Protégez votre matériel photo 2/3

Protégez votre appareil photo de la pluie

Une pluie légère n’est pas catastrophique.
Utilisez un pare-soleil pour éviter d’avoir des gouttes sur la lentille avant.
En dehors des périodes de prise de vue, déplacez-vous objectif tourné légèrement vers le bas.
Vous pouvez maintenir votre appareil photo à l’abri de votre veste ou de votre imper.
Pas très esthétique, vous pouvez le protéger avec un sac plastique, genre plastique pour légumes des supermarchés.
Juste posé sur l’appareil et l’objectif si la séance de prise de vue ne s’éternise pas.
Vous pouvez autrement placer votre appareil dans ce sac transparent et maintenir l’ouverture du sac serrée autour du pare-soleil avec un élastique.

 

Photo de pluie derrière une vitre

Par temps de pluie, derrière une fenêtre l’appareil ne craint pas grand chose !
Dehors, un minimum d’attention pour protéger votre matériel vous évitera bien des contrariétés !
© Alexander Trinitatov – Fotolia.com

Dernière précaution, vous pouvez placer un filtre anti UV pour protéger la lentille frontale.
Lentille qui supporte assez bien la pluie, à condition au retour, de bien dépoussiérer avec un pinceau, avant d’essuyer avec un à tissus spécial pour objectif ou fibre de carbone si vous êtes adepte.

Les embruns et l’eau de mer

Le problème des embruns est autrement plus sérieux.
Il véhicule également de fines particules de sable !
Essuyez sans aucune précaution votre objectif, exposé aux embruns tout l’après-midi, et votre chiffon de nettoyage se transforme en un immonde papier abrasif !
Votre lentille frontale et son traitement multicouche n’y résisteront pas !

 

Votre appareil photo tombe à l’eau, faites en sorte de le ressortir le plus rapidement possible.
Essuyez-le, le plus rapidement possible également.
Tout bien sec à l’extérieur, démontez délicatement l’objectif tout en continuant à essuyer au plus près de la baïonnette.
Appareil tourné vers le bas.
Immédiatement après démontage, retournez votre objectif lentille frontale vers le haut et vérifiez si tout est sec à l’intérieur.
Certains appareils et objectifs disposent d’un joint d’étanchéité entre l’objectif et le boîtier.
C’est un plus dans ce genre de mésaventure.
Les Pentax, du moins certains modèles, sont particulièrement bien traités à ce niveau.
Moins courtisé que Nikon et Canon, Pentax a toujours produit d’excellents appareils en APS, 24×36 et moyen-format.

Vous photographiez régulièrement en milieu hostile humide  ?

Pensez à acheter un appareil photo adapté.
Quelquefois, il vaut mieux sacrifier un peu le la qualité en utilisant un compact étanche plutôt que  risquer la destruction d’un équipement de grande valeur.

Sur un matériel premier prix, reflex, hybride bridge ou compact, continuez à vous en servir comme ça en croisant les doigts pour que tout fonctionne correctement encore longtemps !
Le coût du SAV me semble disproportionné par rapport à la valeur de votre appareil.

Pour un matériel de plus grande valeur, retour au SAV pour un contrôle sérieux… Mais ce n’est pas donné !
Demandez un devis au préalable, vous risquez d’être surpris !

Appareil photo trempé à l’eau de mer

Pour une baignade en eau de mer c’est beaucoup plus ennuyeux !
Œil vissé au viseur, ébahi des perspectives de votre 20mm, vous vous êtes approché(e) un peu trop près de ces magnifiques vagues.
Une d’elles n’a pas résisté à l’envie de vous serrer dans ses bras  !
Essuyez votre appareil photo au plus vite, puis rincez-le en essuyant plusieurs fois avec un tissu trempé dans l’eau douce et essoré.
Une peau de chamois, est efficace.
Pour une immersion, rincez du mieux que vous pourrez puis retour au SAV le plus rapidement possible.
L’eau de mer est vraiment extrêmement destructrice.

Une protection sérieuse s’impose

Soit un sac spécial genre Ewa-marine, voire carrément un caisson, assez coûteux.
Sinon, à nouveau le sac plastique transparent, le filtre anti UV et normalement tout devrait se passer sans difficulté.
Les appareils numériques chauffent durant leur utilisation.
En général, vous êtes à l’abri des problèmes de condensation dans l’appareil lui-même.

Si vous êtes certain(e) de son étanchéité (Ewa-marine), rincez le sac à l’au douce, essuyez le bien, avant d’en extraire l’appareil.

Sac plastique ordinaire

Au retour de la prise de vue, essuyez le sac.
Retirez le délicatement en le retournant sur lui-même de manière à enfermer toutes les particules de sable, de sel qui ont pu s’accumuler dessus et jetez le !
Essuyez délicatement votre filtre anti UV, avant et pendant le dévissage, après dépoussiérage au pinceau, bien entendu.
Utilisez un pinceau de nettoyage du boîtier, uniquement réservé à cet usage.
Un deuxième pinceau réservé uniquement au dépoussiérage des lentilles.

Suite…

Article précédent
Faites-nous part de vos expériences ou difficultés dans ce domaine, en laissant un commentaire ci-dessous

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

1 Comment

  • plume

    Reply Reply 23 septembre 2015

    Merci pour l’idée du sac plastique et « l’ombrelle » sur la lentille pour se protéger de la pluie. Je n’y ai pas pensé et j’étais bien embêtée…

Leave A Response

* Denotes Required Field