Optique

Mieux comprendre votre objectif

Ecrit par Patrick LOUICHE

Pour comprendre les capacités et les limitations d’un objectif, il est essentiel de bien comprendre la différence de fonctionnement entre l’œil et les systèmes optiques à notre disposition en photographie ou en cinéma.

Comment voit un objectif

L’œil est en perpétuel mouvement. L’ensemble de nos deux yeux couvre un angle de champ de 200° environ.

Sans nous en rendre compte, face à une scène couverte par notre regard, nous « picorons » les points essentiels qui retiennent notre attention.

L’ensemble de la scène reste flou, seule la zone où se fixe notre regard devient nette.

De la même façon, par le jeu de la pupille, notre œil règle la luminosité pour l’endroit que nous observons.

Un objectif dans un système photographique, capte sans discernement l’ensemble de la scène.
Le spectateur de la photographie obtenue peut porter son attention sur n’importe quelle partie de cette image.

Il est donc nécessaire de recréer sur cette photographie l’impression subjective qu’a eu le photographe au moment du déclenchement.

Aucun objectif, à l’heure actuelle, n’est capable de couvrir tous les besoins des photographes !
Pas même les zooms, malgré leur souplesse.

Une bonne connaissance du système optique, de ses capacités, de ses manques, permet au photographe de faire face à toutes les situations efficacement.

Comment fonctionne un objectif ?

Un objectif est formé d’une ou plusieurs lentilles.

Ces lentilles « canalisent » les rayons lumineux pour reproduire une image présentant un minimum de défauts, sur le capteur de l’appareil photo :

  • la pellicule en photo argentique ;
  • le capteur numérique sur un appareil photo numérique.

Objectif et angle de champ

Les différents objectifs à focale fixe couvrent des angles de champ de 5 à 180° environ.

Chaque objectif à focale fixe couvre un angle de champ bien déterminé.

Les objectifs sont classés en trois familles par rapport à leur focale et l’angle de champ qui en découle :

  • Focale normale correspondant à un angle de champ de 45° environ ;
  • Longue focale (téléobjectif)angle de champ inférieur à 45 ° ;
  • Courte focale ( Grand angle)angle de champ plus grand que 45 °.

Les objectifs zooms, à focales variables permettent de remplacer, sous un faible volume plusieurs objectifs et ainsi de couvrir une grande variété d’angles de champ.

Objectif et distance focale

La distance focale se mesure depuis le centre de l’objectif (là où se croisent les rayons lumineux) jusqu’au plan image (là où se forme l’image).

La notion de distance focale ne peut pas être séparée du format d’image produit par l’appareil photo.

La focale normale d’un objectif est égale à la diagonale du format d’image produit par l’appareil photo.

Un objectif de focale normale pour un appareil 24×36 a une distance focale de 50 mm.
Pour un appareil photo de format 4,5×6, ce même objectif de 50 mm correspondra à un objectif grand angle.

Objectif, cercle image et cercle image utile

Un objectif est construit avec des lentilles circulaires.
L’image produite est circulaire également.

L’image circulaire, la plus grande, produite par l’objectif détermine ce que l’on appelle le cercle image.
Les bords de l’image sont toujours de mauvaise qualité.

Une partie plus restreinte est utilisable d’où la notion de cercle image utile.
Objectif -Cercle Image et Cercle Image Utile

Le format d’image est donc un rectangle ou un carré découpé dans le cercle image utile.

En théorie, un objectif permettant de couvrir un grand format (le 6×9 par exemple) est utilisable avec tous les formats inférieurs.

Cette particularité est utilisée principalement avec les objectifs de chambre ou banc optique, ce qui permet à un photographe professionnel d’utiliser deux formats de chambre, avec une seule gamme d’objectifs.

De même, avec les moyens formats tels que Hasselblad, grâce aux dos interchangeables, il est possible avec des objectifs prévus pour le 6×6, de réaliser des photographies en 4,5×6 cm, voire en 24×36 mm.

Malheureusement, les objectifs de moyens formats ne sont pas compatibles avec les appareils photo 24×36.

Appareil photo sans objectif : le sténopé

Pour mieux comprendre le rapport qu’il y a entre la focale et l’angle de champ, nous allons raisonner avec l’objectif le plus simple qui soit : le sténopé !

Le sténopé est un appareil photo dont “l’objectif” est constitué d’un simple trou.

Sur le schéma suivant, représentant 3 sténopés de taille différente.

Considérons les comme des sténopés de “distances focales” différentes.
Vous allez comprendre facilement le rapport qu’il y a entre distance focale et angle de champ.

 

 

Variation de l'angle de champ d'un sténopé

En bas à droite, la photo obtenue.

 

Plus la distance focale est grande, plus l’angle de champ est réduit.

La surface d’image est toujours la même.

Le sténopé ayant la plus grande distance focale, enregistre une plus petite partie de la scène photographiée sur la même surface d’image.

La scène photographiée est donc agrandie et donne une impression de grossissement, effet si caractéristique des téléobjectifs.

Auteur de l'article

Patrick LOUICHE

8 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voulez-vous réussir à obtenir les photos dont vous rêvez et...
Apprendre à photographier
Entrez votre adresse email pour recevoir le Guide Gratuit: 11 conseils pour améliorer votre prise de vue

Télécharger Le Guide gratuit "Mieux Photographier"

Entrez simplement votre adresse Email pour recevoir la méthode maintenant

Vos informations sont en sécurité

Télécharger Le Guide gratuit "Mieux Photographier"

Entrez simplement votre adresse Email pour recevoir la méthode maintenant

Vos informations sont en sécurité

Télécharger Le Guide gratuit "Mieux Photographier"

Entrez simplement votre adresse Email pour recevoir la méthode maintenant

Vos informations sont en sécurité

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1