Photographe amateur versus photographe professionnel

On me demande souvent ce qui fait la différence entre un photographe amateur et un photographe professionnel.

Mieux Photographier

Les connaissances du photographe amateur

On pourrait penser que la différence se fait au niveau des connaissances du photographe amateur qui serait moins étendues que celles du photographe professionnel.
C’est souvent vrai, mais pas toujours !

photographe amateur ou  professionnel ?

Photographe amateur ou photographe professionnel ?

Certains amateurs très passionnés ont choisi de se former de façon sérieuse et sont parfois mieux informés que certains professionnels.
Je pense précisément à certains photographes de mariage, vivant de leur activité photo.
Ce sont donc des professionnels.

Pourtant, un certain nombre d’entre eux ne savent pas utiliser correctement un flash.
Ils profitent des nouvelles performances des appareils photo, en sensibilité très élevée pour photographier uniquement en lumière naturelle.
C’est quelquefois  un choix esthétique, quelquefois ce n’est qu’un pis aller.

Le photographe amateur est moins bien équipé

Du temps de l’argentique, avec un appareil simple, de bonne marque, équipé d’un bon objectif et d’une bonne pellicule, à condition de savoir s’y prendre,un amateur pouvait produire une image en tous points identique à celle fournie par un photographe professionnel.
Ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui.

Les professionnels disposent de matériel de moins en moins accessible à un amateur, hormis un amateur (très) fortuné.
Certains appareils photo moyen-format atteignent le prix d’un petit appartement de province et pour les hauts de gamme professionnelle, le prix d’un studio à Paris !

Si l’on compare un photographe professionnel et un photographe amateur utilisant du matériel 24×36, il est encore possible d’avoir un matériel équivalent.
La différence sur le matériel n’est pas absolument essentielle.

Vraie différence entre photographe amateur et professionnel

La différence entre photographe amateur et photographe professionnel se situe ailleurs.
La vraie différence se situe dans l’emploi du temps de l’un et de l’autre.
Je m’explique.

Le photographe amateur déclenche lorsqu’il est de bonne humeur, lorsque le sujet lui plaît, que la lumière correspond à ce qu’il a envie de montrer.
Le photographe professionnel n’a pas le choix.

On lui impose, dans un délai donné, de créer l’image dont on a besoin.

Compte tenu des délais de mise en page et l’impression et de distribution, les catalogues d’été sont très souvent photographiés durant l’hiver.

Il n’est pas rare de demander, par un froid glacial, une lumière grise de réaliser la photographie d’une serveuse de café en patins à roulettes, minijupe et T-shirt estival de servir un couple de touristes en train de se prélasser au soleil sur la terrasse.

Au photographe de créer la lumière dont il doit disposer, réunir tous les accessoires indispensables… y compris la cabine ambulante pour réchauffer les modèles entre 2 prises !
La vraie différence se fait donc sur le travail à la commande.

Et vous ? Photographe amateur ou professionnel ?

Si vous voulez devenir un vrai photographe amateur de talent, vous devez agir comme un professionnel !
Fixez-vous des objectifs précis pour la réalisation d’une photographie en travaillant comme s’il s’agissait d’une commande pour quelqu’un d’autre :

  • Déterminez, sur le papier à quoi doit ressembler votre photo.
  • Mettez un maximum de détails.
  • Fixez-vous un délai de réalisation.

C’est en fait la meilleure façon de préparer une photo pour participer à un concours, par exemple !

Et vous, comment voyez-vous la différence entre un photographe amateur et un photographe professionnel ?
Exprimez-vous en laissant un commentaire ci-dessous.

Mieux Photographier
Vous avez aimé ?
Merci de Liker, partager et laisser un commentaire.
Juste pour me motiver à vous en donner plus !

Pensez à liker et dire ce que vous en pensez !

8 Comments

  • MARC

    Reply Reply 16 décembre 2016

    La différence entre un professionnel et un amateur, c’est que le premier exerce un METIER pour gagner son jambon-beurre ( et un peu plus si possible !)alors que le second se fait plaisir où il veut quand il veut.
    Le reste, c’est de la littérature.

