LOGO-paoletic

Photos de voyage – 3 destinations atypiques et extraordinaires

« Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Voyager Blogs » organisé par le blog Russie.fr et dont voici la présentation pour cette première édition :

3 destinations atypiques et extraordinaires de « Voyager Blogs ».
Mieux Photographier
Pour ces 3 destinations atypiques, commençons par le plus accessible des trois périples, le Haut Jura.
A quelques heures de Paris, en train ou en voiture, vous vous évaderez dans une région où le vert domine.
Vous trouverez une nature authentique.
Des paysages de lacs et forêts à couper le souffle.

 

comment-apprendre-la-photo-jura-lac-forêt

Une région authentique pour les amoureux de la photo de nature.

 

Belle à toutes les saisons, la forêt me comble de joie en vibrant des tonalités d’automne.
Amoureux des balades vous serez comblés en découvrant ces successions de montagnes, forêts et pâturages.
Affolement des cellules de votre appareil photo garanti :

  • panoramas superbes ;
  • lacs aux teintes variées (levez-vous tôt pour saisir les premiers rayons du soleil au travers des brumes)
  • préparez-vous à la chasse photo au détour d’un chemin vous avez de grandes chances de croiser un chamois, un chevreuil ;

 

comment-apprendre-la-photo-chamois-jura

Avec un appareil simple, il est possible d’aborder la chasse photo.

 

Prévoyez dans vos randonnées la Borne au Lion, le Saut de l’Âne, le Crêt de Chalam.

Quelques excursions en voiture vous mèneront à Saint-Claude, capitale de la pipe.
Genève en empruntant le Col de la Faucille, admirez le panorama sur la chaîne des Alpes et le Mont Blanc.

Découvrez l’artisanat local en passant à La Pesse :

  • travail du bois ;
  • élevage de chiens de traîneaux, de bisons, de rennes.

Sans oublier de vous restaurer en savourant les fromages locaux :

  • Morbier ;
  • Bleu de Gex ;
  • Comté etc…

Pour les amoureux du froid, de la neige et de la nature sauvage, le vaste domaine de ski de fond et de randonnée comblera les plus sportifs.

Mieux Photographier

Le conseil du photographe :

  • Un simple compact peut devenir un compagnon appréciable ;
  • Un bridge, pour aborder la chasse photo, avec son puissant zoom est parfait ;
  • Pour plus de qualité, un hybride restera assez discret tout en offrant une meilleur qualité du fait de la taille du capteur ;
  • Pour les inconditionnels du reflex, munissez-vous d’un sac à dos confortable.
    Trimbaler à bout de bras un sac photo chargé du flash et des objectifs devient vite pénible et peut gâcher une sortie, sans compter les risques de casse…

Les Antilles

Pour celles et ceux qui préfèrent un peu de chaleur en hiver, les Antilles s’imposent.

Guadeloupe, la Désirade, Marie-Galante, les Saintes, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélémy… pour les Antilles françaises

Les Antilles à la voile pour plus d’originalité et de dépaysement.

 

comment-apprendre-la-photo-antilles-requin

Les eaux claires et chaudes des Antilles invitent à la baignade et la plongée.

 

Profitez des alizés pour glisser sur les plans d’eau qu’ont parcouru les plus célèbres pirates !

Méfiez-vous de cette impression de chaleur.
La nuit tombe très vite.

 

5-mats-lever-soleil

Selon votre budget vous partirez sur un immense bateau de croisière, ou avec un skipper en croisière familiale… mais, à la voile !

 

Et à la nuit tombante, le différentiel de température peut s’avérer terrible !
Je me rappelle une touriste partie en maillot de bain pour découvrir les Saintes, en Guadeloupe.

 

comment-apprendre-la-photo-voilier-ancre-antilles

Quoi de plus relaxant que de se laisser bercer dans les eaux pures d’un lagon à Saint-Martin…

 

Sans un pull, ni même un tee-shirt, elle est rentrée frigorifiée !
Pourtant, au thermomètre, il ne faisait pas froid, surtout pour des européens…

Pour peu que vous vous écartiez des plages les plus touristiques, à terre, vous pouvez découvrir des coins de nature très sauvages, authentiques.

Si vous sympathisez avec des autochtones, vous découvrirez la vraie vie antillaise, une cuisine simple et savoureuse.

En Guadeloupe, aventurez-vous dans les grands fonds.
Labyrinthe de petites routes étroites, vous pourrez vous arrêter pour déjeuner dans une case créole.

Vous découvrirez qu’une case en bois sur terre battue, couverte de tôles ondulées est autrement plus confortable qu’une baraque en béton climatisée… mais ça fait moins chique !

Le conseil du photographe :

Sur le bateau, si vous n’avez pas prévu un appareil étanche capable de résister sous l’eau :

  • enveloppez votre appareil dans un vulgaire sac en plastique transparent (sac légume de super-marché).
  • Placez un filtre anti-UV sur l’objectif.
  • Fermez le sac en serrant son ouverture, à l’aide d’un élastique, autour de l’objectif.

De cette manière, vous ne craindrez pas les embruns.
Pensez à enlever cette protection chaque soir pour éviter d’éventuels soucis de condensation.

 

La Patagonie

Après vous être acclimaté(e) dans la Jura, réchauffé(e) aux Antilles, voilà le moment de faire le grand saut vers des terres réellement sauvages !

 

comment-apprendre-la-photo-baie-espana

La croisière pour découvrir les côtes de Patagonie.

 

La Patagonie, à pied, à cheval ou à la voile !

A l’extrême pointe de l’Amérique du Sud la Patagonie reste une terre sauvage, encore peu visitée, parfois difficilement accessible.

Terre d’aventure pour aventuriers, elle fascine aujourd’hui de nombreux voyageurs.

Avec l’avion, l’accès est à la portée de tous.
Prendre un avion à partir de Buenos-aires.
Les possibilités sont nombreuses, en fonction de vos goûts.
De la randonnée équestre à la croisière à voile.

Le bateau à moteur offre moins de sensations.

Découvrez les glaciers bleutés d’Argentine, de la mer ou arpentez la steppe de Patagonie à cheval.

 

comment-apprendre-la-photo-arbre-yendegala-Patagonie

La plaine en Patagonie.

 

Ne vous aventurez pas sans une sérieuse préparation.

Plusieurs sociétés ou particuliers vous proposent des croisières au départ des Falklands ou des Malouines)..

 

comment-apprendre-la-photo-glace-flottante-Patagonie

Naviguer dans ces mers hostiles ne s’improvise pas, il vaut mieux faire appel à des navigateurs expérimentés.
Repousser la glace, nécessaire pour protéger la coque.

 

Ces grands spécialistes des latitudes australes, marins d’exception vous feront découvrir une nature , une faune, une flore fascinantes.

En petits groupes vous ferez connaissance avec la péninsule antarctique, la Géorgie du sud, le Cap Horn, les Malouines et les canaux chiliens.

Équipez-vous sérieusement, pas de vêtement au rabais, du sérieux.
La-bas, la nature peut se montrer très hostile.

 

comment-apprendre-la-photo-Patagonie

Les animaux ne sont pas farouches, le bateau à voile permet d’approcher dans le silence.

En une demi-heure, une eau calme comme un lac peut se transformer en une mer déchaînée, capable de coucher un navire de 30 pieds comme une simple barque.

 

comment-apprendre-la-photo-ushuaia-lune

Au clair de la lune à Ushuaïa…

Le conseil du photographe :

Assurez-vous avant de partir que vous pourrez recharger les accus de votre appareil photo.
En cas de difficulté, les modèles capables de fonctionner avec des piles bâtons seront plus autonomes.

Dans ces contrées lointaines, un appareil argentique 100% mécanique reste une option tout à fait valable.

Par grand froid, vous aurez certainement opté pour des vêtements « multicouches ».

Ne laissez pas votre appareil au froid, gardez-le sous votre anorak ou veste de mer.
Sortez le pour prendre la photo, et vite, retour au chaud.

Vous éviterez bien des désagréments.
Vos piles ou batteries garderont leur pleine puissance.

Mieux, en entrant dans un local chauffé, votre appareil ne se couvrira pas de buée, vous pourrez continuer à photographier.

 
Les photos qui illustrent cet article ont été réalisées par mon copain de jeunesse Christian Millet, un « très bon » du référencement, webmaster du site Capimage.
Elles sont loin d’être techniquement parfaites car elles datent de plusieurs années et ont été réalisées avec un compact numérique simple (Ixus 2 Mpx pour le Jura et les Antilles – Canon S2 IS 5 Mpx pour les photos de Patagonie).
Depuis, le matériel a bien évolué !

Et vous, qu’est-ce qui vous attire à photographier, le chaud, ou le froid ?
Réagissez en laissant un commentaire.

Crédits photo : paloetic (creative commons)
Christian Millet – Capimage

Mieux Photographier
Vous avez aimé ?
Merci de Liker, partager et laisser un commentaire.
Juste pour me motiver à vous en donner plus !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

13 Comments

  • Thomas

    Reply Reply 23 janvier 2015

    Les photos sont justes magiques … Merci d’avoir partagé !

