Pratique

Comment photographier un feu d’artifice

photographier un feu d'artifice avec la méthode la plus efficace
Ecrit par Patrick LOUICHE

Les occasions de photographier un feu d’artifice sont nombreuses. Encore faut-il connaitre la technique, au demeurant, fort simple détaillée dans cet article publié en juin 2012 que je remonte en première page, pour l’occasion.

Le 14 juillet approche, la fête nationale et son cortège de feux d’artifice sont des occasions de réaliser des photos originales et souvent spectaculaires.

Réglages de base pour photographier un feu d’artifice

Flash éteint

Photographier un feu d’artifice, revient à photographier la source de lumière, la lumière incidente.
Si vous photographiez de la lumière, inutile de sortir votre flash, il ne servira à rien !

Votre flash ne servira à rien pour deux raisons :

  • Il éclaire au mieux à 5 mètres et votre feu d’artifice se trouve bien au-delà !
  • A supposer qu’il ait assez de puissance pour atteindre les fusées, il ne ferait que les affadir en ajoutant sa propre lumière !

Réglez votre appareil flash supprimé.

 

photographier un feu d'artifice avec le bon temps de pose

Photographier un feu d’artifice en choisissant le bon moment pour déclencher et un temps de pose juste comme il faut !
© P. Louiche – Paris 2010

Pied indispensable

Pour réussir un feu d’artifice, votre appareil doit être parfaitement immobile.
Placez-le sur pied ou sur un support stable. C’est indispensable.

 

Photographier un feu d'artifice à Paris, instant décisif.

Photographier un feu d’artifice à la tour Eiffel en choisissant l’instant décisif.
© Patrick Louiche 2010

Il est possible pour s’amuser sur quelques vues, de bouger l’appareil durant la prise de vue, mais si vous souhaitez un résultat de qualité, votre appareil doit-être parfaitement immobilisé.

Vitesse – Diaphragme – ISO

 

Photographier un feu d'artifice avec la bonne méthode

Photographier un feu d’artifice simplement avec méthode
© Patrick Louiche Paris 2010

Le feu d’artifice est produit par la combustion de poudres de métal.
La lumière est très vive, bien que vous soyez dans l’obscurité, pas besoin d’une grande sensibilité, au contraire.

  • Diaphragme f/8 pour commencer ;
  • 100 ISO ;
  • Pose B (Bulbe) ou T comme temps de pose ;
  • Mise au point manuelle sur l’infini la plupart des cas, sinon faites la netteté sur les premières fusées.

Cadrage et composition

Choix de l’objectif

N’importe quel objectif convient, zoom ou focale fixe.
Pour le choix de la focale, tout dépend si vous êtes près ou loin du tir.
Il n’y a pas de règle.
Dans le doute, il vaut mieux cadrer trop large et recadrer après coup !

 

photographier un feu d'artifice facilement

Photographier un feu d’artifice sur pied pour assurer une bonne stabilité de l’appareil et la netteté de l’environnement.
© Patrick Louiche Paris 2010

La méthode pour photographier un feu d’artifice

Évitez toute lumière parasite.
Sauf premier plan ou arrière plan esthétique, vous ne devez cadrer que du ciel.

La technique est on ne peut plus simple, compact ou reflex, c’est la même chose :

  • Vous appuyez sur le déclencheur quand la fusée part ;
  • vous relâchez dès quelle a dessiné dans le ciel sa figure, juste avant de s’éteindre.
    Relâchez le déclencheur sans attendre.

Vérifiez le résultat sur les premières vues, tous les appareils numériques ne réagissent malheureusement pas de la même façon.

Dans ce type de photo, l’argentique est moins aléatoire.

Par contre, une fois vos premiers essais concluants, vous pourrez garder les mêmes réglages pour des effets reproductibles.

Premiers tests et correction d’exposition

Si vos photos sont trop claires, fermez le diaphragme d’un cran, trop sombres ouvrez d’un cran.
Il est bien entendu impossible de jouer sur le temps de pose, puisque celui-ci dépend de la trajectoire de chaque fusée.

