Cours Photo Général

Miroir semi-transparent

Miroir semi-transparent
Ecrit par Patrick LOUICHE

Le miroir semi-transparent tente de palier les inconvénients du miroir de reflex.

Le miroir du reflex, vous pensez peut-être tout connaître ?
Mais ce n’est pas certain !

Regardez cette courte vidéo et vous en saurez beaucoup plus !

Dans la précédente séquence nous avons vu le fonctionnement type d’un appareil photo et nous allons entrer un peu plus dans le détail, dans cette séquence.

Nous allons voir les mécanismes d’un appareil photo, le diaphragme et l’obturateur qui sont communs absolument à tous les appareils et le miroir qui est une particularité des appareils reflex.

Ensuite nous verrons les réglages, puisque le diaphragme est un mécanisme permettant le réglage de l’ouverture et l’obturateur, le mécanisme réglant le temps de pose, le temps pendant lequel on prendra la photographie.

Il existe deux types de miroirs

Le miroir mobile

Comme nous avons vu dans la précédente séquence, au moment du déclenchement, le miroir se relève et la lumière peut atteindre l’obturateur, puis le capteur.

C’est source de vibrations et de bruit.
Les techniciens cherchent à améliorer la situation d’où l’idée du miroir semi-transparent lancé par Canon dans les années 80, sur les modèles EOS RT et repris récemment par Sony avec le Sony Alpha SLT-77.

L’idée est de mettre un miroir semi-transparent renvoyant la lumière vers le prisme comme un miroir ordinaire et 50% de la lumière vers le capteur.

Ça paraît énorme 50% mais, en fait, ça correspond à un cran, donc un temps de pose ou une ouverture, ou une sensibilité ISO !
Si avec un système à miroir traditionnel se relevant, vous faites une photo f/8 au 125 avec une pellicule de 100 ISO… Si vous voulez conserver le même réglage avec ce type d’appareil, f/8 au 1/125, il faudra passer à 200 ISO.

En fin de compte vous n’avez pas à faire ces calculs.
La quantité de lumière retenue par le miroir semi-transparent est compensée par le système d’exposition de l’appareil.
C’est prévu, pour l’utilisateur c’est totalement transparent, si j’ose dire.

50%, c’était les premiers, les premières tentatives. Les nouvelles générations de miroir semi-transparent laissent passer une plus grande proportion de lumière vers le capteur.
La situation est plutôt en train de s’améliorer…

Avantages du miroir semi-transparent

N’ayant plus de miroir mobile, la partie obturateur/capteur reste totalement à l’abri des poussières et c’est complètement étanche.
Les poussières s’arrêtent sur le miroir.
On peut nettoyer son miroir semi-transparent s’il y a des poussières dessus.

Par contre, si vous avez une grosse poussière en haut du miroir cela aura des conséquences, mais moyennement gênantes…
Lorsqu’on a des poussières sur le bas du miroir, on risque d’avoir une ombre de la poussière se projetant sur le capteur, ce qui peut faire une tâche assez importante.

C’est un des inconvénients du miroir semi-transparent.
Par contre dans les avantages, si, en nettoyant son miroir, on le raye, c’est beaucoup moins grave que de rayer un capteur !
Et en SAV on peut le remplacer plus facilement, pour moins cher !

Inconvénient, une rayure sur le miroir, se répercute sur toutes les photos prises.

C’est un système qui peut être tentant mais avec un certain nombre d’inconvénients actuellement.

L’avenir, je me répète souvent, l’avenir c’est certainement la disparition pure et simple du miroir lorsque les viseurs électroniques auront une qualité tout à fait comparable au viseur optique et c’est quelque chose qui se profile ça vient à grands pas !

Vous pouvez créer un business rentable avec la photo, même si vous n’êtes pas un artiste !
Si ça vous intéresse, cliquez sur ce lien !

A bientôt !

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1
Comment puis-je vous renseigner ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion. Patrick Louiche.
Powered by