser les fichiers raw ?

Les fichiers raw se généralisent, même sur les compacts.
Quel intérêts présentent-ils ?

Qu’est-ce qu’un fichier raw ?

Le fichier raw est un format de fichier adapté à l’image numérique.
Son nom vient du terme anglais raw signifiant brut.
C’est un fichier numérique qui sort tel quel du capteur numérique, sans quasiment aucune intervention de logiciel.

Développer un fichier raw

Le fichier raw est souvent comparé à un négatif du temps de l’argentique.
En effet, la pellicule exposée à la lumière se trouve modifiée dans sa structure, mais cette modification n’est pas observable à l’œil nu, on parle d’image latente.
Il faut un traitement chimique pour obtenir une image observable soit positive, soit négative.
De même, pour le transformer en image visible, le fichier raw doit subir un traitement logiciel.
On dit développer un fichier raw.
A cette étape il est possible d’intervenir sur de nombreux paramètres comme  régler la température de couleur, l’exposition, le micro-contraste et exploiter tout le potentiel de l’image enregistrée.

 

Gros plan sur une abeille

Au prix d’une étape et d’un travail supplémentaires, les fichiers raw permettent de tirer la quintessence des données enregistrées lors de la prise de vue.Abeille – © kazio76 – Fotolia.com

 

Du déclenchement au fichier raw !

Bien qu’il s’agisse de photos numériques, au début du processus, c’est un signal analogique qui est pris en compte par le système.

  • Les parties claires envoient plus de lumière et font plus réagir le capteur, à cet endroit, il produit plus d’électricité.
  • Les parties sombres réfléchissent moins de lumière et le capteur fournit moins d’électricité, proportionnellement.

Ces signaux électriques fournis par le capteur, de manière analogique, sont ensuite transformés en un fichier numérique.

Les fichiers raw ne sont pas standardisés !

Chaque fabricant d’appareils a son type de fichier raw.
Il était donc nécessaire jusqu’à une époque assez récente d’utiliser le logiciel fourni avec l’appareil photo pour traiter ces fichiers raw.
Le fichier raw s’étant considérablement répandu dans le milieu amateur, il existe de nombreux logiciels permettant de les interpréter.
Toutefois, une standardisation serait bienvenue.
Il n’est pas possible de lire sur un appareil Canon un fichier raw produit par un appareil Pentax ou Nikon par exemple et inversement.

Adobe Systems propose une standardisation au travers de son système de fichier DNG (Digital Négatif).
Le système n’a pas emporté une grande adhésion et seulement quelques fabricants d’appareils photo proposent un enregistrement en fichiers DNG.

Du raw au jpeg

Tous les appareils photo produisent des fichiers raw qu’ils transforment en fichiers tif ou jpeg, extension « .jpg »
Ce fichier est traité en interne dans l’appareil photo pour aboutir à un fichier tif ou jpeg.
Un peu comme une photo instantanée Polaroïd !
Avec un appareil photo parfaitement étalonné, sur un sujet correctement éclairé, il est possible de réaliser des jpeg d’excellente qualité.
Notamment, en studio, lorsque la lumière est parfaitement contrôlée il est possible, de shooter directement en JPEG.

Développement du fichier raw

Le développement du fichier raw en JPEG revient à appliquer un traitement analogue en offrant la possibilité de jouer sur un très grand nombre de paramètres et de tirer ainsi le maximum de ce que peut offrir une photographie numérique.
En effet, après traitement la photo devra toujours être transformée soit en fichier tif soit en fichier jpeg.

Intérêt de photographier en raw

Les données brutes permettent de jouer séparément sur un certain nombre de paramètres comme la température de couleur, l’exposition générale, le micro contraste et plein d’autres choses encore.

Il est ainsi possible de rattraper une photo très surexposée.
Après développement, le fichier raw est accompagné d’un fichier texte, qu’il ne faut pas effacer ni séparer de l’image principale sous aucun prétexte : ce fichier conserve tous les réglages appliqués au fichier raw.

Le fichier raw lui même n’est pas modifié.

Réglez l’exposition d’un raw après la prise de vue !

  • Une photo trop sombre, on augmentera l’exposition
  • une photo trop claire on diminuera l’exposition,
    comme si l’on avait changé la sensibilité ISO de prise de vue, après coup.

En fait, sur l’appareil photo, modifier la sensibilité ISO, revient à amplifier ou on diminuer l’intensité du signal selon ce que l’on veut obtenir.
Il est possible d’obtenir le même effet après la prise de vue.

Respectez votre fichier raw !

En restant raisonnable et en sachant se limiter pour toujours veiller à obtenir une image conforme à la réalité, le fichier raw est absolument remarquable.
Le problème, surtout pour les débutants est de vouloir pousser les curseurs un peu loin !
On se retrouve avec des photos artificielles sentant à plein nez la retouche.
J’ai même découvert un groupe de vignetage sur Flickr où tout semble permis pourvu que ça se voit !

Principaux fichiers raw :

Adobe.dng
Canon.crw et .cr2
Fujiraf
Hasselblad.3fr
Kodak.kdc
Minolta.mrw
Nikon.nef et .nrw
Olympus.orf
Panasonic.rw2
Pentax.ptx et .pef
Sigma.x3f
Sony.arw

Devez-vous photographier en raw ?

  • Vous êtes passionné(e) de photographie
  • Vous adorez travailler autour d’un projet, d’une image
  • Vous pensez important de bien choisir chaque paramètre de prise de vue
  • L’idée de finaliser vos photos sur ordinateur ne vous effraye pas

Oui, utiliser des fichiers raw vous permettra d’obtenir de superbes images répondant en tous points à vos attentes.

  • Vous avez plaisir à photographier
  • Vous aimez rapporter de bons souvenirs de vacances, de photos entre amis, de famille
  • Vous savez bien régler votre appareil photo
  • Passer du temps sur un ordinateur vous agace
  • Vous donnez quelque fois vos photos à tirer
  • Vous regardez la plupart de vos photos sur écran

A mon avis, vous allez être déçu(e) même s’il y a moyen d’automatiser une partie du travail.
Cherchez plutôt à optimiser vos paramètres de prise de vue en créant un profil personnalisé sur votre appareil photo :

  • Saturation
  • Netteté
  • Etc.

Faites des essais pour sentir les différents rendus.
Par prudence, enregistrez vos images simultanément en raw + jpg… dès fois que vous changiez d’avis !

Et vous inconditionnel du raw ou photographe jpg ?
Faites-nous part de vos expériences en laissant un commentaire ci-dessous.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

2 Comments

  • Raphael BOYER

    Reply Reply 18 septembre 2014

    Bonjour, C Frédy de l’ile de la Réunion (97-4) Depuis que je dispose de lightroom 5, je shoote avec plaisir en Raw, puisque les fichiers après développement sont vraiment sublimes. C vraie que je pourrai aussi essayer de tester la qualité des J.P.EG avec mon Pentax K5. Par contre sur mon, Ricoh GR c’est vraiment un plaisir de shooter en JPEG, avec toutes les modifications qu’on peux apporter dès la prise de vue. Je ne maitrise pas encore les filtres gris neutre ND 2-400, je vais essayer de m’y consacrer un peu plus. Merci

Leave A Response

* Denotes Required Field