Cours Photo Général

Fonctionnement de l’appareil photo

Présentation du cours sur le fonctionnement de l'appareil photo
Ecrit par Patrick LOUICHE

Le fonctionnement de l’appareil photo reflex, les différents système de mise au point de l’appareil photo physique, les différentes parties d’un appareil photo sont souvent mal connus des photographes amateur.

Savoir comment la lumière expose sur l’appareil photo, comment fonctionne un objectif d’appareil photo aident à utiliser des accessoires indispensables comme les filtres et les flash, par exemple.

Un schéma d’appareil photo vous montre en détail comment fonctionne l’appareil photo d’un smartphone comme d’un reflex, à quelques détails près.

L’histoire de l’appareil photo au travers du sténopé permet de comprendre l’essentiel de la photographie.

Un appareil photo c’est une chambre noire avec un trou pour laisser entrer la lumière.
Un trou qui va focaliser les rayons lumineux et un récepteur capable de réagir à la lumière !Cette chambre noire se retrouve dans tous les appareils photos, compacts ou reflex, argentique ou numériques !

Pour les plus jeunes, je rappelle qu’un appareil argentique est un appareil traditionnel utilisant une pellicule pour enregistrer l’image.
Pellicule qui doit ensuite être développée avec des produits chimique pour obtenir la photo.

Compact ou reflex, même combat !


Voilà un appareil reflex mais sur un compact c’est la même chose.
On a cette partie entre l’objectif…
Ça c’est l’objectif…
On a cette partie qui correspond à la chambre noire…
Au fond le capteur : ça peut être une pellicule argentique ou un capteur numérique.

schéma de l'intérieur d'un appareil photo
Schéma de fonctionnement de l’appareil reflex
La chambre noire et les éléments communs à tous les appareils photo

Un système d’obturateur garde la pellicule ou le capteur à l’abri de la lumière en dehors des périodes de prise de vue.

Cet obturateur est placé juste devant le capteur et à ce moment là on l’appelle un obturateur plan focal parce qu’il est juste devant le plan où se forme l’image, sur ce qu’on appelle le plan focal.

Pour bien comprendre ce qui se passe, il faut connaître la construction d’une image mais là, on sortirait du cadre de cette formation !
Autrement il existe des obturateurs placés dans l’objectif, on appelle ça un obturateur central.

Nous verrons ça un peu plus tard quand nous étudierons les objectifs.
Un objectif est un ensemble de lentilles dont le rôle est de focaliser les rayons lumineux captés par le système, en fait ce qui correspond au trou du sténopé.

Le diaphragme

Le trou du sténopé correspond au diaphragme qui règle l’ouverture donc la taille du trou dans l’objectif.
Quand l’objectif est bien fabriqué c’est à cet endroit, au centre de l’objectif, que les rayons lumineux vont se croiser et être projetés dans la chambre noire.

C’est à cet endroit qu’on met le diaphragme et dans le cas d’un obturateur
central, on va essayer dans la mesure du possible de le placer le plus près possible de ce centre optique, le centre de l’objectif.
Dans le cas d’un appareil reflex la visée se fait par une réflexion sur un
miroir .

Le viseur pour voir la vraie image

L’avantage du système reflex est de pouvoir observer directement l’image formée par l’objectif.

Cette image formée par l’objectif est projetée puis réfléchie dans un prisme
pour aboutir au viseur et à l’oeil du photographe.

C’est beaucoup plus complexe que ce schéma !
Il faudrait faire un schéma en trois dimensions pour bien suivre le parcours de l’image dans l’appareil photo !

L’image est projetée sur le miroir… du miroir elle est projetée vers le haut dans le prisme… puis, soit sur le côté droit soit sur le côté gauche du prisme
Je vais supposer qu’elle est projetée sur le côté droit… une fois projetée sur
le côté droit, l’image est renvoyée vers le côté gauche…du côté gauche du prisme, elle est renvoyée vers la face avant et de la face avant vers le viseur !


Le trajet de la lumière dans un appareil photo reflex !

