Comment déclencher au bon moment en 2018

Comment déclencher au bon moment en 2018 ?
(Vous savez, l’instant décisif cher à Cartier-Bresson !)

Drôle de question !
Pourquoi se poser la question de savoir comment déclencher au bon moment précisément en 2018…

Parce que le matériel évolue ! Vite, vite, vite !!!

Comment déclencher au bon moment en 2018

Comment déclencher au bon moment

Mais avant, laissez-moi vous raconter cette petite aventure photo d’un de mes élèves, il y une trentaine d’années…

(Et oui, mon bon monsieur, comme le temps passe !)

 

… est venu me voir dépité !

 

Il s’était offert à prix d’or une superbe place dans la tribune des Hunaudières, pour immortaliser les 24h du Mans…

Après avoir cassé sa tirelire pour investir dans le top du top de chez Nikon !

 

Un malade de photos… mais débutant !

 

Ecœuré, il me montre des vues de route vide !
Désespérément vides !

Sur une, un ti-bout, de bout de voiture… bien net !

 

Donc l’appareil n’est pas en cause… dès fois qu’il ait eu un filtre anti-voiture…
Va savoir… avec les Japonais, on ne sait jamais !

 

Vous voyez l’erreur ?

 

Bah, oui, il faute ographiait sans utiliser la technique du filé… dommage !

Pour beaucoup, ça parait évident !

 

Mais il y avait une deuxième erreur plus pernicieuse, celle là !

Le délai de déclenchement !

 

Et oui, c’est pour les nuls, les ceusses qui zont un compact… que quand tu déclenches, t’as le temps de te faire cuire un œuf avant que la photo se prenne !

 

Oh ! La lourde erreur !
Tu crois que t’es à l’abri, avec ton beau Reflex ?
Que nenni mon brave !

 

C’est tout comme !
Et si tu n’en tiens pas compte, t’es souvent dans les choux !

 

J’exagère ?

Alors, lis bien la suite !

 

T’as le zoiseau qui décolle de sa branche…
Tu te dis « oh, la chouette photo » et t’appuis frénétiquement sur le déclencheur !

 

Et avec un peu de chance, si c’est un faisant, t’as un bout de plume dans le viseur !

« C’EST PAS VRAI, MAIS C’EST PAS VRAI ! »
Qu’est-ce qui se passe ?

 

Une cascade de petits riens, comme à Fukushima !

  • Le temps que tu réagisses !
  • Que tes neurones se réveillent et envoient l’impulsion à ton index
  • Le temps que la graissouille te ton finger s’écrase
  • Le temps que le déclencheur s’enfonce
  • Le temps que le diaphragme se ferme
  • Le temps que le miroir se relève
  • Le temps que l’obturateur s’ouvre

 

Tu additionnes tout ça, et tu comprends pourquoi tu déclenches souvent trop tard !
Si t’as suivi mes conseils, t’as peut-être un hybride, tu gagnes déjà, pas de miroir à remonter
moins de secousses, plus rapide…
que du bonheur !

 

Là, t’as 2 solutions :

celle du touriste un peu faignasse et celle de l’expert !

 

Je te donne la première, je suis sûr qu’elle va te séduire, si t’es pas trop difficile…
Tu déclenches en raffffffffaaaaaalllllllle, en attendant que le zoiseau décolle…
en croisant les doigts pour que la bonne photo ne se trouve pas entre 2 déclenchements…

Bah oui, t’as peut-être pas un reflex de course…

 

Après, tu fais comme un gars qui ne sait pas manger du poisson !
Le genre qui après chaque bouchée, passe un quart d’heure à ressortir les arêtes !

Bref, tu passes plus de temps à effacer tes images qu’à photographier !

 

T’as plus malin dans le genre… avec un appareil dernière génération,
tu filmes en 4K et tu prends la meilleure image !
A 50 images par secondes, tu ne peux pas le rater !

 

Celle de l’expert, j’ai même mis au point un exercice, rien que pour ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *