Cours Photo

Le système de stabilisation d’image

Le système de stabilisation d'image
Ecrit par Patrick LOUICHE

Nous terminons cette série sur les réglages de l’appareil photo avec les différents types de système de stabilisation de l’image.

Le lien dont je parle dans la vidéo : http://bit.ly/7exercices

Nous allons voir les différents systèmes de stabilisation d’image.

Ils ont leurs avantages et leurs inconvénients, à vous de choisir selon vos besoins !

Les différents systèmes de stabilisation de l’image

Il existe trois modes de stabilisation.

Avertissement :

Vous ne devez jamais utiliser un quelconque système de stabilisation sur un pied !
Sinon, en tentant de corriger un mouvement inexistant, le système rendrait votre photo floue !

La stabilisation numérique

A fuir ! La stabilisation numérique fait baisser la qualité de l’image !

On la trouve sur des compacts.
Ça se trouve de moins en moins, heureusement, mais ce n’est vraiment absolument pas un critère d’achat.
Vous l’oubliez !

Si vous en disposez sur votre appareil, vous l’oubliez immédiatement !

Ensuite les deux vraies positions, les deux systèmes, c’est dans le boîtier ou dans l’objectif. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients.

La stabilisation dans le boîtier

Le système de stabilisation d’image dans le boîtier, en fait, le capteur motorisé par des micro-moteurs très réactifs, fait des mouvements inverses au mouvement du boîtier.

Avantage

En pose longue, semi longue, à main levée, le capteur fait des mouvements contraires aux mouvements du boîtier.

Si on a un peu la tremblote, avec des focales un peu longues, ça peut être intéressant.

Vous avez envie de faire un effet de bouger sur un passant, vous êtes au 1/8 de seconde, le système de stabilisation d’image vous permet d’avoir votre effet sur un fond de paysage parfaitement net, même en étant au 1/8 ou au 1/15 de seconde.

Le grand avantage du système de stabilisation d’image dans le boîtier, tous les objectifs, tous les accessoires, que vous allez placer sur votre appareil, vont être stabilisés.

Même un soufflet macro, des bagues allonge… tout va être stabilisé, puisque ça se fait au niveau du capteur.

Inconvénient

L’inconvénient, c’est que dans ce cas la visée n’est pas stabilisée.

Si vous photographiez en macro-photo, à main levée ou avec un téléobjectif, si vous bougez un petit peu, la visée n’étant pas stabilisée, ce n’est pas forcément très confortable de viser avec une image tremblotante !

L’autre inconvénient du système de stabilisation d’image dans le boîtier, est de ne pas tenir compte des différences de besoins de chaque objectif.

C’est-à-dire, ne va pas tenir compte de la focale sauf si vous utilisez un objectif de la même marque que votre boîtier… et encore, pas toujours !

Ça peut être amélioré, ça pourrait tenir compte, avec des liaisons électriques, ça pourrait tout à fait tenir compte des données de l’objectif.

Actuellement ce n’est pas toujours le cas.

Stabilisation dans l’objectif

Avantage

Avec le système de stabilisation d’image dans l’objectif, on a la visée stabilisée, c’est très confortable.

En théorie chaque objectif est optimisé dans ses mouvements, dans la stabilisation, en fonction de la focale de l’objectif.

C’est sûr qu’un téléobjectif a des besoins de stabilisation plus importants qu’un objectif de focale moyenne ou un grand-angle.

En général, ça permet d’avoir un autofocus plus rapide et une stabilisation aussi plus rapide.

Inconvénient

Le système de stabilisation d’image dans l’objectif pourrait rendre les objectifs plus fragiles puisqu’il y a un mécanisme dedans !

Réellement j’ai des objectifs EOS déjà anciens, puisqu’ils datent vraiment des toutes premières versions des années 80.

Ils fonctionnent toujours parfaitement !

Ils sont un peu plus coûteux puisque on a un mécanisme dans chaque objectif.
Le plus gros inconvénient, les accessoires ne sont pas stabilisés.

En conclusion

L’idéal est d’avoir une stabilisation dans le boîtier et une stabilisation dans certains objectifs.

À ce moment là, en fonction de ce que l’on a à faire et des préférences on pourrait choisir l’un ou l’autre.

C’est un problème de coût de fabrication.

Avec les hybrides on peut imaginer, on le verra un peu plus tard, avec un hybride on peut choisir une marque d’objectif qu’on utilise différente de celle du boîtier !

Dans certaines conditions on peut effectivement, avec un hybride disposant d’une stabilisation dans le boîtier, avoir des objectifs stabilisés d’une autre marque.

Le problème pour le moment, c’est de faire fonctionner les deux ensembles, on le verra un peu plus tard.

Voilà la fin de cette séquence sur les réglages et les assistances aux réglages sur un appareil type.

Dans la prochaine séquence nous verrons les différentes familles d’appareils photo et selon moi l’appareil idéal.

À bientôt !

Pour suivre la totalité de ce cours, abonnez vous à ma chaîne Youtube, cliquez sur la cloche pour être prévenu(e) des mises à jour, partagez avec vos amis ils peuvent être intéressés !

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aux gens qui veulent savoir BIEN Photographier...
...mais ne savent pas, par où commencer...
Dites-moi à quelle adresse vous envoyer mes premiers conseils...

Les bonnes et mauvaises méthodes pour photographier...

et ce petit guide qui accroîtra votre efficacité...

Pas de spam - En téléchargeant vous acceptez de recevoir des mails et des offres de la part de CAP