Nous allons voir dans une prochaine vue le fonctionnement du miroir !
Au moment du déclenchement, le miroir se relève, la lumière n’atteint plus le capteur.

Miroir baissé, la lumière réfléchie par le miroir parvient au viseur.

Comme le miroir est relevé, la lumière n’est plus envoyée dans le viseur.
Pendant la prise de vue le photographe ne voit plus rien dans le viseur !
Cette vue dans le viseur de l’image réelle était vraiment l’apanage de ces
appareils reflex.

Au déclenchement, le miroir se relève, la lumière n’est plus réfléchie vers le viseur. Le viseur est noir comme un tunnel, le photographe ne voit plus ce qu’il photographie.

C’étaient les seuls appareils du temps de l’argentique capables de montrer au photographe l’image réellement enregistrée par l’appareil photo.

Aujourd’hui avec les appareils numériques que ce soit un reflex comme celui ci, un hybride ou un compact, l’image est formée dans le viseur électronique à partir de l’image enregistrée par le capteur numérique.

Voir la vraie photo

Le capteur numérique étant en vision directe, il n’y a pas de miroir sur un compact ou un hybride et c’est bien l’image qui est formée par l’objectif que l’on observe sur l’écran ou dans le viseur.
N’importe quel appareil numérique aujourd’hui montre l’image formée par l’objectif.
Tous les appareils photo aujourd’hui sont exactement sur le même plan on a exactement la même visée par l’objectif !
L’intérêt du reflex n’est plus aussi évident et même son système avec un miroir mécanique bruyant n’est plus nécessaire !
Le reflex devient même anachronique et c’est un système, un type d’appareil photo amené à disparaître, remplacé par ce qu’on appelle actuellement les appareils sans miroir (Mirror less) ou plus couramment les « hybrides ».

Cycle du déclenchement

Voilà en détail le fonctionnement du reflex au moment du déclenchement :

  • 1 – le diaphragme se ferme à sa vraie valeur de travail
  • 2 – le miroir se relève
  • 3 – la lumière atteint l’obturateur
  • 4 – l’obturateur s’ouvre la lumière atteint le capteur
  • 5 – le capteur enregistre l’image projetée par l’objectif
  • 6 – en fin d’exposition l’obturateur se referme
  • 7 – le miroir redescend
  • 8 – la visée est rétablie dans le viseur
  • 9 – le diaphragme s’ouvre pour offrir à nouveau une visée claire dans le viseur de l’appareil photo.

Comme vous pouvez le constater, c’est tout un cycle qui se fait très rapidement mais qui demande quand même un certain temps d’où un certain retard au déclenchement même sur un reflex !

C’est à dire que quand on déclenche il faut anticiper sur les actions très rapides pour contrer ce léger défaut du reflex, même si aujourd’hui, le retard au déclenchement est très faible !

Ce retard au déclenchement est bien réel, ne pas y penser, oublier d’en tenir compte est source de déconvenues en photo d’action !

Dans la prochaine vidéo, nous verrons les différents capteurs, leurs avantages et leurs inconvénients !

Pensez à vous abonner à la chaine pour être prévenu(e) des prochaines vidéos !
Cliquez sur la cloche !
Si vous avez aimé, merci de mettre un joli pouce !

Pour une parfaite maitrise de votre appareil photo au quotidien, je vous propose une série d’exercices simples à pratiquer, pour l’obtenir, cliquez sur ce lien !
A bientôt !

J’espère que cet exposé sur le fonctionnement de l’appareil photo vous rend votre matériel plus sympathique !
Pensez à commenter et partager avec vos amis !

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aux gens qui veulent savoir BIEN Photographier...
...mais ne savent pas, par où commencer...
Dites-moi à quelle adresse vous envoyer mes premiers conseils...

Les bonnes et mauvaises méthodes pour photographier...

et ce petit guide qui accroîtra votre efficacité...

Pas de spam - En téléchargeant vous acceptez de recevoir des mails et des offres de la part de CAP