Prisme et décomposition de la lumière blanche

La lumière blanche en traversant un prisme se décompose en six couleurs.
Six couleurs que l’on retrouve dans les synthèse additive et synthèse soustractive.

Voir aussi La propagation de la lumière.

La lumière blanche

La lumière blanche est composée d’un mélange de radiations bleues, vertes, rouges.

En traversant un prisme transparent, un faisceau de lumière blanche émerge en se décomposant en faisceaux de six couleurs différentes allant du violet au rouge.

Prisme et décomposition de la lumière blanche

Ces différentes zones colorées forment ce que l’on appelle le « spectre coloré » de la lumière blanche.

Aux deux extrémités de ce spectre, se trouvent des couleurs non visibles par l’œil humain, mais enregistrables sur les pellicules photographiques et par les capteurs numériques non filtrés : l’ultraviolet et l’infrarouge.

| Ultra-violet | Violet | Bleu | Vert | Jaune | Orange | Rouge | Infra-rouge |

Isaac Newton propose pour la première fois au XVIIe siècle un cercle des couleurs chromatiques fondé sur la décomposition de la lumière blanche.

Isaac Newton et son prisme

Traditionnellement, on évoque 7 couleurs parce que le 7 est un nombre « magique » et à l’époque d’Isaac Newton, il était impensable que la nature se fut arrêtée en si bon chemin.
Le 7 est un nombre magique.
Isaac Newton trouve une septième nuance, l’ »indigo » qui se glisse entre le violet et le bleu.

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

Leave A Response

* Denotes Required Field