Équipement

Quel appareil photo de photographie de paysage ?

Photode paysage respectant la règle des tiers
Ecrit par Patrick LOUICHE

Quel appareil photo de photographie de paysage acheter en 2020 ?
8 questions importantes à vous poser avant de choisir votre nouvel appareil photo pour la photographie de paysage.

Quel appareil photo de photographie de paysage acheter en 2020 ?
8 questions importantes à vous poser avant de choisir votre nouvel appareil photo pour la photographie de paysage.

8 questions à vous poser:

1. Pourquoi acheter cet équipement pour la photographie de paysage ?

Quelle est la raison principale de cet achat ?

  • Votre appareil est tombé en panne ?
  • Votre premier achat ?
  • Vous n’obtenez pas de bons résultats avec votre appareil actuel ?
  • Qu’est-ce que vous essayez de combler comme difficulté actuelle ?

A une période de ma vie, je faisais beaucoup de mariage, changer d’objectif était contraignant…

La solution la plus pratique, pour moi, avoir deux appareils photo, un avec le 28mm, un avec le 105mm.
Chaque appareil avec un déclencheur flash et une torche flash Metz, batterie séparée, à la ceinture pour un minimum de poids à la main.

Aujourd’hui, j’ai abandonné la photo de mariage, je donne des cours photo.
J’utilise un GH4 pour les prises de vues courantes et les vidéos.

Deux petits hybrides Panasonic, montés sur un support, l’un photographiant l’écran de l’autre, pour mes démonstrations de prise de vue.

Ça correspond à mes besoins, certainement éloignés des vôtres.

Définissez bien vos besoins et pas ceux induits par les publicités et articles dithyrambiques de la presse spécialisée !

2. Quel est votre budget?

Définissez votre budget au tout début, bien avant de commencer vos recherches, vous gagnerez du temps et éviterez pas mal de stress si votre budget est plutôt limité !

Les reflets, un sujet à traiter en photo de paysage.

Pour une photo de paysage de ce genre, un 28mm et 100 ISO conviennent parfaitement.

3. Avec ou sans miroir ?

Un appareil photographique reflex numérique (en anglais digital single-lens reflex, DSLR) ou sans miroir (Mirrorless), compact, bridge, hybride…
chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Niveau de qualité d’image, aucune différence à taille de capteur égale entre un compact, un hybride ou un reflex…
Et oui, il existe des compacts APS et même full-frame !

Reflex

  • Tous les reflex numériques ont en général une bien meilleure autonomie mais sont plus bruyants..
  • Les bons reflex sont plus lourds.
  • Un léger retard au déclenchement à anticiper.
  • L’avantage principal, la visée optique, plus agréable, plus précise, plus discrète la nuit.

Hybrides

  • De nombreux appareils photo sans miroir ont la même qualité d’image que les reflex pour une même taille de capteur.
  • Utilisant exclusivement un viseur électronique ou un écran, ou les deux, leur autonomie est plus faible et nécessite souvent une à deux batteries de secours.
  • Les appareils sont plus légers, mais obligent à transporter le chargeur et des batteries supplémentaires.
  • En photo de nuit, difficile de passer inaperçu, la lueur du viseur vous fait repéré immédiatement !
  • Autre avantage peu connu, sur un hybride, on peut utiliser n’importe quel objectif ou accessoire de n’importe quelle marque en utilisant une bague d’adaptation, un avantage remarquable !

4. Quelle taille de capteur adopter ?

Pensez à la taille de capteur, en paysage et portrait, c’est primordial, pour la profondeur de champ !

Le plein format

Le plein format correspond on 24×36 argentique.

Plus le capteur est grand et plus on peut obtenir un beau flou d’arrière plan, le bokeh.

Plus la taille de capteur augmente et plus l’appareil est cher.

D’un autre côté, plus le capteur est grand et plus vous pouvez agrandir ou recadrer vos photos !

Au final, avec un 28mm + un 100mm ou un zoom 28/105mm vous pouvez tout photographier, avec une qualité bien supérieur à ce que vous pourrez obtenir avec un APS.