Ensuite, si votre feu d’artifice est un peu maigrelet, vous terminez sur le traitement d’image en superposant plusieurs vues pour avoir un feu bien fourni !

Photographier un feu d’artifice avec le mode « scène »

 

Photographier un feu d'artifice sans trucage

Aucun trucage pour photographier un feu d’artifice sur cette série de photos réalisées en suivant la méthode décrite dans cet article
© Patrick Louiche Paris 2010

Si le mode scène « Feu d’artifice existe » testez-le, surtout si vous photographiez en jpg, le traitement optimisé lié à ce mode peut donner d’excellents résultats, notamment avec les bridges et compacts.

Testez le mode « Nuit ».

Pour les amoureux du post-traitement, photographiez en raw.

Si votre appareil ne permet pas la position « B »

  • Si votre appareil ne permet pas la position « B », réglez votre temps de pose sur un temps plus long qu’une fusée, essayez 5″ si c’est trop court, passez à 10″.
  • Maintenez votre main, une casquette noire, un carton noir, devant l’objectif, sans toucher l’appareil pour éviter les bougés.
  • Déclenchez, puis enlevez, d’un geste rapide, votre cache, au départ de chaque fusée et remettez-la devant l’objectif quand le tracé dans le ciel vous convient.
    Attention à ne pas toucher l’objectif au passage.

Avec un argentique, réglez votre temps de pose sur 30″, vous pourrez superposer plusieurs fusées sur une même photo.

En numérique, cette méthode risque de vous donner des images assez bruitées.
Essayez…
Si votre appareil dispose d’une fonction « réduction du bruit », c’est le moment de l’utiliser.

Si vous avez un mode « Surimpression »

Superposez trois tirs, vous aurez un feu bien plus fourni.

Son et lumière

Objectif lumineux et ISO élevé sont bien adaptés.

L’idéal est un objectif grand-angle ouvrant à 2,8, équivalent 28 ou 35mm plus un 50 mm ouvrant à 1,7 ou 1,8.
Le zoom , (sauf à vous ruiner pour un modèle lumineux à diaphragme constant f/2,8) n’ouvrant qu’à 3,5 ou 5,6 oblige à monter les ISO.
Mais ça reste possible.
Dans tous les cas, utilisez un monopode ou un Gorilla que vous pourrez fixer sur un support.
Essayez d’obtenir une place au premier rang ou en hauteur pour n’être pas gêné(e) par des têtes envahissantes.

Jamais de stabilisateur d’images

Sur pied ou posé sur un banc, un muret, pensez à supprimer le stabilisateur d’images.
Sinon vous risquez de vous retrouver avec des photos floues !
Le stabilisateur en tentant de supprimer un bougé inexistant, induit des défaut de bougé !

En résumé, pour réussir photographier un feu d’artifice :

Appareil évolué :

  1. Appareil sur pied ou support stable ;
  2. Mode manuel ;
  3. Pose longue ;
  4. Diaph à f/8 ;
  5. ISO 100 ;
  6. M.A.P. manuelle ;
  7. Vérifier dès les premières prises de vues :
    1. Trop claires passer à f/11 ;
    2. Trop sombres passer à f/5,6 ou 200 ISO ;

Appareil simple :

Mode scène feu d’artifice ou scène de nuit.

Photographier un feu d’artifice et l’instant décisif

Comme pour toute autre photo, l’instant décisif cher à Henri Cartier-Bresson fera toute la différence.
Vous devez commencer à photographier juste au moment où la fusée atteint son point d’explosion.
Ensuite, vous restez obturateur ouvert tout le temps où elle dessine sa figure.
Pas vraiment compliqué, n’est-ce pas !

 Lancez-vous !

On ne maîtrise bien que ce que l’on pratique !
Le juillet/août approche, préparez-vous à épater votre entourage !

Faites-nous part de vos expériences !
Exprimez-vous en laissant un commentaire ci-dessous.

 

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

34 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.