  • Malika

    Reply Reply 30 décembre 2012

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    quelles superbes photos : ca me donne envie de progresser en photographie et de voyager… vers des destinations insolites !!
    il y a tellement à faire, à voir…
    Malika

  • Arnaud Guétcheu

    Reply Reply 22 décembre 2012

    Bonjour Patrick,
    voilà l’ebook de l’évènement est bouclé. J’ai pas mal ramé car pas expert en la matière… mais j’espère que le résultat te plaira. Au plaisir d’échanger. Thomas devrait vous l’envoyer d’ici peu. Bonnes fêtes de fin d’année.
    Voici mon petit cadeau de fin d’année, une superbe vidéo :
    http://www.terresderepos.tv/bonte-et-confiance-inconditionnelles/

  • DArnaud

    Reply Reply 20 novembre 2012

    Bon article proposant de façon forcément résumée de belles destinations, mais il y en a bien d’autres dans ce monde dont il faut protéger tant la nature que le patrimoine né de l’homme ; perso je ne citerai que le Mexique et la Bourgogne, mais j’ai adoré aussi photographier il y a quelques années le Nord et le Pas de Calais

  • Rémi

    Reply Reply 19 novembre 2012

    Merci pour cet article.

    je ne connais pas la Pantagonie (enfin pas encore).
    Par contre, j’ai parcouru un peu le Jura et les Antilles (et publié quelques articles à ce sujet d’ailleurs, sur la vallée du hérisson notamment. Celle-ci est à voir si vous allez dans les environs).

    Ce sont de magnifiques lieux pour la photographie. La photographie de paysages (qui reste ma préférée) certes, mais pas seulement. 🙂

    A bientôt
    Rémi

  • Roger

    Reply Reply 3 novembre 2012

    Envie de voyager…
    Je suis routier inter, je connais la France du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest depuis plus de 40 ans…
    J’ai la chance en tant que Belge de connaître mieux la France que la plupart des Français!!
    Je ne vois pas la raison qui vous attire à délocaliser, la France est un pays qui possède TOUT ce dont vous pouvez rêver, votre vie entière ne suffira pas pour découvrir ce que vous ne connaissez pas!
    Non, vous ne connaissez pas tout ce dont la France représente… Seriez-vous gênés de votre pays?
    Avez-vous déjà visité votre pays?
    L’Ardèche sauvage, et ses « Canyons » uniques, j’ai parfois serré les fesses dans ces régions…
    Ce qui me déprime c’est qu’aucun d’entre-vous ne représente sa région unique!!
    On vient de très loin pour visiter votre pays et vous, vous allez chercher ailleurs ce qui se trouve près de chez-vous…
    Du beau tas de pays où j’ai roulé, c’est le votre que je préfère…
    Si vous croyez que tout le monde connait votre région, vous vous plantez…
    Et la France n’est pas que Paris et heureusement d’ailleurs!
    Vous ignorez la chance que vous avez…

    • Patrick

      Reply Reply 4 novembre 2012

      Le Jura et les Antilles, c’est encore un peu la France, non ?

    • nanardpvt18

      Reply Reply 17 novembre 2012

      Roger, on adooooore notre pays, il est très beau et diversifié. Merci de nous le rappeler, c’est vrai que parfois on a tendance à l’oublier mais c’est juste le principe des blondes qui veulent être brunes, des grosses qui veulent être minces, des minces qui veulent plus de poitrine, etc…
      Souvent, il suffit de quitter l’autoroute pour découvrir le petit chemin bucolique, de quitter le supermarché pour voir l’épicerie de quartier. Mais ce principe là, beaucoup d’habitants du monde pourraient l’appliquer…
      Merci Patrick pour le voyage !

  • Aurelie

    Reply Reply 2 novembre 2012

    Bonjour Patrick,
    Magnifiques photos, cela nous donne envie de voyager et de se sentir toujours plus près de la nature.
    Pour ma part, je voyage avec mon Canon G10 autour du cou … un peu lourd certes, mais beaucoup moins que les 15kg de ma fille en écharpe de portage dans mon dos !
    Haaa, le plaisir de voyager avec ses enfants 😉
    A bientôt !

  • Thomas Béguin

    Reply Reply 1 novembre 2012

    Joli l’article et très belles photos,
    je suis très heureux d’avoir déjà participé à cette petite aventure avec toi 😉

    A suivre avec l’e-book prochainement…

Leave A Response

* Denotes Required Field