Le capteur APS

C’est la taille de capteur la plus courante.
Multipliez la focale de votre objectif par 1,5 pour avoir l’équivalent en plein format.

Par exemple, un 50mm sur un appareil APS donnera le même cadrage qu’un 75mm sur un format 24×36 (plein format, full frame).

Plus économique, ces capteurs sont un peu moins bon que des 24×36 surtout au niveau de la dynamique, comme nous le verrons un peu plus loin.

Le Micro 4/3

Ce format n’est adopté que par deux marques, Olympus et Panasonic.
Pas de différence de qualité entre un APS et un Micro 4/3.

Plus simple pour les calculs d’équivalence de focale, il suffit de multiplier ou diviser par 2 !

Un 50mm devient un excellent 100 mm sur un Micro 4/3, idéal pour le portrait au moindre coût !

5. Qualité d’image

La folie du pixel

Argument marketing, plus il y en a et mieux ça se vend !

Moins il y en a et meilleure sera la photo !

A taille de capteur égale, préférez l’appareil offrant le moins de pixels !

Les photosites qui captent la lumière sont plus grands et réagissent mieux à la lumière !

Le nombre de pixels n’informe pas sur la qualité de l’image, juste sur la capacité à faire de très grands agrandissements !

Aujourd’hui, n’importe quel appareil offre un nombre de pixels bien supérieur à vos besoins !

Plage dynamique

Voilà une valeur autrement plus utile que le nombre de pixels !

La plage dynamique indique la capacité d’un appareil à séparer les différentes zones d’une image, du plus clair au plus foncé.

La plage dynamique est mesurée en I.L. ou indices de lumination.

L’œil humain peut détecter en moyenne 14 niveaux ou indices de lumination, c’est sa plage dynamique.

Mais le cerveau permet des interprétations donnant un équivalent proche de 20 valeurs différenciées.

Les meilleurs appareils photo actuels approchent 15 I.L. de plage dynamique.

Les reflex numériques moyens sont d’environ 12 I.L. de plage dynamique.

Plus la plage dynamique est élevé, plus l’appareil est capable de rendre des petites nuances dans les ombres, ce qui évite les « ombres bouchées » ou les « hautes lumières cramées ».

Sensibilité ISO

Ne vous fiez pas au nombre ISO le plus élevé, mais plutôt à la valeur ISO offrant une image acceptable !

Presque tous les appareils modernes permettent 1600 ISO réellement utilisables.

Vérifiez par un essai.

Si vous faites de la photo de spectacle, c’est un critère important.

Pour du paysage ou du portrait, on s’en moque, 400 ISO est plus que suffisant !

Vérifiez plutôt la valeur ISO mini, au dessus de 100 ISO, c’est un inconvénient et vous devrez vite recourir aux filtres gris neutre (filtres ND)

6. Offre d’objectifs

Pour un usage amateur, ne vous prenez pas la tête avec le choix de l’objectif !

Un 28mm + un 105mm ou un zoom 28/105 et vous couvrez 90 % de vos besoins si vous avez déjà beaucoup d’expérience !

99 % de vos besoins pour les autres !

Ajoutez un 20mm si le 28mm ne voit pas assez large pour vous !

Un 300mm si vous adorez la photo de mode, les photos de mariage façon photo de mode ou si vous aimez taquiner le renard et la belette !

Mais seulement quand vous saurez bien vous servir de votre panoplie 28/105 !

Toutes ces valeurs de focales données pour un Full Frame, pour un 24×36.

Divisez par 1,5 pour un APS et par 2 pour un micro 4/3, je rappelle !

7. Spécifications vidéo

Si vous prévoyez également de filmer en vidéo, consultez les spécifications vidéo.

La 4K permet de filmer un portrait et d’agrandir la meilleure image pour en faire une photo avec la meilleure pose et expression !

Si vous vous préoccupez du réchauffement climatique et de la consommation d’énergie, limitez-vous à la qualité HD, c’est amplement suffisant !

