Pratique

Mieux photographier au flash

Bien comprendre le subtile jeu lumière ambiante / lumière du flash, vous ouvre les portes de la photographie professionnelle.

Comprendre l’action du flash

Si vous assimilez ce qui suit, vous deviendrez un as du flash, intégré ou cobra !

Décomposez le problème.

Quand on photographie au flash, on réalise en fait deux photos, simultanément, qui s’additionnent pour donner la photo finale.

Une première photo avec la lumière ambiante, dont on dose l’exposition comme d’habitude par le couple temps de pose (vitesse) / diaphragme.

Une deuxième photo qui correspond aux parties du sujet éclairées par le flash dont l’exposition est déterminée par l’ouverture (diaphragme) et la durée d’éclairage du flash (souvent assimilée à la puissance), qui vient se superposer à la photo faite en lumière ambiante.

A partir de là, tout est possible !

Flash en lumière d’appoint

Vous photographiez un mariage dans la mairie, l’ambiance est lumineuse.

Vous laissez votre appareil fonctionner en auto priorité diaphragme.
Vous utilisez une focale fixe ou un zoom (j’aime mieux les focales fixes).
Votre objectif donne son meilleur rendu à f/8 et vous disposerez d’un bonne profondeur de champ.

A 100 ISO, le temps de pose se promène entre 1/30 et 1/60.

Vous affichez « -1 » sur le correcteur d’exposition du flash.

Le flash va mettre des brillances dans les yeux, aviver les couleurs des premiers plans, adoucir les ombres, sans casser l’ambiance naturelle de la lumière du jour.

Et sur les sujets en mouvement rapides, l’éclair du flash les immobilise.

Flash en lumière principale

Vous êtes maintenant dans l’église, la lumière est assez faible.

La bonne expo en lumière ambiante serait f/8 au 1/8 de seconde.

Réglez votre appareil en mode manuel.

Et sous-exposez d’une valeur.

Si vous disposez d’un stabilisateur d’image, vous passez à f/8 au 1/15.

Sans stabilisateur, avec un équivalent 28 mm de focale, vous pouvez rester au 1/15.

Si vous êtes débutant(e) je vous recommande de photographier au 1/30 en choisissant un diaphragme de 5,6.

Laissez votre flash en automatique pour le diaphragme de f/8 ou f/5,6 selon le cas.

Tous vos premiers plans vont être bien exposés par le flash.

Les ombres seront éclairées par la lumière ambiante.

Les fonds et en général, tout ce qui n’est pas atteint par la lumière du flash, sera sous-exposé d’une valeur, juste de quoi rendre l’ambiance de l’église !

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que cela !

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

8 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aux gens qui veulent savoir BIEN Photographier...
...mais ne savent pas, par où commencer...
Dites-moi à quelle adresse vous envoyer mes premiers conseils...

Les bonnes et mauvaises méthodes pour photographier...

et ce petit guide qui accroîtra votre efficacité...

Pas de spam - En téléchargeant vous acceptez de recevoir des mails et des offres de la part de CAP

Les bonnes et mauvaises méthodes pour photographier...

et ce petit guide qui accroîtra votre efficacité...

Pas de spam - En téléchargeant vous acceptez de recevoir des mails et des offres de la part de CAP

Les bonnes et mauvaises méthodes pour photographier...

et ce petit guide qui accroîtra votre efficacité...

Pas de spam - En téléchargeant vous acceptez de recevoir des mails et des offres de la part de CAP