La synthèse soustractive, c’est encore plus simple !

Bien connaitre la synthèse additive et la synthèse soustractive ouvre grand les portes du traitement d’image sur ordinateur comme celles du laboratoire couleur ou du laboratoire noir et blanc.

Sans compter la facilité avec laquelle vous choisirez vos filtres correctifs ou vos filtres de conversion pour améliorer vos prises de vues, en photo couleur comme en photo noir & blanc.

La synthèse soustractive

La synthèse soustractive est exactement l’opposé de la synthèse additive !

La synthèse soustractive encore appelée JMC, comme jaune, magenta, cyan.

La synthèse additive se base sur le mélange par addition de trois sources de lumière colorée :

  • Bleu ;
  • Vert ;
  • Rouge.

Il y a addition des rayons lumineux.

En synthèse soustractive, la lumière d’origine est blanche.
Cette lumière est un mélange des trois couleurs primaires :

  • Bleu ;
  • Vert ;
  • Rouge.

Sous ce faisceau de lumière blanche, on place successivement trois filtres correspondants aux trois couleurs complémentaires :

  • un filtre jaune ;
  • un filtre magenta ;
  • un filtre cyan.

 

Synthèse soustractive

Synthèse soustractive

 

Chaque filtre laisse passer sa propre couleur et arrête la primaire correspondante.

  • Le filtre jaune laisse passer sa composante rouge et vert et arrête le bleu ;
  • Le filtre magenta laisse passer sa composante bleu et rouge et arrête le vert ;
  • Le filtre cyan laisse passer sa composante bleu et vert et arrête le rouge.

Filtre jaune

  • Le filtre jaune laisse passer la lumière :
  • jaune ;
  • le rouge et le vert qui par addition donnent du Jaune ;
  • Arrête le bleu.

Filtre magenta

  • Le filtre magenta laisse passer la lumière :
  • magenta ;
  • le bleu et le rouge qui par addition donnent du magenta ;
  • arrête le vert.

Filtre cyan

  • Le filtre cyan laisse passer la lumière :
  • cyan ;
  • le bleu et le vert qui par addition donnent du cyan;
  • arrête le rouge.

Filtre jaune + filtre magenta

  • Le filtre jaune laisse passer la lumière verte et rouge, arrête les rayons bleus ;
  • le filtre magenta laisse passer la lumière bleu et rouge, arrête les rayons verts.

Comme le filtre jaune a stoppé le bleu, le filtre magenta a stoppé le vert, seul le rouge sort de la superposition des deux filtres jaune et magenta.

Filtre jaune + filtre cyan

  • Le filtre jaune laisse passer le vert et le rouge, arrête le bleu ;
  • le filtre cyan laisse passer le vert et le bleu, arrête le rouge.

Comme le filtre jaune a stoppé le bleu, le filtre cyan a stoppé le rouge, seul le vert sort de la superposition des deux filtres jaune et cyan.

Filtre magenta + filtre cyan

  • Le filtre magenta laisse passer le bleu et le rouge, arrête le vert ;
  • le filtre cyan laisse passer le vert et le bleu, arrête le rouge.

Comme le filtre magenta a stoppé le vert, le filtre cyan a stoppé le rouge, seul le bleu sort de l’ensemble des deux filtres.

À partir d’une lumière blanche, par soustraction de couleur, il est possible d’extraire les trois couleurs primaires :

  • Bleu ;
  • Vert ;
  • Rouge.

Filtre jaune + filtre magenta + filtre cyan

  • Le filtre jaune supprime le rayonnement bleu ;
  • le filtre magenta supprime le rayonnement vert ;
  • le filtre cyan supprime le rayonnement rouge.

Les trois couleurs primaires ayant été supprimées successivement, plus aucun rayon lumineux ne peut s’extraire de l’ensemble des trois filtres.

Il y a une absorption totale de la lumière.
L’absence de lumière, c’est le noir.

En synthèse additive, l’addition des trois primaires aboutit au blanc.
En synthèse soustractive, la soustraction des trois primaires, aboutit au noir.

Utilisation des filtres couleur en photographie noir et blanc.

Ce contenu a été publié dans Technologie/Théorie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à La synthèse soustractive, c’est encore plus simple !

  1. Anna Logik dit :

    Article très intéressant !

    Tout-à-fait ce que je cherchais comme explication pour utiliser mes filtres couleurs.
    En gros mettre les trois filtres superposés revient à laisser le bouchon d’objectif lors du déclenchement, en termes de rendu, si j’ai bien compris !?!

    Quid de l’effet d’un filtre orange sur une photo argentique noir & blanc ?

    • Patrick dit :

      Bouchon d’objectif, oui, à condition de les choisir d’une densité suffisante !
      Un filtre orange est intermédiaire entre jaune et rouge.
      Le ciel sort plus sombre qu’avec un jaune et moins qu’avec un rouge !
      Effet dramatique moins marqué qu’avec un filtre rouge.

      • Anna Logik dit :

        Merci de cette réponse rapide, pour un commentaire sur un sujet qui date de 2012 !

        Je vois maintenant pourquoi les filtres jaune/orange/rouge sont si populaires en argentique n&b. Cela donnes des ambiances terribles en paysage.
        En revanche, même si votre explication est claire j’ai plus de mal à imaginer le rendu d’un filtre vert ou bleu. Pour quel type de photos sont-ils utilisés en général, avez vous des exemples en tête de situations ou leur usage est intéressant ?

        • Patrick dit :

          Le filtre vert éclaircit le vert, la végétation, si nécessaire.
          Le filtre bleu éclaircit le bleu, pour donner un regard d’acier à des yeux bleu !

  2. Ping : La synthèse additive, mais c’est très simple ! | Blog photo, Comment Apprendre la Photo

  3. Ping : Pellicule et procédé gélatino - bromure d'argent | Comment Apprendre la Photo

  4. Ping : Les filtres couleur en photographie noir et blanc

  5. Ping : Comment Apprendre la Photo » Propagation de la Lumière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>