Oui, parce qu’Internet monopolise énormément d’énergie !

Le projet de la 5G est une aberration écologique !

8. Interface utilisateur / expérience utilisateur

Un point majeur pour bien photographier : l’ergonomie !

Si vous n’êtes pas bien à l’aise avec l’appareil en main, vous aurez du mal à bien photographier avec n’importe quel appareil photo !

Préférez les appareils 1 fonction = 1 touche séparée.

Rejetez les appareils vous obligeant à pianoter dans les menus.

Rejetez les appareils offrant une fonction différente sur une même touche en changeant de mode programme !

Plus c’est simple, plus c’est efficace sur le terrain !

En conclusion

Un ami vous pousse à choisir un modèle qu’il n’utilise pas lui-même ?
Méfiez-vous !

Peut-être veut-il vivre son rêve par procuration à vos frais !
Si ses arguments semblent valables, louez cet appareil photo pour voir s’il correspond en tous points à vos besoins.

Voilà quelques conseils de bon sens…
Comment faites-vous pour choisir votre matériel ?
Partagez votre expérience en commentaire.

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

4 Commentaires

  • « Pas de différence de qualité entre un APS et un Micro 4/3. »
    si la taille supérieure d’un FF donne de meilleurs résultats qu’un APS-C, pourquoi un APS-C ne donnerait pas de meilleurs résultats qu’un mFT vu qu’il a une taille supérieure…

    « La folie du pixel
    Argument marketing, plus il y en a et mieux ça se vend !
    Moins il y en a et meilleure sera la photo ! »
    En supposant que les supports sur lesquels on visualise nos photos s’agrandissent automatiquement différemment en fonction du nombre de pixels de la photo, ce qui n’est pas le cas. Vérifiez par un essai, imprimez une image de 12 et une autre de 50MP sur un tirage A4 la photo ne sera pas meilleure avec le 12 qu’avec le 50 (ce sera limite le contraire mais à cette taille ce sera peu visible), ce que vous dites ensuite est plus réaliste « Le nombre de pixels n’informe pas sur la qualité de l’image, juste sur la capacité à faire de très grands agrandissements ! », du coup imprimez la même image en très grand format et là la photo sera meilleure avec le 50.
    Même si c’est pour afficher sur des supports qui n’affichant pas plus de 12MP, un capteur de 50MP ne fournira pas d’image moins bonne qu’un 12MP, juste plus lourdes en poids.

    • Comme je le précise dans l’article : à taille de capteur égale !
      Tout dépend de la taille du capteur… et du nombre de photosites.
      La différence de qualité est encore plus sensibles sur des petits capteurs. Quand on augmente le nombre de pixels sans changer la taille du capteur, la taille de chaque photosite étant plus petite la qualité est moindre.
      Sur les capteurs de smartphone, les photos que vous prenez sont améliorée par des techniques « d’intelligence artificielle »… quand vous photographiez la lune… celle que vous voyez sur le viseur, n’est pas vraiment la vôtre… mais c’est une autre histoire…

      • « A taille de capteur égale, préférez l’appareil offrant le moins de pixels ! » à taille de capteur égale, tout ne dépend plus de la taille du capteur du coup puisqu’elle est égale…tout dépend donc du support puisque c’est lui qui exploite les pixels, et à taille de support ou à nombre de pixels affichés égal, il n’y a pas de raisons de qualité de préférer l’appareil offrant le moins de pixels (poids des fichiers, rafale et buffer plus limités éventuellement). Ce serait comme comparer un tirage d’1m et un 10×15 en disant que le 10×15 a moins de défauts donc l’appareil qui a pris le 10×15 est forcément meilleur…à taille de capteur égale, hormis s’ils sont séparés de plusieurs années d’amélioration auquel cas ce n’est pas vraiment le nombre de pixels qui influe, moins de pixels ne donnera pas une meilleure photo.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
1
Comment puis-je vous renseigner ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion. Patrick Louiche.