Réussir vos photos en noir et blanc avec votre appareil photo numérique

Votre appareil intègre certainement un mode noir et blanc également appelé “monochrome”.
Les photos en noir et blanc subliment les formes, les contours et la lumière d’une scène.

Mais sans connaître quelques astuces simples, elles sont fades, sans émotions.
Grâce aux quelques astuces que je vous livre dans cet article, vous éviterez des erreurs de débutant.

Faut-il utiliser le mode noir et blanc de votre appareil ?

Il vous faut bien connaître le fonctionnement de votre appareil et avoir un bon sens de la composition et de l’équilibre des masses.

Si vous êtes passionné(e) et si le travail sur ordinateur ne vous rebute pas, enregistrez simultanément vos photos en format JPEG + RAW en couleur.

 

Big ben-Traitée en photo noir-et-blanc par Guillaume Richer

Big ben-Traitée en photo noir-et-blanc par Guillaume Richer

Vous les transformerez en noir et blanc par la suite.
Vous pourrez même conserver des parties en couleur.

Pour réussir de belles photos noir et blanc, il faut choisir des sujets forts qui conservent un intérêt marqué lors de la transformation de la couleur au noir et blanc.

Premier réglage : le contraste

En photo NB, le contraste est une donnée importante.
Comme vous ne pouvez jouer que sur des nuances de gris, le contraste, avec la composition, donnera de la consistance au cliché.

Veillez à bien le sentir et l’équilibrer avant de shooter !
Un bon réglage vous permettra de sublimer les textures de votre sujet et la lumière ambiante.

La photo noir et blanc à l’ancienne !

Si vous n’êtes pas fan du traitement d’images, utilisez les vieilles recettes :
un filtre jaune pour densifier le ciel.

En fait en photographie noir et blanc, pour éclaircir une couleur, mettez un filtre de cette couleur.
Pour densifier une couleur, utilisez un filtre de la couleur complémentaire.
Pour un ciel dense et des nuages blancs, le filtre jaune (complémentaire du bleu) est idéal !

Pour en savoir plus sur les possibilités étonnantes des filtres de contraste en photographie noir et blanc, suivez ce lien.

Même en NB pensez à la sensibilité ISO

Préférez une sensibilité ISO la plus basse possible.
Vous réduirez d’autant le bruit dans l’image.
En monochrome, le bruit sera beaucoup plus visible que sur une photo couleur. Il est important de le limiter au maximum.

En noir et blanc soyez doublement observateur

En photo noir et blanc, il n’y a pas que les réglages de l’appareil qui comptent.
Le sujet est tout aussi important.

Pour réussir un cliché monochrome il vous faudra être très observateur.
Apprenez à repérer la bonne luminosité, la bonne orientation de la lumière.
Apprenez à observer, disséquer, les formes et les couleurs, imaginez la scène en noir et blanc.

Il n’y a pas de secrets !
En noir et blanc comme en couleur, il faut développer votre sens de l’observation pour réussir de beaux clichés.

La post-production, le secret des photos noir et blanc

Avec ces astuces vous améliorerez vos prises en noir et blanc.
Cependant, le résultat ne sera jamais aussi bon qu’avec un travail post-production.

Les très beaux clichés noir et blancs sont travaillés avec des logiciels spécialisés comme Lightroom, Photoshop, Photoshop Element (seulement 54,99€ en suivant ce lien !) et Gimp.

Ne vous flagellez pas si vous n’obtenez pas de résultats satisfaisants directement avec votre appareil, à la prise de vue. 😉

Même en argentique, un négatif noir et blanc n’était jamais tiré sur papier tel quel.
Il fallait toujours retravailler les lumières et les contrastes.

En numérique, le « labo » couleur comme noir et blanc se réduit à un simple ordinateur (même un portable bas de gamme) et un logiciel !

Plus de pièce à obscurcir, de cuvette et surtout d’agrandisseur !
Ne pestez pas pour acheter votre Lightroom 5  ou Lightroom 4 !

Si vous avez la version Lightroom 4, passer à Photoshop Lightroom 5 – mise à jour ne vous coutera que 80€ !

Tirer vos photos noir et blanc vous coûtera dix fois moins cher qu’en argentique !

Tous à vos appareils pour shooter en noir et blanc !
Faites-moi part de vos expériences.
Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

3 Comments

  • genevieve

    Reply Reply 4 mars 2014

    Bonjour Patrick
    Merci pour tous vos conseils que j’apprécie.
    Amicalement
    Geneviève

  • Roger

    Reply Reply 7 juillet 2013

    Tout cela est très juste Patrick, le N&B ne se pratique convenablement qu’en Post, mais pas de la manière la plus simple, « Convertir en N&B » erreur c’est de la grisaille, désaturer même chose, il y a deux ou… trois façons de pratiquer, mais pas des plus simples, employées par les pro du N&B, une piste pour une seule façon ( c’est gardé très jalousement lol…) « Bosser avec les couches! Mais ce n’est pas si facile… Il faut employer des techniques qui sortent de l’ordinaire. Qui sortent du  » Bon entendement et de la logique »
    C’est bien vrai Patrick, le bon vieux temps du labo, exposer un 100 ASA ( à l’époque ) à 800, puis le développer en compensant, choisir le bon papier et sa graduation, préparer tous nos « caches » sur fil flexible pour ne pas rester à la même place et le toutti quanti… Le bon vieux temps quoi… ( Mais ça nous rajeunit pas ça Patrick, pas bien ça lol…)
    Je suis désolé de te contredire ludiphoto, mais y’a pas de programme génial pour le N&B, ils sont tous bons, c’est la technique qui compte, mais certains sont plus faciles que d’autres c’est vrai, mais certainement pas Toshop, pourtant c’est mon préféré…
    Un noir profond, pas compliqué mais très détaillé le devient plus, le plus complexe est de respecter les 1/2 teintes le plus fidèlement possible…

  • ludiphoto

    Reply Reply 29 juin 2013

    Salut Patrick, pour ma part j’adore le noir et blanc et j’en fais souvent. Je post traite avec lightroom et je finalise avec silver efex (qui est en tout point génial pour le noir et blanc.)

Leave A Response

* Denotes Required Field