    • Patrick LOUICHE

      Reply Reply 16 décembre 2016

      Ce n’est qu’une des différences !
      Un peu trop réductrice.
      Souvent, on ne se rend pas compte des contraintes liées au fait de « gagner son jambon-beurre » surtout si on espère un vrai « un peu plus si possible » !
      Un bon photographe de cartes postales ne se contente pas de déclencher « quand l’image est zzzolie ».
      Il étudie la région à couvrir, la saison possible pour obtenir ce qu’il veut créer… il retourne autant de fois que nécessaire à l’heure idoine et croise les doigts pour que « dame nature » lui offre l’occasion de rôder son déclencheur.
      Comme je l’explique dans l’article, pour une pub, il faut être capable de créer l’illusion attendue par le directeur artistique, quelque soit la saison, quelque soit le « délire » du donneur d’ordre.
      Pour ça, il faut le savoir faire et le matériel.
      Vous avez déjà photographié un cornet de glace pour une affiche 4×5 ?
      Où un bouchon de bouteille de vin, plein cadre, net partout, avec une définition de ouf, toujours pour une affiche 4×5 !
      C’est plus facile avec le numérique que ça ne l’était en argentique, mais ce n’est pas donné à tout le monde, même en étant payé pour !
      Photographe professionnel ne se résume pas au reportage, que ce soit de stars, homme politique, mariage ou paparazzi…
      C’est un vrai métier aux facettes multiples.
      C’est cette idée réductrice qui rend difficile pour un vrai photographe, de faire comprendre à certains clients peu habitués au monde de la photo professionnelle, qu’un photographe, un vrai, est un chef d’entreprise, avec des contraintes de chef d’entreprise et que photographier sa bouteille de champagne aura un coût plus élevé qu’une course de taxi !
      Du moins pour obtenir un champagne appétissant !
      Pas une bouteille remplie de goudron comme on voit malheureusement un peu trop souvent un peu partout depuis l’avènement du numérique !
      Photos pas chères, prises par des amateurs ayant décidé un beau matin de devenir « Photographe Professionnel » parce qu’ils savent à peu près régler un obtu et un diaph !
      Photos nulles sauvées sur Photoshop et Lightroom par des experts, eux !

      • MARC

        Reply Reply 17 décembre 2016

        Il est vrai que ma réponse fut un peu lapidaire, je vous l’accorde. vos arguments sont tout à fait justifiés et pleins de bons sens. Il est juste un peu pénible de voir de soi disant pros pondre de la m…. devant des bobos qui s’extasient à longueur de galeries alors que d’obscurs amateurs se débrouillent plus que bien avec du matériel basique. Willy (Ronis), au secours ! comme dirait l’autre… Quand à l’élaboration d’affiches dont vous faites allusion, j’espère que vous ne pensez pas à l’utilisation du 24×36, et oui, il m’arrive de procéder assez régulièrement à leur élaboration, mais au 4×5 » et l’utilisation d’une chambre, c’est une autre histoire…

        • Patrick LOUICHE

          Reply Reply 18 décembre 2016

          Je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde ! 🙂

          • MARC

            18 décembre 2016

            Merci de votre patience et à bientôt peut-être sur un shooting studio…de bouteilles de champ » ou de cornets de glaces…

  • plume

    Reply Reply 20 août 2015

    vaste sujet philosophique et esthétique de comprendre la distinction entre un photographe amateur et professionnel et une photo artistique ou amateur. La différence réside peut-être dans le processus de création. Shooter c’est bien mais cela ne suffit pas. Il faut être au bon moment à l’instant de la lumière clef. voilà un projet intéressant de mélanger les genres anonymement pour voir le résultat. Reconnaitrait-on l’artiste de l’amateur?
    Est-on amateur parce que l’on vit d’un autre métier? Est-ce l’inverse comme le sous entendent certains pour les peintres ?
    Quel est l’impact du cliché qui fait dire « ça c’est artistique » « ça c’est amateur »
    Je pourrais écrire une thèse…

  • magghi

    Reply Reply 14 juillet 2015

    Je suis d’accord, la principale différence est l’obligation de résultat quelles que soient les conditions qui pèse sur le photographe professionnel. Moi, amateur, si je rate la photo je suis seulement déçue, parfois honteuse vis à vis de la famille lorsqu’il s’agit d’un sujet familial mais je photographie ce qui me plait, quand ça me plait.

    Je rebnpndis sur une autre question : qu’est-ce qui différencie un artiste photographe d’un photographe amateur?

    • Patrick LOUICHE

      Reply Reply 14 juillet 2015

      Les 2 sont compatibles.
      Un artiste aura une démarche approfondie dans la durée aboutissant à une « œuvre ».
      Un bon amateur aura des photos de même qualité, mais disparates, sans une vision à long terme de sa « mission » d’artiste.

Leave A Response

* Denotes Required Field